L'équipe du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO tient à exprimer sa tristesse après avoir appris le décès de l'ancien Président de l'ICOMOS International, le Professeur Michael Petzet, survenu le 30 mai 2019.

Le décès de Michael Petzet représente une perte importante pour la communauté de la conservation du patrimoine. Ses opinions tranchées ont toujours été le reflet de son attachement inconditionnel à l'excellence dans la conservation du patrimoine culturel de l'humanité. De 1988 à 2012, Michael Petzet a été Président du Comité national allemand de l'ICOMOS et de 1999 à 2008 Président d'ICOMOS International.

Michael Petzet acquit sa renommée dans le secteur de la préservation des monuments contemporains dans le monde entier. En tant qu'expert internationalement reconnu, y compris dans le domaine du patrimoine mondial, il a également été considéré comme pionnier du suivi préventif et a lancé une série de rapports de l'ICOMOS sur " Le Patrimoine en Péril ".

Il a participé à de nombreuses sessions du Comité du patrimoine mondial, à la fois à des missions sur site et à des réunions d'experts. Par exemple, lors de sa participation à la Conférence de 2005 sur la valeur universelle exceptionnelle à Kazan (Fédération de Russie), il a été un ardent défenseur de la "Monumentkultur" – une tradition du patrimoine bâti propre à l'Europe s'étant diffusée dans différentes régions par le biais du colonialisme. Celle-ci a conduit à la création de la Charte de Venise (actuellement contestée) et à sensibiliser davantage sur la question du matériel architectural et de la structure des monuments. Dans ce cadre, il a été amené à lever des fonds et est devenu l'un des principaux auteurs de l'ouvrage: La Liste du patrimoine mondial: Qu'est-ce que la valeur universelle exceptionnelle ? Définir la valeur universelle exceptionnelle des biens culturels du patrimoine mondial.

A titre d'exemple, sur le terrain il a entrepris de nombreuses missions en Afghanistan avec l'équipe de l'UNESCO, où il dirigeait des projets pour la sauvegarde des restes de Bouddhas de Bamiyan. Il a toujours été une source d'inspiration par sa créativité non conventionnelle et sa profonde connaissance du patrimoine culturel.

En ces temps difficiles, toute l'équipe du Centre du patrimoine mondial se joint au deuil des membres de l'ICOMOS et de l'ICCROM. Nos pensées et nos condoléances vont à sa famille et à ses amis.