Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Nouveaux sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial

dimanche 7 décembre 1997
access_time Lecture 30 min.

A sa 21ème session tenue à Naples au Italie du 1 au 6 décembre 1997, le Comité du patrimoine mondial a inscrit 46 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial : 7 sites naturels, 38 sites culturels et 1 site mixte. Le nombre total des sites sur la Liste du patrimoine mondial est ainsi porté à 552 (418 culturels, 114 naturels et 20 mixtes). 4 Etats parties ont pour la première fois des sites sur la Liste: la Dominique, l'Estonie, le Kenya et la Lettonie.

Australie

Les îles Heard et McDonald (N i ii)
Les îles Heard et McDonald sont situées dans l'océan Austral, à environ 1700 km du continent antarctique et à 4100 km au sud-ouest de Perth. En tant que seules îles volcaniques subantarctiques en activité, elles constituent une véritable "fenêtre sur les profondeurs de la terre" et offrent des possibilités d'observer des processus géomorphiques en cours ainsi que la dynamique des glaces. Comptant parmi les rares écosystèmes insulaires vierges du monde, les îles Heard et McDonald présentent une valeur particulière pour la conservation, du fait de l'absence totale de plantes et d'animaux exotiques comme d'impact humain.

Ile Macquarie (N i iii)
Cette île, située à mi-chemin entre l'Australie et le continent antarctique constitue la partie exposé de l'arête sous-marine Macquarie, soulevée en cet endroit où la plaque tectonique Indo-Australienne rencontre celle du Pacifique. Il s'agit d'un site dont la conservation géologique présente une signification majeure car c'est le seul endroit de la planète où des roches en provenance du manteau terrestre (6 km en dessous du fond de l'océan) sont exposées de façon active. Parmi ces roches, on trouve de remarquables exemples de basalte en coussin et d'autres roches extrusives.

Autriche

Paysage culturel de Hallstatt- Dachstein/Salzkammergut (C iii iv 1997)
L'activité humaine dans le splendide paysage naturel du Salzkammergut a commencé à l'époque préhistorique avec l'exploitation de ses dépôts de sel dès le IIe millénaire av. J.-C. Cette ressource a constitué la base de la prospérité de la région jusqu'au milieu du XXe siècle, prospérité que reflète la belle architecture de la ville de Hallstatt.

Bangladesh

Les Sundarbans (N ii iv)
La forêt de mangroves des Sundarbans, l'une des plus grandes forêts mondiales de ce type, couvre le delta du Gange, du Brahmapoutre et de la Meghna, dans la baie du Bengale. Le site comporte trois sanctuaires (Sanctuaires de faune de l'ouest, du sud et de l'est des Sundarbans), soit une superficie de 140 000 hectares. Il est contigu au site indien des Sundarbans, classé patrimoine mondial depuis 1987. Les trois sanctuaires, entrecoupés d'un réseau complexe de voies d'eau sous l'influence des marées, de vasières et d'îlots de forêts de mangroves halophiles, offrent un excellent exemple de processus géologiques en cours présentant les effets des pluies de la mousson, de la formation d'un delta, de l'influence des marées et de la colonisation végétale. Le site est également connu pour la richesse de sa faune qui comprend 260 espèces d'oiseaux, le tigre du Bengale et d'autres espèces menacées comme le crocodile marin et le python indien.

Brésil

Centre historique de São Luís (C iii iv v)
Le centre de cette ville historique datant de la fin du XVIIe siècle, fondée par les Français et occupée par les Hollandais avant de passer sous la domination des Portugais, a préservé l'ensemble d'origine de ses rues au quadrillage rectangulaire. En raison d'une période de stagnation économique au début du XXe siècle, un nombre exceptionnel de bâtiments historiques de grande qualité ont été conservés, faisant de São Luís un exemple exceptionnel de ville coloniale ibérique.

Chine

Vieille ville de Ping Yao (C ii iii iv)
Fondée au XIVe siècle, Ping Yao est un exemple exceptionnellement bien préservé de cité chinoise Han traditionnelle. Son tissu urbain est l'exemple même de l'évolution des styles architecturaux et de l'urbanisme en Chine impériale durant cinq siècles. Les imposants édifices liés à l'activité bancaire sont particulièrement intéressants et rappellent que Ping Yao fut le centre bancaire de toute la Chine au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Jardins classiques de Suzhou (C i ii iii iv v) Le paysagisme classique chinois, qui cherche à recréer des paysages naturels en miniature, n'est nulle part mieux illustré que dans les quatre jardins de la ville historique de Suzhou. Ils sont universellement reconnus comme étant des chefs-d'œuvre du genre. Datant du XVIe au XVIIIe siècle, ils reflètent, dans leur conception méticuleuse, la grande importance métaphysique de la beauté naturelle dans la culture chinoise.

Vieille ville de Lijiang (C ii iv) La vieille ville de Lijiang, harmonieusement adaptée à la topographie irrégulière de ce site commercial et stratégique clé, a conservé un paysage urbain historique de grande qualité et éminemment authentique. Son architecture est remarquable par l'association d'éléments de plusieurs cultures réunies durant de nombreux siècles. Lijiang possède également un système d'alimentation en eau extrêmement complexe et ingénieux qui fonctionne toujours efficacement.

Costa Rica

Parc national de l'île Cocos (N ii iv)
Le Parc national de l'île Cocos, situé à 550 km au large de la côte pacifique du Costa Rica, est la seule île du Pacifique tropical oriental possédant une forêt tropicale humide. Son emplacement, au premier point de contact avec le contre-courant nord équatorial, et la myriade d'interactions entre l'île et l'écosystème marin environnant, font de ce Parc un laboratoire idéal pour l'étude des processus biologiques. Le monde sous-marin du Parc national est devenu célèbre car de nombreux plongeurs le considèrent comme le meilleur endroit au monde pour observer les grandes espèces pélagiques comme les requins, les raies, les thons et les dauphins.

Croatie

Ensemble épiscopal de la basilique euphrasienne dans le centre historique de Porec (C ii iii iv)
Le groupe de monuments religieux de Porec, lieux de culte de la chrétienté dès le IVe siècle, constitue l'ensemble préservé le plus complet de ce type. La basilique, l'atrium, le baptistère et le palais épiscopal sont de remarquables exemples d'architecture religieuse, tandis que la basilique elle-même associe de manière exceptionnelle des éléments classiques et byzantins.

Ville historique de Trogir (C ii iv) Trogir est un remarquable exemple de continuité urbaine. Le plan quadrillé des rues de la cité antique de cet établissement insulaire remonte à la période hellénistique et a été embelli au cours des dominations successives par de nombreux édifices publics et privés et des fortifications. A ses belles églises romanes s'ajoutent de remarquables édifices Renaissance et baroques de la période vénitienne.

Cuba

Château de San Pedro de la Roca, Santiago de Cuba (C iv v) Les rivalités commerciales et politiques dans la région des Caraïbes au XVIIe siècle ont abouti à la construction de cette série massive de fortifications sur un promontoire rocheux, afin de protéger l'important port de Santiago. Cet ensemble compliqué de forts, de magasins, de bastions et de batteries, est l'exemple le mieux préservé d'architecture militaire hispano-américaine basée sur des principes de conception d'origine italienne et de style Renaissance.

Dominique

Parc national de Morne Trois Pitons (N i iv) Une forêt tropicale luxuriante est associée à des caractéristiques volcaniques d'un grand intérêt panoramique et scientifique dans ce Parc national centré sur le Morne Trois Pitons, volcan qui culmine à 1342 m. Avec des pentes escarpées, des vallées étranglées, 50 fumerolles et des sources d'eau chaude, trois lacs d'eau douce, un "lac bouillonnant", cinq volcans répartis sur les 7000 hectares du site et la diversité biologique la plus riche des Petites Antilles, le Parc national de Morne Trois Pitons présente une combinaison rare de caractéristiques de patrimoine mondial.

Espagne

Las Médulas (C i ii iii iv)
Au Ier siècle après J.-C., les autorités de l'Empire romain ont commencé à exploiter les gisements aurifères de cette région du nord-ouest de l'Espagne en utilisant une technique basée sur la puissance hydraulique. Après deux siècles d'exploitation des déchets résiduels, les Romains se sont retirés, laissant derrière eux un paysage dévasté. Etant donné l'absence d'activités industrielles ultérieures dans cette région, les traces spectaculaires de cette remarquable technique ancienne sont partout visibles, sous forme de pentes montagneuses dénudées et de vastes zones de résidus miniers qui servent maintenant à l'agriculture.

Palais de la musique catalane et hôpital de Sant Pau, Barcelone (C i ii iv)
Ces deux édifices sont deux des plus belles contributions de l'architecte catalan Lluís Domènech i Montaner, spécialiste de l'Art Nouveau, à l'architecture de Barcelone. Le Palais de la musique catalane est une construction exubérante à armature d'acier, pleine de lumière et d'espace, décorée par de nombreux grands artistes de l'époque. L'hôpital de Sant Pau manifeste la même hardiesse de conception et de décoration, tout en restant parfaitement adapté aux besoins des malades.

Monastères de San Millán de Yuso et de Suso (C ii iv vi)
La communauté monastique fondée par San Millán au milieu du VIe siècle est devenue un lieu de pèlerinage et une belle église romane, qui subsiste toujours à Suso, a été construite en l'honneur du saint homme. C'est là le berceau de la langue espagnole, qui allait devenir l'une des langues les plus parlées au monde. Au début du XVIe siècle, la communauté s'est installée en contrebas de l'ancien monastère, dans le nouveau et beau monastère de Yuso, toujours en activité aujourd'hui.

Estonie

Centre historique (Vieille ville) de Tallin (C ii iv)
Les origines de Tallin remontent au XIIIe siècle, lorsqu'un château fut édifié par les croisés de l'Ordre teutonique. La cité s'est développée pour devenir un poste clé de la Ligue hanséatique. Sa prospérité s'est traduite par l'opulence des édifices publics et de ses églises en particulier, et par l'architecture domestique des maisons des marchands, remarquablement bien conservées malgré les ravages des incendies et des guerres au cours des siècles.

France

Ville fortifiée historique de Carcassonne (C ii iv)
Depuis la période pré-romaine, des fortifications ont été érigées sur la colline où est aujourd'hui située Carcassonne. Sous sa forme actuelle, c'est un exemple remarquable de cité médiévale fortifiée dotée d'un énorme système défensif entourant le château et les corps de logis qui lui sont associés, les rues et la superbe cathédrale gothique. Carcassonne doit aussi son importance exceptionnelle à la longue campagne de restauration menée par Viollet-le-Duc, l'un des fondateurs de la science moderne de la conservation.

France - Espagne

Pyrénées - Mont Perdu (N i iii C iii iv v) Ce paysage de montagne exceptionnel, qui rayonne des deux côtés des frontières nationales actuelles de France et d'Espagne, est centré sur le pic du Mont Perdu, massif calcaire qui culmine à 3352 mètres. Le site, d'une superficie totale de 30 639 hectares, comprend deux des canyons les plus grands et les plus profonds d'Europe sur le versant sud, du côté espagnol, et trois cirques importants sur le versant nord, plus abrupt, du côté français - formes géologiques terrestres classiques. Ce site est également un paysage pastoral qui reflète un mode de vie agricole autrefois répandu dans les régions montagneuses d'Europe. Il est resté inchangé au XXe siècle en ce seul endroit des Pyrénées, et présente des témoignages inestimables sur la société européenne d'autrefois à travers son paysage de villages, de fermes, de champs, de hauts pâturages et de routes de montagne.

ITALIE

Le Palais royal du XVIIIe siècle de Caserte avec le parc, l’aqueduc de Vanvitelli et l’ensemble de San Leucio (C i ii iii iv)
L'ensemble monumental de Caserte, créé par Charles III (Carlo Borbone) au milieu du XVIIIe siècle pour rivaliser avec Versailles et Madrid, est exceptionnel dans la manière dont il réunit un somptueux palais avec son parc et ses jardins et aussi une partie naturelle boisée, des pavillons de chasse et un complexe industriel pour la production de la soie. C'est une évocation éloquente et concrète de la période des Lumières, intégrée plutôt qu'imposée à son paysage naturel.

Les résidences des Savoie (C i ii iv v)
Lorsque le duc de Savoie, Emmanuel-Philibert, choisit de déplacer la capitale du duché à Turin en 1562, il entreprit un vaste programme de construction, symbole du pouvoir de la maison royale des Savoie, qui allait être mené à bien par ses successeurs. Cet ensemble de bâtiments de haute qualité, conçu et décoré par les plus grands architectes et artistes du temps, rayonne sur la campagne environnante, à partir du palais royal situé dans la "zone de commandement" de Turin, pour atteindre de nombreuses résidences de campagne et des pavillons de chasse.

Le jardin botanique (Orto botanico), Padoue (C ii iii)
Le premier jardin botanique du monde a été créé à Padoue en 1545. Il a conservé son plan d'origine - un jardin clos circulaire, symbole du monde, entouré d'un ruban d'eau. Par la suite, des éléments nouveaux ont été ajoutés, à la fois architecturaux (entrées monumentales et balustrades) et pratiques (installation de pompage et serres). Il sert toujours, comme par le passé, de source de recherche scientifique.

Cathédrale, Torre Civica et Piazza Grande, Modène (C i ii iii iv)
La cathédrale du XIIe siècle de Modène est un magnifique exemple des débuts de l'art gothique, l'œuvre de deux grands artistes, Lanfranco et Wiligelmo. Avec la place et la tour élancée qui lui sont associées, elle témoigne de la force de la foi de ses constructeurs et du pouvoir de la dynastie des Canossa, ses commanditaires.

Zones archéologiques de Pompéi Herculanum et Torre Annunziata (C iii iv v)
L'éruption du Vésuve, le 24 août de l'an 79 après J.- C., a enseveli les deux villes romaines florissantes de Pompéi et d'Herculanum ainsi que nombre de riches maisons de la région. Depuis le milieu du XVIIIe siècle, elles sont progressivement mises au jour et rendues accessibles au public. La vaste étendue de la ville commerciale de Pompéi contraste avec les vestiges plus restreints mais mieux préservés de la cité résidentielle de détente d'Herculanum, tandis que les superbes peintures murales de la Villa Oplontis de Torre Annunziata donnent un témoignage très vivant du mode de vie opulent des citoyens les plus riches des débuts de l'Empire romain.

Villa romaine du Casale (C i ii iii)
L'exploitation de la campagne à la période romaine est symbolisée par la villa, centre du grand domaine sur lequel était fondée l'économie rurale de l'Empire d'Occident. Sous sa forme du IVe siècle après J.-C., la ville romaine du Casale est l'un des exemples les plus luxueux de ce type de monument. Elle est particulièrement remarquable par la richesse et la qualité des mosaïques qui décorent presque chaque pièce, et qui sont les plus belles encore en place dans tout le monde romain.

Su Nuraxi de Barumini (C i iii iv)
Au cours du IIe millénaire av. J.-C., à l'Age du bronze, un type de construction défensive connue sous le nom de nuraghi unique en son genre, se développe en Sardaigne. L'ensemble consiste en tours défensives circulaires en forme de cônes tronqués, construites en pierres de taille et dotées de salles intérieures voûtées en encorbellement. L'ensemble de Barumini qui a été étendu et renforcé au cours de la première moitié du Ier millénaire, sous la pression des Carthaginois, est l'exemple le plus beau et le plus complet de cette remarquable forme d'architecture préhistorique.

Portovenere, Cinque Terre et les îles (Palmaria, Tino et Tinetto) (C ii iv v)
Ce territoire côtier ligurien qui s'étend des Cinque Terre à Portovenere est un paysage culturel de grande valeur panoramique et culturelle. La forme et la disposition des petites villes et le modelé du paysage environnant, prenant le dessus sur les désavantages d'un terrain escarpé et irrégulier, enferment graphiquement l'histoire continue d'occupation humaine dans cette région au cours du dernier millénaire.

La côte amalfitaine (C ii iv v)
La bande littorale d'Amalfi est d'une grande beauté physique et d'une immense diversité naturelle. Elle a été intensivement peuplée depuis le début du Moyen Âge. Elle comporte un certain nombre de villes telles qu'Amalfi et Ravello qui abritent des oeuvres architecturales et artistiques particulièrement remarquables. Ses zones rurales témoignent de la faculté d'adaptation de ses habitants qui ont su tirer parti de la diversité du terrain pour le cultiver, depuis les vignobles et les vergers en terrasses sur les pentes basses, jusqu'aux grands pâturages des hautes terres.

Zone archéologique d’Agrigente (C i ii iii iv)
Colonie grecque fondée au VIe siècle avant J.-C., Agrigente est devenue l'une des principales cités du monde méditerranéen. Les vestiges des magnifiques temples doriques qui dominent la cité antique, dont une grande partie demeure intacte sous les champs et les vergers d'aujourd'hui témoignent de sa suprématie et de sa fierté. Une sélection de plusieurs zones de fouilles apporte des éclaircissements sur la cité hellénistique et romaine et sur les pratiques d'enterrement de ses habitants paléochrétiens.

Kenya

Parcs nationaux de Sibiloi/Ile Centrale (N i iv)
Le Parc national de Sibiloi est situé sur la rive est du Lac Turkana, dans le nord du Kenya. L'écosystème du Lac Turkana avec la diversité de ses oiseaux et son environnement désertique constitue un laboratoire exceptionnel pour l'étude des communautés végétales et animales. Le Lac est également l'une des plus importantes zones de reproduction du crocodile du Nil.

Parc national/Forêt naturelle du Mont Kenya (N ii iii)
Le Mont Kenya, avec une altitude de 5199 mètres, est le deuxième sommet du continent africain. C'est un ancien volcan aujourd'hui éteint, qui fut en activité de 3,1 millions d'années jusqu'à 2,6 millions d'années avant notre ère et qui s'élevait alors probablement à 6500 mètres. La montagne recèle encore les vestiges de douze glaciers, tous en régression rapide, et comporte quatre pics secondaires surplombant des vallées glaciaires échancrées en forme de U. Le site inclut les versants supérieurs de la montagne et deux proéminences formant le Parc national et la Réserve forestière qui l'entoure. Avec ses sommets accidentés couronnés de glaciers et ses pentes intermédiaires boisées, le mont Kenya est l'un des paysages les plus impressionnants d'Afrique de l'Est. L'évolution et l'écologie de sa flore afro-alpine fournissent par ailleurs un remarquable exemple de processus écologiques.

Lettonie

Centre historique de Riga (C i ii)
Riga était un grand centre de la Ligue hanséatique qui a prospéré grâce au commerce avec l'Europe centrale et de l'Est aux XIIIe-XVe siècles. Le tissu urbain de son centre médiéval reflète cette prospérité, bien que la plupart de ses bâtiments les plus anciens aient été détruits par les incendies et la guerre. Au cours du XIXe siècle, elle est devenue un important centre économique et l'on a construit les faubourgs de la ville médiévale, tout d'abord en imposant une architecture en bois de style classique, puis Jugendstil. De l'avis général, c'est à Riga que l'on trouve la plus belle concentration de bâtiments Art Nouveau d'Europe.

Maroc

Site archéologique de Volubilis (C ii iii iv vi)
La capitale de la Maurétanie, fondée au IIIe siècle av. J.- C., est devenue un avant-poste important de l'Empire romain et a été ornée de nombreux beaux monuments. Il en subsiste d'importants vestiges dans le site archéologique situé dans une région agricole fertile. La ville devait devenir plus tard, pendant une brève période, la capitale d'Idriss Ier, fondateur de la dynastie des Idrissides, enterré non loin de là, à Moulay Idriss.

La Médina de Tétouan (ancienne Titawin) (C ii iv v)
Tétouan a eu une importance particulière durant la période islamique, à partir du VIIIe siècle, comme principal point de jonction entre le Maroc et l'Andalousie. Après la Reconquête, la ville a été reconstruite par des réfugiés revenus dans cette région après avoir été chassés par les Espagnols. Cela est visible dans l'architecture et l'art qui témoignent de fortes influences andalouses. C'est l'une des plus petites médinas marocaines, mais sans aucun doute la plus complète, restée en majorité à l'écart des influences extérieures ultérieures.

Mexique

L’hospice Cabañas, Guadalajara (C i ii iii iv)
C'est dans les premières années du XIXe siècle qu'a été construit l'hospice Cabañas pour fournir des soins et un abri aux plus démunis - orphelins, personnes âgées, handicapés et invalides chroniques. Cet ensemble remarquable, comportant de nombreuses particularités originales conçues pour répondre aux besoins de ses occupants, était unique en son temps. Au début du XXe siècle, sa chapelle a été décorée d'un ensemble de superbes peintures, oeuvres de José Clemente Orozco, l'un des grands muralistes mexicains de cette période.

Népal

Lumbini lieu de naissance du Bouddha (C iii vi)
Siddharta Gautama est né en 623 av. J.-C. dans les célèbres jardins de Lumbini et son lieu de naissance est devenu un lieu de pèlerinage. Parmi les pèlerins se trouvait l'empereur indien Asoka qui a fait édifier à cet endroit l'un de ses piliers commémoratifs. Le site, un centre de pèlerinage bouddhiste, est centré sur les vestiges associés aux débuts de son histoire et à la naissance du Bouddha.

Pakistan

Fort de Rohtas (C ii iv)
Après avoir vaincu l'empereur moghol Humaynn en 1541, Sher Shah Suri a construit un ensemble d'ouvrage défensifs massifs à Rohtas, site stratégique dans le nord de l'actuel Pakistan. Il n'a jamais été pris d'assaut et subsiste intact aujourd'hui. Les fortifications principales sont constituées de murs massifs qui s'étendent sur plus de 4 km ; elles comportent des bastions et sont percées de portes monumentales. Qila Rohtas est l'exemple le plus important qui ait subsisté des débuts de l'architecture militaire musulmane dans cette région d'Asie.

Panama

District historique de Panamá avec le Salón Bolivar (C ii iv vi)
Panama a été le premier établissement européen sur la côte Pacifique des Amériques. Il a été fondé en 1519 par le conquistador Pedrarias Dávila. Le District historique, qui s'est développé après 1671, a conservé le tracé de ses rues intact ; l'architecture est un mélange insolite de styles espagnol, français et américain ancien. Le Salón Bolivar a été le théâtre de la tentative infructueuse du Libertador qui voulait créer en 1826 un congrès continental multinational.

Pays-bas

Réseau des moulins de Kinderdijk-Elshout (C i ii iv)
La contribution du peuple des "pays bas" à la technique de drainage de l'eau est énorme, comme l'attestent admirablement les installations de la région de Kinderdijk-Elshout. Les travaux hydrauliques d'assèchement des terres pour l'agriculture et l'établissement des populations ont commencé au Moyen Âge et ont continué sans interruption jusqu'à nos jours. Le site comporte tous les éléments typiques de cette technologie : digues, réservoirs, stations de pompage, bâtiments administratifs, ainsi qu'un ensemble de moulins impeccablement préservés.

Zone historique de Willemstad, centre ville et port (C ii iv v) Les Hollandais ont établi en 1634 un comptoir commercial dans un beau port naturel de l'île de Curaçao, dans les Caraïbes. La ville a fait preuve de continuité dans son développement durant les siècles suivants. La ville moderne comporte plusieurs quartiers historiques distincts dont l'architecture reflète l'urbanisme européen aussi bien que les styles des Pays-Bas et des villes coloniales espagnoles et portugaises avec lesquelles Willemstad faisait du commerce.

Pologne

Ville médiévale de Torun (C ii iv)
Torun doit ses origines à l'Ordre teutonique qui y a construit un château au milieu du XIIIe siècle, pour servir de base à la conquête et à l'évangélisation de la Prusse. Elle a rapidement eu un rôle commercial au sein de la Ligue hanséatique et nombre des imposants édifices publics et privés des XIVe et XVe siècles qui subsistent dans la Vieille Ville comme dans la Ville Nouvelle témoignent de son importance.

Château de l’Ordre teutonique de Malbork (C ii iii iv)
Lorsque le siège du Grand Maître de l'Ordre teutonique a été transféré de Venise à ce qui était alors Marienburg, l'ancien château a été largement agrandi et embelli. Il est devenu l'exemple suprême du château médiéval en brique. Il s'est ensuite délabré mais a été méticuleusement restauré aux XIXe et XXe siècles ; c'est là qu'ont été élaborées nombre de techniques de conservation qui sont maintenant de règle. Après de graves dégâts subis lors de la Seconde guerre mondiale, il a été de nouveau restauré à partir de la documentation détaillée préparée par les précédents spécialistes de sa conservation.

République de Corée

Ensemble du palais de Ch’angdokkung (C ii iii iv)
Au début du XVe siècle, l'empereur T'aejong a ordonné la construction d'un nouveau palais dans un lieu propice. Un office de construction du palais a été établi afin de créer cet ensemble constitué d'un certain nombre de bâtiments officiels et résidentiels édifiés dans un jardin minutieusement adapté à la topographie irrégulière du site de 58 hectares. Le résultat est un exemple exceptionnel de la conception extrême-orientale de l'architecture du palais, harmonieusement intégré à son environnement naturel.

Forteresse de Hwasong (C ii iii)
Lorsque l'empereur Chongjo, de la dynastie Choson, a déplacé le siège du gouvernement à Suwon à la fin du XVIIIe siècle, il l'a entouré d'importants ouvrages défensifs conçus selon les préceptes d'un influent architecte militaire de l'époque, qui alliait les dernières découvertes de l'Orient et de l'Occident en ce domaine. Les remparts massifs, qui s'étendent sur presque 6 km, percés de quatre portes et dotés de bastions, de tours d'artillerie et d'autres éléments, subsistent toujours.

Royaume-Uni

Maritime Greenwich (C i ii iv vi)
L'ensemble des bâtiments de Greenwich, près de Londres, et le parc où ils sont édifiés symbolisent remarquablement les efforts artistiques et scientifiques des XVIIe et XVIIIe siècles. Queen's House, œuvre d'Inigo Jones, est le premier édifice palladien des Îles britanniques, tandis que l'ensemble qui était encore récemment le Royal Naval College a été conçu par Christopher Wren. Le parc, dessiné à partir d'un concept original d'André Le Nôtre, abrite l'ancien Observatoire royal, œuvre de Wren et du scientifique Robert Hooke.

Tunisie

Dougga/Thugga (C ii iii)
Avant l'annexion romaine de la Numidie, la ville de Thugga, construite sur une colline surplombant une plaine fertile, a été la capitale d'un état libyco-punique. Elle a prospéré sous la domination romaine et byzantine mais a décliné au cours de la période islamique. Les ruines visibles aujourd'hui témoignent de manière imposante des ressources d'une petite ville romaine aux frontières de l'Empire.

légendes: Nom du site (C-culturel N-naturel or N/C-mixte)
dimanche 7 décembre 1997
access_time Lecture 30 min.
Biens du patrimoine mondial (46)
top