English Français

Assistance Internationale

ref: 2477
Assistance internationale d’urgence pour la protection renforcée des biens « Tombouctou » le « Tombeau des Askia » et les « Villes anciennes de Djenné » inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Mali
État partie
70 000 USD
Montant approuvé
19 nov. 2012
Date de décision
Disposition de cordons pierreux au centre du site archéologique de Kaniana (Djenné, Mali)
Objectifs

Le conflit armé qui a éclaté en 2012 au Mali a eu diverses conséquences négatives sur le patrimoine mondial dans ce pays : destruction d’éléments des biens, notamment à Tombouctou ; manque d’entretien régulier causé par le déplacement massif des populations dont des parties prenantes de premier ordre ; fermeture des missions culturelles, en charge de la protection et de la conservation de ces biens. L’authenticité, l’intégrité et la signification culturelle des sites ont été affectées, compromettant dangereusement leur valeur universelle exceptionnelle.

Le projet visait à :

  1. créer des synergies et améliorer le partage d’informations entre tous les acteurs nationaux et internationaux concernés, en faveur de la protection et de la sauvegarde des biens de Tombouctou et du Tombeau des Askia ;
  2. former les parties prenantes et les représentants des organisations humanitaires et ONG afin que leurs interventions et activités en périodes de crise et post-crise soient appropriées pour la conservation des biens concernés ;
  3. réaliser un inventaire et certains travaux de restauration des sites archéologiques de Djenné.
Résultats
  1. Une première mission a été effectuée à Tombouctou par une équipe pluridisciplinaire d’experts maliens (31 mai au 3 juin 2013) ; elle a été suivie d’une deuxième mission à Bamako et à Tombouctou, cette fois par une équipe d’experts internationaux (3 au 8 juin 2013). Les échanges avec les autorités administratives, militaires et communautaires (autorités religieuses, Coordination des chefs de quartier et représentants de la corporation des maçons) et les visites de terrain (mausolées, mosquées, cimetières) ont permis de leur expliquer l’ensemble des efforts déployés depuis le début de la crise par le Gouvernement du Mali et ses partenaires, notamment l’UNESCO, en matière de protection renforcée du patrimoine culturel et des manuscrits anciens, les actions et stratégies en cours pour la reconstruction et la réhabilitation des biens culturels détruits et la revitalisation des éléments immatériels, et l’implication effective des communautés.
  2. Un atelier de formation en conseil, appui humanitaire et protection du patrimoine culturel a eu lieu le 13 août 2013 à Bamako. A l’issue de la formation, les participants (10 représentants des services administratifs maliens ; les représentants du Programme Alimentaire Mondial et du Haut-Commissariat pour les Réfugiés ; le représentant de l’Association des Anciens Volontaires des Nations Unies ; 25 membres du Groupe thématique urgence humanitaire du Forum des ONG internationales au Mali) ont pu maîtriser les principales notions du patrimoine, les Conventions internationales ratifiées par le Mali, les textes législatifs et réglementaires nationaux régissant la protection du patrimoine culturel matériel et immatériel, et les aspects du droit humanitaire et du droit du patrimoine culturel. Ils ont pu ainsi non seulement apprécier l’importance de la sauvegarde, de la protection et de la valorisation du patrimoine culturel, mais ils se sont également engagés à mettre en pratique les connaissances acquises dès leur retour dans leurs zones d’intervention respectives. 
  3. A Djenné, des cordons pierreux ont été mis en place sur les sites archéologiques de Kaniana, de Tonomba, Jenné-Jéno et Hambarketolo. Il s’agissait de disposer des pierres en fonction des pentes d’écoulement de l’eau sur les sites en vue d’amortir l’érosion hydrique et récupérer les sols. Des arbres ont également été plantés comme haies vives pour la protection biologique des rebords des sites archéologiques en vue de freiner l’érosion hydrique en période de crues.

Mali
Décision : Approuvé
Décision par : Président
Montant approuvé: 70 000 USD
Date de décision: 19 nov. 2012
Montant demandé: 75 000 USD
Type d'assistance : Cultural / Emergency
Banque mondiale : LIC
LDC : Oui
Référence : 2477