English Français

Assistance Internationale

ref: 2618
Lancement de l’élaboration de la proposition d’inscription des sites de métallurgie ancienne de réduction du fer dans les espaces boose et bwi : Ronguin, Tiwega, Yamane, Kindbo, Bekuy, Douroula

Burkina Faso
État partie
29 994 USD
Montant approuvé
24 févr. 2014
Date de décision
Fourneau de Ronguin vu depuis le nord-est, avec les collines en arrière-plan (Burkina Faso)
Objectifs

Les sites de métallurgie ancienne de réduction du fer dans les espaces boose et bwi (Ronguin, Tiwega, Yamane, Kindbo, Bekuy, Douroula) ont été inclus dans la Liste indicative du Burkina Faso en 2012. Une Liste indicative est un inventaire des biens que chaque État partie à la Convention du patrimoine mondial considère comme étant un patrimoine culturel et/ou un patrimoine naturel de valeur universelle exceptionnelle, et par conséquent susceptible d'être inscrit sur la Liste du patrimoine mondial. Le Burkina Faso a décidé de préparer une proposition d'inscription au patrimoine mondial pour les sites de métallurgie, pour une soumission d'ici 2020. Il s'agit d'un bien en série qui présente les sites d’extraction et de réduction du minerai de fer, une pratique souvent méconnue de la communauté internationale, bien que pratiquée depuis 3 millénaires dans la région.

Les objectifs de ce projet étaient de :

  • produire les éléments nécessaires pour alimenter la proposition d’inscription et le plan de gestion, afin de terminer au minimum les chapitres 1 à 4 de la proposition d’inscription ;
  • déposer une ébauche bien avancée de la proposition d’inscription pour commentaire par l’UNESCO.

Résultats

Trois missions d'experts ont été menées sur le terrain entre septembre et novembre 2014. Elles ont permis de recueillir des informations pour alimenter le dossier en textes, principalement pour les parties relatives au résumé analytique, à la description des 6 sites retenus, aux critères et à la justification de la valeur universelle exceptionnelle et à l’analyse comparative, et de sélectionner et/ou préparer les éléments graphiques du dossier (photos, dessins pour illustrer la description, cartes).

A l’origine, seuls étaient prévus l'élaboration des parties 1 à 4 et un plan de travail pour les parties 5 à 9. C’est finalement l’ensemble du dossier qui a été traité, ce qui a permis de soumettre un projet de proposition d’inscription pour commentaires au Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO le 28 septembre 2015. Sur la base de ces commentaires, le dossier est en train d'être retravaillé et complété.

La stratégie discutée avec l’État partie pour finaliser la proposition et combler les lacunes était de former un comité d’experts constitué de spécialistes africains travaillant dans la sous‐région (Mali, Togo, Sénégal, Cameroun...), mais aussi d’archéologues étrangers travaillant régulièrement au Burkina Faso et qui pourraient relire le dossier et fournir des compléments à l’occasion de leurs déplacements à Ouagadougou pour des séminaires, des conférences ou des campagnes de fouille.

Burkina Faso
Biens :
Décision : Approuvé
Décision par : Président
Montant approuvé: 29 994 USD
Date de décision: 24 févr. 2014
Montant demandé: 29 994 USD
Type d'assistance : Cultural / Preparatory
Banque mondiale : LIC
LDC : Oui
Référence : 2618