English Français

Assistance Internationale

ref: 2621
Building the capacity of local communities and stakeholders for a dialogue towards sustainable livelihoods in tune with wildlife protection and ecosystem management in Ngorongoro Conservation Area (NCA)

République-Unie de Tanzanie
État partie
30 000 USD
Montant approuvé
25 févr. 2014
Date de décision
Communauté Masai de la Zone de conservation de Ngorongoro (République-Unie de Tanzanie) © OUR PLACE The World Heritage Collection / Chris Morton
Objectifs

Etablie en 1959 en tant que zone d’usage multiple des terres, la faune sauvage coexistant avec des pasteurs Massaï semi-nomades pratiquant l’élevage du bétail, la Zone de conservation de Ngorongoro (NCA) a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial pour ses valeurs naturelles en 1979 et pour ses valeurs culturelles en 2010. 

Fin 2012, dans le cadre de l'initiative visant à réviser la loi régissant la NCA et de revoir le cadre de gestion du bien, le gouvernement tanzanien a lancé un programme en coopération avec le Bureau de l'UNESCO à Dar es-Salaam afin de développer une approche renouvelée de l’usage multiple des terres de la NCA. Le programme, centré sur un processus de dialogue, vise à équilibrer les moyens d'existence durables des communautés avec les objectifs de protection de la faune, de gestion des écosystèmes et du secteur du tourisme. Les activités envisagées prévoyaient d’améliorer les connaissances sur le pastoralisme et la conservation, afin de faciliter un dialogue avec les parties prenantes pour intégrer leurs points de vue dans le processus, et de développer de nouvelles méthodes pour la participation communautaire, la gestion conjointe et le partage des bénéfices. Le processus de dialogue a pour but de favoriser la compréhension mutuelle des différents points de vue dans la NCA, alimentant les efforts visant à élaborer une stratégie de gestion durable et holistique pour la NCA.

Dans ce cadre, cette demande était spécifiquement destinée à :

  • préparer les intervenants clés au processus de dialogue grâce à une meilleure connaissance et compréhension de la corrélation entre la population locale (culture, économie, démographie, pastoralisme et élevage) et la faune, l'écologie et la conservation du site ;
  • cartographier les enjeux et les perceptions, les rôles et les responsabilités, et les idées sur les changements nécessaires dans les groupes distincts de parties prenantes afin d’alimenter le processus de dialogue ;
  • veiller à ce que chaque groupe d'intervenants soit bien représenté afin de permettre une participation pertinente, compétente et constructive dans le processus de dialogue.

Résultats

Se fondant sur les consultations communautaires achevées en janvier 2014 et qui ont permis de désigner les représentants du Groupe de ressources communautaires, deux ateliers préparatoires ont eu lieu du 24 au 29 mars 2014 à Karatu (Tanzanie), l’un pour le groupe de ressources communautaires, et l’autre pour le Conseil pastoral, qui est le représentant institutionnel des communautés au sein de l'Autorité de la NCA.

Le but de ces ateliers, qui comprenaient des présentations, des exercices de groupe et des discussions plénières, était d’instaurer une confiance mutuelle, de partager des informations et des connaissances, et de recueillir les points de vue des communautés sur les défis et les opportunités dans la NCA. En dehors des exercices concernant l'histoire de la NCA et la cartographie des parties prenantes, les ateliers étaient axés sur l'analyse des problèmes et de leurs causes profondes. La dernière session a donné lieu à l'élaboration d'une liste de solutions potentielles pour des moyens de subsistance plus durables pour les communautés de la NCA. Cela comprenait le pastoralisme durable, ainsi que l'identification d'un large éventail d'options de subsistance potentielles allant du développement de petites entreprises à la conservation communautaire et à l'horticulture traditionnelle à petite échelle, et le partage des bénéfices pour de meilleurs services sociaux.

Lors des deux ateliers les participants ont exprimé leur satisfaction, soulignant la manière dont leur point de vue était passé au cours de l'atelier de la méfiance à une vision plus confiante du processus de dialogue en tant que véritable opportunité.

Un troisième atelier de consultation à Arusha (Tanzanie) les 3-4 juillet 2014 a réuni un large éventail de parties prenantes du gouvernement ayant des mandats en rapport avec la NCA. Des experts de diverses organisations universitaires et professionnelles, d’institutions gouvernementales et des Nations Unies ont également été invités.

L'atelier a abordé des sujets pertinents tels que la gouvernance, la conservation et l’usage multiple des terres, ainsi que des questions générales liées aux moyens de subsistance. Tous les participants se sont engagés dans le partage des connaissances, l'identification des problèmes et la discussion de solutions possibles pour les communautés de la NCA et ont accueilli très favorablement l’opportunité qui leur était donnée de le faire. Il est devenu évident que le processus de dialogue devait promouvoir aussi l'échange d'idées et d'informations et la coopération à l'intérieur du gouvernement lui-même, pour le bien de la NCA, sa conservation et son développement.

Outre cette assistance internationale, le projet a reçu le soutien financier du gouvernement de la Tanzanie, de l'UNESCO, de l'Agence suisse pour le développement, du Fonds-en-dépôt de coopération UNESCO-Pays-Bas et du gouvernement du Liechtenstein.



Cette demande a été financée grâce à une contribution
du gouvernement finlandais.
République-Unie de Tanzanie
Décision : Approuvé
Décision par : Président
Montant approuvé: 30 000 USD
Date de décision: 25 févr. 2014
Montant demandé: 30 000 USD
Type d'assistance : Mixed / Conservation
Modalité : Formation
Banque mondiale : LIC
LDC : Oui
Référence : 2621