Patrimoine mondial https://whc.unesco.org?cid=305&l=fr&year_start=2002&year_end=2002&action=list&searchDecisions=&index=21&maxrows=20&mode=rss Centre du patrimoine mondial - décision du Comité 90 fr Copyright 2019 UNESCO, World Heritage Centre Mon, 23 Sep 2019 07:13:51 EST UNESCO, World Heritage Centre - Decisions https://whc.unesco.org/document/logowhc.jpg https://whc.unesco.org 26 BUR XII.101-102 Weimar classique (Allemagne) XII.101         En réponse à une mission de l’ICOMOS sur le site en avril 2001 pour évaluer l’impact d’un projet routier prévu aux alentours du château de Tiefurt et de son parc à Weimar, pour lequel il a été reconnu que la « solution 1 » aurait le moins d’impact sur le site, le rapport d’avancement soumis par le Ministère des Sciences de l’Etat de Thuringe a confirmé que la décision de poursuivre ce projet routier (solution 1) avait été adoptée.

XII.102         Le Bureau a remercié les autorités allemandes du rapport d’avancement et les a félicitées du choix du projet adopté (solution 1) qui aura le moins d’impact sur le site. Il a demandé aux autorités de tenir le Centre informé de l’avancement de ce projet.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5935 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.103-105 Isthme de Courlande (Lituanie/Fédération de Russie) XII.103         Le rapport présenté par la Fédération de Russie sur l’état d’avancement d’un projet de prospection pétrolière par une entreprise russe en mer Baltique indique que le Ministère des Ressources naturelles de la Fédération de Russie n’a pas encore reçu la documentation du projet relative à l’aménagement et à l’exploitation du gisement pétrolifère. De plus, le rapport précise qu’actuellement, il n’y a pas de production pétrolière et que le gisement n’a pas d’impact négatif sur les valeurs patrimoniales du site. L’Evaluation d’impact environnemental n’a pas été faite. D’autre part, le rapport précise que la zone tampon de la partie russe de l’Isthme de Courlande comprend des voies navigables de la mer Baltique et de la baie de Courlande à 1 km de la côte, alors que la plate-forme pétrolière est située à 22 km de la côte. Dans le cadre du Comité mixte russo-lituanien agissant selon l’accord de coopération dans le domaine de la protection de l’environnement, accord signé par les deux Gouvernements en juin 1999, la partie lituanienne pourrait souhaiter participer à la mise en place de mesures adaptées de protection de l’environnement pour empêcher l’impact éventuel de la production pétrolière sur le milieu naturel au cas où il serait décidé de démarrer l’extraction pétrolière.

XII.104         L’ICOMOS a informé le Bureau que, bien que le projet soit situé à 22 km du site, il peut être vu à partir d’un point surélevé de l’Isthme. Au cours de la mission d’évaluation ICOMOS-UICN aucune mention de ce projet de prospection pétrolière n’a été faite dans la documentation. L’ICOMOS a signalé que son impact potentiel sur le site pourrait être catastrophique et que les fortes marées pourraient causer un risque de « marée noire », en particulier dans la partie lituanienne de l’Isthme. L’ICOMOS a souligné qu’il faudrait prendre des mesures efficaces et substantielles qui pourraient être appliquées en cas d’accident, et que l’Evaluation d’impact environnemental et les mesures de protection devraient être établies conjointement par les autorités lituaniennes et russes.

XII.105         Le Bureau a pris note du rapport fourni par les autorités russes et a demandé à l’Etat partie de la Fédération de Russie de réaliser d’urgence l’évaluation d'impact environnemental en collaboration avec les autorités lituaniennes. De plus, il a demandé que les autorités russes et lituaniennes coopèrent étroitement pour élaborer d’urgence des mesures de protection de l’environnement, en cas de démarrage de l’extraction pétrolière. Il a demandé à l’Etat partie de la Fédération de Russie de fournir avant le 1er octobre 2002 un rapport détaillé sur les résultats de l’évaluation d’impact environnemental, ainsi que sur les progrès accomplis dans l’élaboration des mesures de protection de l’environnement.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5936 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.106-107 Spišský Hrad et les monuments culturels associés (Slovaquie) XII.106         Les informations communiquées par l’Etat partie indiquent que les incidences de l’extraction sont négligeables pour la conservation de Spišský Hrad et des monuments culturels associés. En outre, le rapport révèle que l’entreprise d’extraction élabore actuellement un nouveau plan d’extraction et de remise en culture, en coopération avec la Direction nationale pour la protection de la nature, afin de répondre aux critères de préservation de la nature et du paysage.

XII.107         Le Bureau a pris note des informations fournies par l’Etat partie. Il a demandé aux autorités slovaques de fournir un rapport plus détaillé sur la situation, ainsi qu’un exemplaire du nouveau plan d’extraction et de remise en culture, et une évaluation d’impact, avant le 1er octobre 2002, pour étude à la 27e session du Bureau, en avril 2003.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5937 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.108-109 Stonehenge, Avebury et sites associés (Royaume-Uni) XII.108         Le rapport soumis par le Département de la Culture, des Médias et des Sports du Royaume-Uni indique que des plans de gestion sont en place pour les deux parties du site. Concernant Stonehenge, il signale qu’une demande d’approbation de la planification du centre d’accueil sera présentée en été 2002, tandis que la procédure d’approbation du projet routier débutera en décembre 2002. Des évaluations d’impact environnemental sont prévues pour les deux projets. Concernant Silbury Hill, English Heritage poursuit son objectif d’assurer la conservation à long terme de cet important monticule préhistorique édifié par l’homme. Un programme de travaux sur site a été achevé au début d’octobre 2001 ; il s’agissait de boucher temporairement le trou et d’exécuter un relevé sismique de la colline, afin d’identifier les zones faibles sur le plan structurel. Ce relevé fournira des informations complémentaires sur l’édification initiale de la colline et sur les interventions archéologiques ultérieures. Outre ce relevé sismique, English Heritage a entrepris d’autres études à partir de sources topographiques et écrites et évaluera la nécessité éventuelle d’entamer de nouvelles recherches et de nouveaux travaux physiques pour assurer la conservation à long terme de la colline.

XII.109         Le Bureau a pris note des informations transmises par l’Etat partie concernant la planification et la protection du site de Stonehenge, ainsi que les travaux de protection exécutés à Silbury Hill. Il a félicité l’Etat partie pour le travail réalisé concernant respectivement les deux plans de gestion de Stonehenge et Avebury. Il a fait part de sa satisfaction concernant les travaux de protection temporaire entrepris par l’Etat partie en vue de la conservation à long terme de Silbury Hill. Le Bureau a encouragé l’Etat partie à poursuivre les travaux entrepris en étroite consultation avec l’ICOMOS et le Centre, et il a demandé aux autorités de présenter un rapport d’avancement à temps pour le soumettre à l’examen de sa prochaine session en avril 2003.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5938 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.110-113 Centre historique de la ville de Goiás (Brésil) XII.110         Le Bureau a été informé des dégâts provoqués par l’inondation du centre historique de Goiás. Le matin du 31 décembre 2001, Goiás a subi l’une de ses plus importantes inondations. Dès l’aube, des pluies torrentielles intermittentes ont causé une augmentation énorme du volume d’eau entraîné dans le lit du Rio Vermelho. Le site a été sérieusement endommagé par ces importantes pluies et inondations.

XII.111         L’inspection menée par l’Institut du patrimoine historique et artistique national (IPHAN) après les pluies et les inondations, a précisé que :

  • le pont de bois de Ponte do Carmo a été entièrement détruit, et ceux de Ponte de Lapa et da Cambaúba ont été sérieusement endommagés ;
  • plusieurs trous/nids de poules/cratères de très grandes dimensions ont été recensés, en particulier près de la maison de Cora Coralina, près du pont Carioca et près de la Place du marché de la Municipalité ;
  • des parties de murs de soutènement ont été détruits le long des berges de la rivière ;
  • plus de 80 maisons ont été endommagées et un nombre important d’entre elles ont été presque totalement détruites ;
  • parmi les bâtiments sérieusement endommagés du Centre historique, on compte l’Hôpital Sao Pedro, la maison de Cora Coralina, l’église du Carmel, le théâtre Sao Joaquim, la mairie, la place du marché de la Municipalité et la gare routière ;
  • des bâtiments résidentiels et commerciaux anciens, représentatifs de l’architecture vernaculaire, ont été considérés comme totalement détruits, ainsi que des documents, des biens, des équipements, etc. ;
  • la Croix d’Anhanguera, caractéristique de la ville, a été partiellement détruite ;

XII.112         Le Directeur général de l’UNESCO a visité le site quelques jours après l’inondation. Une demande d’assistance d’urgence de 57.288 dollars a été présentée pour réaliser des interventions exemplaires sur une douzaine de bâtiments vernaculaires autour de la maison de Cora Coralina, du pont de Lapa et de la Croix d’Anhanguera. Une somme de 50.000 dollars a déjà été approuvée par le Président du Comité du patrimoine mondial.

XII.113         Après un complément d’information fournie par le Représentant de l’Etat partie, le Bureau demande un rapport à l’Etat partie, avant le 1er février 2003 sur l’état d’avancement des travaux de restauration réalisés sur le bien pour soumission à sa 27e session.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5939 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.114-115 Les églises de Chiloé (Chili) XII.114         Le Bureau a noté que le 14 mars 2002, un vent de 156 km/h a frappé de plein fouet la Grande île de Chiloé provoquant d’importants dégâts aux églises de Chiloé :

  • la tour de l’église de San Juan risque de s’effondrer ;
  • une partie du toit de l’église de Nuestra Gracia de Quinchao s’est envolée ainsi que quatre étais, et son portique a été endommagé ;
  • la tour et la nef de l’église de Tenaún penchent d’un côté, les fondations des murs latéraux sont instables, l’état des fondations intérieures étant encore méconnues, cette situation est aggravée par la forte humidité de certaines poutres et la présence importante de xylophages sur les cieux des nefs centrales ;
  • les vents ont fait pencher la tour de l’église Colo d'un côté et les infiltrations causées par les fortes pluies ont provoqué de l’humidité aux pieds des poutres ;
  • enfin, alors que la structure de l’église de Nuestra Señora del Rosario de Chonchi était considérée comme étant solide, celle-ci a été la plus affectée, perdant par la seule force du vent, sa tour qui s’est entièrement envolée. Une assistance d’urgence a été demandée au Fonds du patrimoine mondial.

XII.115         Après des informations complémentaires fournies par le Représentant de l’Etat partie et tout en félicitant l’Etat partie pour la rapidité de son intervention, le Bureau a demandé qu’un rapport détaillé soit soumis à la 26e  session du Comité sur l’état des lieux du site et sur l’état d’avancement des travaux de restauration engagés.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5940 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.116-117 Ville coloniale de Saint-Domingue (République dominicaine) XII.116         Le Bureau a noté que le Bureau national du patrimoine monumental de l’Etat partie a remis au Centre du patrimoine mondial, le 31 janvier 2002, un rapport préliminaire en espagnol (puis la traduction en anglais le 11 février 2002), sur l’état de conservation des six maisons coloniales construites par Nicolás de Ovando, situées dans le centre historique de la ville coloniale, ainsi que les mesures qui ont suivi.

1)       La Direction nationale du patrimoine s’est réunie pour définir la stratégie à suivre et commencer les démarches nécessaires vis-à-vis des locataires des immeubles pour changer l’usage des maisons.

2)       Les travaux ont été momentanément arrêtés. Cet arrêt correspond à une pause pour une nouvelle conception du projet hôtelier privilégiant l’utilisation des espaces intérieurs (patios) pour relier les bâtiments.

3)       Le Bureau national du patrimoine monumental a demandé au Secrétariat de l’environnement de l’Etat partie un rapport sur l’impact de la destruction du système d'égouts sur le tissus urbain.

4)       Une nouvelle législation (règlements, normes et/ou lois) est en cours d'élaboration, un avant-projet de loi du patrimoine monumental a été finalisé.

XII.117         Le Bureau demande à l’Etat partie de remettre un rapport avant le 1er février 2003 comprenant des informations complémentaires sur l’état d’avancement des travaux, sur le rapport du Secrétariat de l’Environnement et sur les décisions prises concernant l’avant-projet de loi du patrimoine monumental, pour soumission à la 27e session du Bureau.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5941 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.118-124 Centre historique de Lima (Pérou) XII.118         Le Bureau a noté les dégâts provoqués par l’incendie du 29 décembre 2001, à Lima. Le quartier de « Mesa redonda », très peuplé et situé dans la zone tampon du centre historique de Lima, a été gravement touché par un incendie provoqué par l’explosion de feux d’artifice. Cet incendie a fait 275 victimes, 162 disparus et 1000 blessés, ainsi que des dégâts matériels de l’ordre de 10.000.000 de dollars, touchant plus de 5000 petites entreprises et laissant plus de 10.000 sans emploi.

XII.119         Quatre pâtés de maisons ont été gravement touchés et trois autres indirectement affectés par les flammes, les fumées et l’eau, en particulier le Quartier chinois situé dans le centre historique lui–même. Deux édifices de valeur patrimoniale ont été détruits par le feu, quatre autres ont été gravement affectés et sont actuellement soutenus par des structures provisoires, risquant d’en endommager douze autres.

XII.120         Les efforts des secouristes semblent avoir été restreints par un équipement défectueux et des mesures préventives quasi inexistantes (absence de sorties de secours et d’équipement local de lutte contre l’incendie). Avant l’incendie, l’ensemble du centre historique se trouvait dans une zone dite à risque. En effet, il n’y a pas de plan de prévention contre les risques naturels et humains, bien que la quasi-totalité des édifices patrimoniaux soit construite en bois ou en « quincha » (mélange de boue et de tiges).

XII.121         Depuis l’incendie, le Président de la République de l’Etat partie a décrété « l’état d’urgence de la zone à haut risque située dans le centre historique de Lima ». Le Président a également émis un autre décret, autorisant le Ministre du Travail et de la Promotion à approuver des projets de reconstruction des biens publics dans la zone de Mesa redonda. De plus, un certain nombre de mesures d’urgence ont été prises par la Municipalité, l’Institut national de la Culture (INC) et le Gouvernement, telles que :

  • nettoyage des décombres, inventaire des dommages et pertes, rétablissement des services dans 60% du secteur affecté, soins aux victimes ;
  • mise en place d’un Comité d’opérations d’urgence qui a permis de canaliser les aides et a obtenu 4766 signatures de commerçants de Mesa redonda acceptant de se conformer aux normes de régularisation, de contrôle et de sécurité de leurs locaux. A ce sujet, il convient de souligner que sur 28 galeries commerçantes, seules 6 avaient des permis en règle et que dès juillet 2001, les feux d’artifice avaient été interdits dans le centre historique.

XII.122         Par ailleurs, lors des travaux de réhabilitation, l’INC a mis à jour des canalisations d’eau préhispaniques, encore en usage jusqu'à la période coloniale.

XII.123         Avec l’assistance d’urgence de 48.000 dollars demandée au Centre du patrimoine, la Municipalité, en coopération avec l’INC et d’autres Institutions nationales, devra développer un plan de sauvegarde du quartier touché et de ses environs, incluant la recherche de solutions pour la réhabilitation de logements, la systématisation de la mise aux normes des commerçants, la mise en œuvre de mesures préventives pour l’ensemble du centre historique.

XII.124         Après des informations complémentaires fournies par l’Etat partie, le Bureau s’est félicité de la rapidité des mesures prises par l’Etat partie suite au tragique incendie du 29 décembre. Il encourage vivement celui-ci à renforcer ses efforts de mise en œuvre de mesures préventives contre les risques naturels et humains pouvant être encourus dans la zone dite à haut risque du centre historique de Lima. Le Bureau demande également à l’Etat partie de remettre avant le 1er février 2003, pour soumission à sa 27e session du Bureau, un rapport sur l’état d’avancement des mesures prises pour la réhabilitation et la sauvegarde du site.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5942 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.125-127 Site archéologique de Chavín (Pérou) XII.125         Le Bureau a été informé des difficultés de conservation qui subsistent sur le site archéologique de Chavín ainsi que des mesures d’urgence qui ont été prises telles que l’arrêt immédiat des déblaiements de terre, l’étaiement de certains murs sur le point de s’effondrer, le nettoyage de certains conduits de circulation de ventilation, l’élaboration de plans topographiques pour évaluer les flux des eaux et les filtrations, le réaménagement des circuits touristiques. Il a également noté que les membres de la Commission pour le Plan directeur de Chavín ont été pressentis et qu’un Comité consultatif élargi doit définir le Plan de gestion du site. Une réunion d’experts doit se tenir en mai prochain pour assister la Commission du Plan directeur à définir ce Plan.

XII.126         L'Observateur du Pérou a apporté des informations complémentaires sur les travaux déjà engagés qui représentent la première phase d’un processus devant aboutir au Plan directeur qui sera élaboré en tenant compte des recommandations faites en 1999 par l’expert de l’ICOMOS. La seconde phase sera l’élaboration et la mise en œuvre du Plan d’urgence, basé sur une évaluation de la stabilité structurelle du monument pour laquelle une assistance d’urgence a été demandée. L'Observateur a en outre confirmé la volonté de ses autorités de finaliser le Plan directeur.

XII.127         Le Bureau reconnaît les efforts déployés par l’Etat partie pour préserver le site, en particulier par l’application de mesures prioritaires dans le cadre d’un Plan d’urgence. Cependant, le Bureau encourage l’Etat partie à finaliser et mettre en œuvre les Plans directeurs et de gestion du site et demande un rapport d’avancement détaillé à présenter avant le 1er février 2003 pour étude, à sa 27e session en avril 2003.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5943 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.87 Temple du Soleil à Konarak (Inde) XII.87            Le Bureau a étudié le rapport sur l’état de conservation de ce bien du patrimoine mondial présenté dans le document WHC-02/CONF.201/11Rev et il a de nouveau demandé à l’Etat partie de rendre compte de l’avancement de l’établissement d’un plan de gestion d’ensemble et des mesures prises en vue de la conservation et de l’aménagement de Konarak. Le Bureau a encouragé les autorités chargées de la conservation et de la gestion de ce bien à présenter une demande d’assistance internationale pour établir ce plan destiné à limiter les menaces potentielles causées par les empiétements illégaux et les constructions improvisées dans les zones entourant le site.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5930 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XII.84-86 Grottes d’Ajanta / Grottes d’Ellora (Inde) XII.84            Le Bureau a étudié l’état de conservation de ces deux biens du patrimoine mondial tel que présenté dans le document WHC-02/CONF.201/11 Rev ainsi que les conclusions et recommandations de la mission de suivi réactif effectuée par un expert international en peintures murales en décembre 2001. Le Bureau a noté que la mission avait constaté les menaces suivantes aux deux sites :

  1. infiltration d’eau de pluie dans les grottes ;
  2. petites fissures sur les surfaces sculptées ;
  3. écaillage de la couche de peinture ;
  4. pullulation de chauve-souris et d’insectes à l’intérieur des Grottes.

XII.85            Le Bureau a exprimé sa gratitude aux autorités indiennes pour leur coopération à l’organisation de la mission de suivi réactif sur ces sites. Le Bureau a vivement engagé les autorités à considérer les recommandations détaillées de la mission concernant la conservation, la gestion et la mise en valeur des biens, en :

  1. revoyant les méthodes actuelles de stabilisation et de nettoyage de la surface des peintures murales ;
  2. recherchant des méthodes nouvelles et différentes sur de petites surfaces des peintures murales ;
  3. menant un suivi permanent des conditions micro-climatiques dans les Grottes d’Ajanta ;
  4. développant la documentation et les matériaux d’archives pour évaluer les modifications de l’état des matériaux des peintures murales ;
  5. conservant mieux le cadre naturel unique des Grottes d’Ajanta et d’Ellora en se conformant à la notion d’intervention minimale par rapport à l’environnement historiquement établi et en adoptant de préférence des solutions de conservation entraînant un minimum de modifications ;
  6. resserrant la coopération entre les services complémentaires de l’ASI pour renforcer la protection et la conservation à long terme des deux sites.

XII.86            Enfin, le Bureau a demandé au Centre du patrimoine mondial de continuer à aider les autorités indiennes à mobiliser l’assistance technique internationale pour développer la coopération entre de nombreuses activités nationales et internationales de conservation et de développement. 

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/5929 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 BUR XVI.1 [Uniquement en anglais] Requests for International Assistance XIV.1 The Bureau approved the following requests for international assistance:

Preparatory Assistance

Cultural - Asia - Pakistan

Preparatory assistance for the nomination of the archaeological remains at Ranigat as an extension of Taxila World Heritage site

The Bureau approved US$ 30,000, subject to the State Party paying its dues to the World Heritage Fund.

 

Technical Co-operation

Natural - Africa - Senegal

Derby Eland Monitoring Programme

The Bureau approved US$ 29,296 for this request, subject to the State Party paying its dues to the World Heritage Fund.

 

Preparatory Assistance

Natural - Arab States - Egypt

Meeting to prepare Tentative Lists for Natural Heritage in the Arab Region.

The Bureau approved this request for US$ 29,500.

 

Training

Cultural - Europe - Norway

International Course on Wood Conservation Technology

The Bureau approved this request for US$ 30,000, requesting the State Party to take into consideration the comments of ICCROM.

 

Training

Mixed - Latin America - Argentina

Sub-regional training workshop on Management and Administration of World Heritage properties.

The Bureau approved this request for US$ 22,350 requesting the World Heritage Centre to co-ordinate the implementation of the activity in close collaboration with the State Party as well as with the Advisory Bodies to ensure that the meeting is carried out with sub-regional participation.

 

Training

Cultural - Latin America & Caribbean - Dominican Republic

Annual Seminary Workshop on Cultural Heritage Risk Prevention for the Caribbean and Central America

The Bureau approved this request for US$ 30,000, pending clarification by the State Party concerning the questions raised by ICCROM.

 

Emergency

Cultural - Asia - Nepal

Emergency Technical-Co-operation for safeguarding measures at Lumbini, Birthplace of the Lord Buddha World Heritage site

The Bureau recommended reformulation of the request for re-examination by the Committee at its 26th session.

 

Emergency

Cultural - Latin America & Caribbean - Brazil

Emergency Assistance for the Historic Centre of the City of Goiás (Rain and Overflows)

The Bureau approved US$ 7,288 as additional emergency assistance for this request.

 

Emergency

Cultural - Latin America & Caribbean - Cuba

Emergency Assistance for the Convent of Santa Clara of Asissi, Old Havana and its Fortifications.

The Bureau approved US$ 75,000 for this activity.

 

Technical Co-operation

Cultural - Arab States - Algeria

Elaboration of a Preliminary Plan of Conservation and Development of the M’ Zab Valley.

The Bureau recommended approval of US$ 35,000 by the Committee, requesting the World Heritage Centre to coordinate the implementation of the activity in close collaboration with the national authorities concerned.

 

Training

Cultural - Asia - Turkmenistan

Reinforcement of the capacities of the Department for Protection and Restoration of Monuments, Turkmenistan, to conserve the World Heritage site of Ancient Merv.

The Bureau approved an initial US$ 30,000 for commencing the activity, and recommended that the remaining US$ 38,814 be approved by the World Heritage Committee in June 2002.

 

Training

Cultural - Asia - Uzbekistan

Restoration of the medersa “Rachid” at Bukhara World Heritage site ICOMOS

The Bureau recommended reformulation by the State Party and re-examination of the request by the Committee at its 26th session.

 

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/4945 wh-info@unesco.org Mon, 08 Apr 2002 00:00:00 EST
26 COM 1 Session d'ouverture Le Comité du patrimoine mondial,

Accepte la présence des Organisations gouvernementales internationales (OGIs), non gouvernementales internationales (ONGIs) et non gouvernementales (ONGs) suivantes à la session :

  • Bird Life International
  • Centre Simon Wiesenthal
  • Conseil international des Musées (ICOM)
  • Fédération mondiale des Associations, Centres et Clubs UNESCO (FMACU)
  • Fondation des Nations-Unies (UNF)
  • Fondation nordique du patrimoine mondial (NWHF)
  • Mihai Eminescu Trust
  • Organisation arabe pour l'Education, la Culture et la Science (ALECSO)
  • Organisation de la Conférence islamique (OIC)
  • Organisation des Villes du patrimoine mondial (OVPM)
  • Organisation islamique pour l'Education, la Science et la Culture (ISESCO)
La liste des participants figure à l'Annexe I du présent document.]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/787 wh-info@unesco.org Mon, 24 Jun 2002 00:00:00 EST
26 COM 2 Rapport sur les 30 ans de la Convention du Patrimoine Mondial Le Comité du patrimoine mondial,

Décide avec regret, en raison des contraintes de temps, de ne pas aborder ce point de l'ordre du jour.]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/788 wh-info@unesco.org Mon, 24 Jun 2002 00:00:00 EST
26 COM 3.1 Adoption de l'ordre du jour et du calendrier Le Comité du patrimoine mondial décide :

1. De restreindre le débat sur le point 19 « Révision du Règlement intérieur » sur les manières de procéder afin de faciliter la prise de décisions à sa 27e session[1];

2. De reporter le débat sur le point 7 « Rapport du Secrétariat » jusqu'à plus tard dans la semaine pour donner aux délégations plus de temps pour examiner le document[2].

 

[1] Conformément à la décision 26 COM 26, ce point est inclus dans l'ordre du jour de la session extraordinaire du Comité du patrimoine mondial de mars 2003.

[2] Conformément à la décision 26 COM 27, ce point est inclus dans l'ordre du jour de la 27e session du Comité du patrimoine mondial de juin/juillet 2003.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/789 wh-info@unesco.org Mon, 24 Jun 2002 00:00:00 EST
26 COM 3.2 Adoption de l'ordre du jour et du calendrier Le Comité du patrimoine mondial,

Définit les méthodes de travail suivantes pour l'adoption de son Rapport (en se fondant sur les procédures du Conseil exécutif de l'UNESCO) :

1. Le Rapport à adopter par le Comité doit constituer un ensemble complet de décisions prises lors de la session. Le texte de chaque décision sera adopté, dans la mesure du possible, lors du débat sur le point ;

2. Le Résumé des débats tenus en séance plénière (« Résumé des travaux ») sera diffusé séparément du Rapport et sera fourni au Comité en tant que document d'information.]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/791 wh-info@unesco.org Mon, 24 Jun 2002 00:00:00 EST
26 COM 3.3 Adoption de l'ordre du jour et du calendrier Le Comité du patrimoine mondial,

Adopte les méthodes de travail suivantes, telles que définies au point 26 COM 3.2, à sa présente session à titre expérimental, étant entendu que :

1. Le Rapport et le Résumé des travaux seront présentés simultanément, dans la mesure du possible, le premier pour adoption et le dernier pour information.

2. Le Rapport (liste des décisions), entériné par le Comité lors de sa session, sera publié au plus tard un mois après la clôture de ladite session ; 

3. Un projet complété du Résumé des travaux sera soumis aux membres du Comité, aux observateurs et aux organes consultatifs pour correction de leurs propres interventions. Une version révisée du Résumé des travaux sera publiée au plus tard trois mois après la clôture de la session ;

4. La procédure susmentionnée sera appliquée pour cette session en attendant un débat plus approfondi sur la révision du Règlement intérieur et des méthodes de travail.]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/792 wh-info@unesco.org Mon, 24 Jun 2002 00:00:00 EST
26 COM 4 Election du President, des Vice-Presidents et du Rapporteur Le Comité du patrimoine mondial,

Elit M. Tamás Fejérdy (Hongrie) comme Président et Mme Bénédicte Selfslagh (Belgique) comme Rapporteur. Les membres suivants du Comité sont élus Vice-Présidents : Afrique du Sud, Chine, Egypte, Grèce et Mexique.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/793 wh-info@unesco.org Mon, 24 Jun 2002 00:00:00 EST
26 COM 5 Rapport du Rapporteur sur la 26e session du bureau du Comité du patrimoine mondial Le Comité du patrimoine mondial,

Prend note du Rapport du Rapporteur de la 26e session du Bureau.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/794 wh-info@unesco.org Mon, 24 Jun 2002 00:00:00 EST
26 COM 6.1 Protection du patrimoine culturel dans les territoires palestiniens 1. Rappelant toutes les résolutions des Nations Unies relatives au conflit et en particulier les Résolutions 1397, 1402 et 1403 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Résolution 53/27 de l'Assemblée générale concernant Béthléem-2000 et les dispositions de la Quatrième Convention de Genève (1949) et ses Protocoles additionnels ;

2. Notant les dispositions de la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel (1972), la Convention concernant la protection des biens culturels en cas de conflits armés (La Haye, 1954) et les autres instruments juridiques internationaux pertinents ;

3. Prenant note de la décision du Conseil exécutif prise à sa 164e session (164EX/3.1.1) ;

4. Déplore la destruction et les dommages causés au patrimoine culturel de la Palestine ;

5. Soulignant la valeur universelle exceptionnelle du patrimoine culturel en Palestine ; 

6. Considère que, jusqu'à ce que les conditions d'inscription de ce patrimoine sur la Liste du patrimoine mondial soient remplies, des mesures appropriées doivent être prises pour assurer sa protection ;

7. Invite le Directeur général, en consultation avec le Président du Comité, à aider à faire le travail d'inventaire de ce patrimoine culturel et naturel, en évaluant l'état de conservation et les mesures relatives à sa préservation et à sa réhabilitation ;

8. Décide en outre d'octroyer une aide financière pour la mise en œuvre de cette tâche et qu'une partie de cette contribution soit utilisée pour la formation et le développement des capacités des spécialistes palestiniens dans le domaine de la conservation et de la sauvegarde du patrimoine culturel et naturel ;

9. Lance un appel aux parties concernées pour coopérer avec le Directeur général dans ses efforts pour la protection du patrimoine culturel et naturel en Palestine ;

10. Invite le Directeur général à rendre compte de l'exécution de cette décision au cours de la 27e session du Comité en 2003.]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/798 wh-info@unesco.org Mon, 24 Jun 2002 00:00:00 EST