Dans le cadre des célébrations du 40e anniversaire de l'inscription du site maya de Copán sur la liste du Patrimoine Mondial, les autorités honduriennes et le bureau multi-pays de l'UNESCO de San José, ont organisé le débat sur "Le rôle du patrimoine mondial pour le développement durable dans le cadre de la crise post-COVID-19" : L'exemple du site maya de Copán".

Cet évènement fut une exceptionnelle occasion pour dialoguer sur la valeur culturelle et scientifique du site de Copán, ainsi que sur les défis de conservation et de promotion du patrimoine culturel mondial dans le contexte de la pandémie COVID-19. Une opportunité, aussi, pour réitérer les nombreuses façons par lesquelles le patrimoine culturel peut contribuer à la reprise économique et sociale mondial, une fois l'urgence surmontée. L'exposition virtuelle "Mémoires fragiles : images archéologiques et communautaires, Copán, Honduras 1891-1900" a également été inaugurée à cette occasion.

L'évènement a été inauguré de manière remarquable par le président de la République du Honduras, M. Juan Orlando Hernández, par la Directrice Générale de l'UNESCO, Mme Audrey Azoulay, et par le directeur de l'Institut régional du patrimoine mondial, M. José Francisco Román Gutiérrez – qui participait également en qualité de panéliste. Le panel d'experts était également composé de Mme Barbara Fash, du Musée Peabody d’Archéologie et Ethnologie de l'Université de Harvard, de M. Ricardo Agurcia Fasquelle, archéologue, porte-parole et directeur de l'Association Copán, de M. Seichi Nakamura, professeur et chercheur à l'Université de Waseda, au Japon, M. Héctor Portillo, directeur de l'Institut Hondurien d'Anthropologie et d'Histoire, et M. César Moreno Triana, spécialiste de l'Unité pour l'Amérique latine et les Caraïbes du Centre du Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

 "Ce 40e anniversaire est un hommage à tous ceux qui ont travaillé durant des décennies sur le site maya de Copán ; le Honduras leur envoie sa reconnaissance. Aujourd'hui, nous avons un énorme défi à relever : la pandémie nous a frappés de plein fouet et le moment est venu de nous lever, avec force, avec vigueur, unis tous ensemble. En promouvant la culture, la richesse de la région et le tourisme, nous relancerons l'économie, qui, outre la santé, a été durement touchée".  Juan Orlando Hernández, Président du Honduras

Cet évènement appartient également au mouvement #ResiliArt, lancé par l'UNESCO dans le contexte de la crise COVID-19 afin d'apporter une visibilité sur la situation des secteurs culturels et créatifs pendant la pandémie, en montrant leurs stratégies de résilience et de co-construction de routes pour faire face à l'urgence. De même, la célébration s'inscrit dans la campagne #PartagerNotrePatrimoine, pour laquelle l'UNESCO s'efforce de promouvoir l'accès à la culture – des biens du patrimoine mondial aux pratiques liées au patrimoine vivant – pendant cette période de confinement massif. 

Pour regarder l'évènement, cliquez ici.