Patrimoine mondial https://whc.unesco.org?cid=305&l=fr&year_start=1980&action=list&searchDecisions=&mode=rss Centre du patrimoine mondial - décision du Comité 90 fr Copyright 2019 UNESCO, World Heritage Centre Mon, 14 Oct 2019 08:49:15 EST UNESCO, World Heritage Centre - Decisions https://whc.unesco.org/document/logowhc.jpg https://whc.unesco.org 3 EXT.COM III.1 [Uniquement en anglais] Introduction to the Extraordinary Session The Chairperson drew the attention of the Committee to the two main documents of relevance to their deliberations. WHC-99/CONF.205/5 entitled "Report on the state of conservation of Kakadu National Park, Australia" provided a summary of information and deliberations concerning Kakadu up until the date of finalization of the document at the end of May. WHC-99/CONF.205/INF.4 included the record of the deliberations of the twenty-third session of the Bureau of the World Heritage Committee (5-10 July 1999).

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/1221 wh-info@unesco.org Mon, 12 Jul 1999 00:00:00 EST
3 EXT.COM III.2 [Uniquement en anglais] Introduction to the Extraordinary Session The Chairperson reminded Committee members that a mission was sent to Kakadu National Park in late 1998, at the request of the twenty-second session of the Bureau in June 1998. The mission was led by the former Chairperson of the World Heritage Committee, Professor Francioni of Italy. Professor Francioni reported on the mission at the twentysecond session of the Committee in Kyoto in 1998.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/1222 wh-info@unesco.org Mon, 12 Jul 1999 00:00:00 EST
3 EXT.COM III.3 [Uniquement en anglais] Introduction to the Extraordinary Session The mission report (WHC-99/CONF.205/INF.3A) focused primarily on ascertained and potential dangers to the World Heritage values of Kakadu National Park posed by the Jabiluka mining proposal, and presented a total of 16 recommendations.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/1223 wh-info@unesco.org Mon, 12 Jul 1999 00:00:00 EST
3 EXT.COM XI.1 [Uniquement en anglais] Decision of the Third Extraordinary Session of the World Heritage Committee concerning Kakadu National Park, Australia The Committee,

(a) Emphasizes the importance of Articles 4, 5, 6, 7 and 11 of the 1972 UNESCO World Heritage Convention. In particular the Committee emphasizes Article 6 (1) which states that:

Whilst fully respecting the sovereignty of the States on whose territory the cultural and natural heritage (...) is situated, and without prejudice to property right provided by national legislation, the States Parties to this Convention recognize that such heritage constitutes a world heritage for whose protection it is the duty of the international community as a whole to cooperate.

(b) Recalls that the twenty-second session of the World Heritage Committee in Kyoto (1998) expressed "grave concern" over the ascertained and potential dangers to the World Heritage cultural and natural values of Kakadu National Park posed by the proposal for uranium mining and milling at Jabiluka;

(c) Notes that the deliberations of the twenty-third session of the Bureau and of the third extraordinary session of the Committee demand the continuous serious consideration of the conditions at Kakadu National Park by the Committee with reference to Section III, in particular Paragraph 86 of the Operational Guidelines for the Implementation of the World Heritage;

(d) Expresses its deep regret that the voluntary suspension of construction of the mine decline at Jabiluka until the twenty-third session of the Committee (requested by the twenty-second session of the Committee) has not taken place;

(e) Is gravely concerned about the serious impacts to the living cultural values of Kakadu National Park posed by the proposal to mine and mill uranium at Jabiluka. The Committee is of the opinion that confidence and trust building through dialogue are crucial for there to be any resolution of issues relating to the proposal to mine and mill uranium at Jabiluka. In particular, a more substantial and continuous dialogue needs to be established between the Australian Government and the traditional owners of the Jabiluka Mineral Lease, the Mirrar Aboriginal people;

(f) Is concerned about the lack of progress with the preparation of a cultural heritage management plan for Jabiluka;

(g) Continues to have significant reservations concerning the scientific uncertainties relating to mining and milling at Jabiluka.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/1224 wh-info@unesco.org Mon, 12 Jul 1999 00:00:00 EST
3 EXT.COM X1.2 [Uniquement en anglais] Decision of the Third Extraordinary Session of the World Heritage Committee concerning Kakadu National Park, Australia The Committee,

(a) Recognizes, with appreciation, that the Australian Government, Australian Supervising Scientist, advisory bodies (IUCN, ICOMOS and ICCROM) and independent scientific panel (ISP) established by the International Council of Science (ICSU) have provided the reports requested by the twenty-second session of the Committee (Kyoto, 1998);

(b) Acknowledges that there are indications that a new dialogue between the Mirrar Aboriginal people and the Australian Government has begun in relation to issues concerning the Jabiluka uranium mine and mill. The Committee considers this to be an essential step in finding a constructive solution to the issues raised by the UNESCO mission to Kakadu National Park and encourages the Australian Government to intensify their efforts in this regard and pursue with vigor the deepening of its dialogue with the Mirrar Aboriginal people;

(c) Notes that the Australian Government has stated (in document WHC-99/CONF.205/INF.3G entitled "Protecting Kakadu National Park" submitted by the Australian Government) that "full scale commercial mining at Jabiluka would only be reached about 2009 following the scaling down of production at the Ranger mine so that two mines would not be in full production simultaneously". The Committee further notes that the Minister for Environment and Heritage has stated that there shall be no parallel commercial scale operation of the Ranger and Jabiluka uranium mines located in enclaves surrounded by, but not included, in Kakadu National Park. The Committee considers that it is the clear responsibility of the Australian Government to regulate the activities of a private company, such as Energy Resources of Australia, Inc, in relation to the proposed mining and milling activities at Jabiluka to ensure the protection of the World Heritage values of Kakadu National Park;

(d) Notes that the Australian Supervising Scientist (ASS) has assessed the report of the independent scientific panel (ISP) established by the International Council of Science (ICSU) and seeks a dialogue with the ISP to resolve outstanding questions relating to scientific issues concerning mining and milling at Jabiluka.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/1225 wh-info@unesco.org Mon, 12 Jul 1999 00:00:00 EST
3 EXT.COM XI.3 [Uniquement en anglais] Decision of the Third Extraordinary Session of the World Heritage Committee concerning Kakadu National Park, Australia With consideration of 1 and 2 above, the Committee will remain vigilant in reviewing and assessing the progress made by the Australian Government. To this end the Committee requests that the Australian Government submit a progress report on the following issues by 15 April 2000 for examination by the twenty-fourth session of the Bureau of the World Heritage Committee:

(a) progress made with cultural mapping of the Jabiluka Mineral Lease and the Boyweg-Almudj site and its boundaries and the completion of the cultural heritage management plan with the necessary co-operation of the Mirrar, and appropriate involvement of other stakeholders and ICOMOS and ICCROM;

(b) progress in the implementation, in response to the Kakadu Region Social Impact Study (KRSIS), of a comprehensive package of social and welfare benefits, together with the Northern Territory Government, for the benefit of the Aboriginal communities of Kakadu (including the Mirrar);

(c) more precise details of the output and scale of any parallel activities at the Ranger and Jabiluka uranium mines as well as on any legal provisions taken in that respect.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/1226 wh-info@unesco.org Mon, 12 Jul 1999 00:00:00 EST
3 EXT.COM XI.4 [Uniquement en anglais] Decision of the Third Extraordinary Session of the World Heritage Committee concerning Kakadu National Park, Australia To resolve the remaining scientific issues, such as those raised in the ISP report, the Committee asks ICSU to continue the work of the ISP (with the addition of any additional members) to assess, in co-operation with the  supervising Scientist and IUCN, the Supervising Scientist's response to the ISP report. The report of the ISP's assessment should be submitted to the World Heritage Centre by 15 April 2000 for examination by the twenty-fourth session of the Bureau of the World Heritage Committee in 2000.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/1227 wh-info@unesco.org Mon, 12 Jul 1999 00:00:00 EST
3 GA 1-6 Ouverture de l’Assemblée générale par le Directeur général
  • La troisième Assemblée générale des États parties à la Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel a eu lieu le 7 octobre 1980 à Belgrade (Yougoslavie), lors de la 21session de la Conférence générale.
  • Quarante-huit des cinquante-trois États qui étaient parties à la Convention au 7 octobre 1980 et possédaient donc le droit de vote étaient représentés lors de la réunion, à savoir : Afghanistan, Algérie, Argentine, Australie, Bolivie, Brésil, Bulgarie, Canada, Chili, Costa Rica, Chypre, Danemark, Équateur, Égypte, Éthiopie, France, République fédérale d’Allemagne, Ghana, Guinée, Guyane, Haïti, Honduras, Inde, Italie, Jordanie, Mali, Monaco, Maroc, Népal, Nigéria, Norvège, Pakistan, Panama, Pologne, Arabie saoudite, Sénégal, Seychelles, Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, Sri Lanka, Soudan, Suisse, République arabe syrienne, Tunisie, République-Unie de Tanzanie, États-Unis d’Amérique, Yougoslavie et Zaïre.
  • Des représentants des États suivants, non parties à la Convention, étaient également présents à l’Assemblée générale en tant qu’observateurs : Autriche, Cuba, Finlande, Japon, Madagascar, Malawi, Pays-Bas, Oman, Thaïlande, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et Uruguay. Des représentants du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS), l’une des organisations consultatives auprès du Comité du patrimoine mondial, de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO) et du Conseil international des musées (ICOM) ont également assisté à la réunion en tant qu’observateurs
  • La liste des participants à l’Assemblée générale figure à l’annexe I du présent document.
  • Conformément au Règlement intérieur de l’Assemblée générale tel qu’adopté par la deuxième Assemblée générale des États parties (à Paris, le 24 novembre 1978), le Secrétariat de l’UNESCO a assuré le Secrétariat de l’Assemblée.
  • Lors de l’ouverture de la réunion, le Directeur général a déclaré que la Convention, qui rassemblait à présent 53 États parties, était devenue pleinement opérationnelle depuis la première Assemblée générale organisée en 1976. Jusqu’ici, 85 sites culturels et naturels avaient été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Lors de la sélection de ces biens, le Comité du patrimoine mondial a particulièrement veillé à ce que seuls ceux possédant une valeur universelle exceptionnelle incontestable soient sur la Liste, afin d’assurer la crédibilité de cette dernière. En ce qui concerne l’application de la Convention, le Directeur général a attiré l’attention sur la nécessité de ne favoriser ni le patrimoine culturel, ni le patrimoine naturel, notamment pour parvenir à un meilleur équilibre entre les spécialistes de ces deux domaines parmi les professionnels participant aux travaux du Comité. La valeur revêtue par la Liste du patrimoine mondial, du point de vue de l’information du public comme de l’éducation, a été soulignée par le Directeur général, qui a décrit les différentes activités de sensibilisation déjà menées et celles prévues. Il s’est montré convaincu que ces efforts seraient activement poursuivis au niveau national et a rappelé qu’il avait suggéré d’installer systématiquement une plaque sur chaque site figurant sur la Liste. Le Directeur général a informé l’Assemblée que des activités de coopération technique d’un montant de 550 000 dollars des États-Unis, dont plus de 200 000 dollars dévolus à la formation, avaient déjà été financées dans 18 pays, et qu’en outre, le Comité avait récemment autorisé le financement d’autres activités de coopération technique d’un budget total d’un peu plus de 1 million de dollars. Le Directeur général a conclu en espérant que de nombreux autres États participeraient bientôt au système de sauvegarde institué par la Convention, afin que la communauté internationale dans son ensemble puisse prendre part à cette mission salutaire de protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.
  • ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6590 wh-info@unesco.org Tue, 07 Oct 1980 00:00:00 EST
    3 GA 7 Election du Président, des Vice-présidents et du Rapporteur de l’Assemblée générale 7. L’Assemblée générale a élu par acclamation S. E. M. G. Abad Grijalva (Équateur) comme Président, les représentants de Monaco, de l’Arabie saoudite, du Sri Lanka et de la Yougoslavie comme Vice-Présidents et M. Eenyam Bekele (Éthiopie) comme Rapporteur.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6591 wh-info@unesco.org Tue, 07 Oct 1980 00:00:00 EST
    3 GA 8 Adoption de l’ordre du jour de l’Assemblée générale 8. L’ordre du jour de la session a été adopté sans amendement. Les travaux de l’Assemblée ont été accomplis lors d’une seule séance.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6592 wh-info@unesco.org Tue, 07 Oct 1980 00:00:00 EST
    3 GA 9-12 Examen de l’état des comptes du Fonds du patrimoine mondial 9. Le représentant du Bureau du Contrôleur financier a présenté le document CC‑80/CONF.018/2 par lequel les comptes du Fonds ont été soumis à l’Assemblée générale, conformément au Règlement financier du Fonds du patrimoine mondial. Il a attiré l’attention sur l’état des comptes pour l’exercice qui s’achevait le 31 décembre 1978, figurant à l’annexe I du document, ainsi que sur l’état intérimaire pour l’exercice biennal 1979-1980 arrêté au 31 juillet 1980, figurant à l’annexe II. L’Assemblée a ensuite été informée des contributions versées par plusieurs États parties depuis le 31 juillet 1980, à savoir :

    Afghanistan

                             100,00 $

     

    Argentine

    11 511,50 $

     

    Australie

    44 140,00 $

    (la majorité de cette somme avait été reçue avant le 31 juillet 1980, mais créditée par erreur à un autre fonds)

    Brésil

    5 000,00 $

    (contribution volontaire)

    Canada

    43 705,00 $

     

    Costa Rica

    433,00 $

    pour 1977-1978

     

    287,00 $

    par rapport à 1979-1980

    Ghana

    278,00 $

     

    Guyane

    290,00 $

     

    Irak

    2 323,00 $

     

    Italie

    48 642,00 $

     

    Jordanie

    290,00 $

     

    Nigéria

    3 775,00 $

     

    Népal

    145,00 $

     

    Sénégal

    290,00 $

     

    République arabe syrienne

    290,00 $

     

    États-Unis d’Amérique

    300 000,00 $

    (contribution volontaire)

    Yougoslavie

    5 726,50 $

     



    10. Les délégués du Chili et de la Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste ont demandé à ce que les contributions versées par leurs pays en plus de leurs contributions obligatoires soient incluses dans l’état des contributions volontaires. Le délégué de la République fédérale d’Allemagne a précisé à l’Assemblée que la contribution volontaire de 110 780,00 dollars réglée par son gouvernement couvrait l’exercice biennal 1979-1980, et non pas l’année 1980 uniquement. Le Secrétariat s’est engagé à modifier l’état financier pour 1979-1980 afin de prendre en compte les remarques susmentionnées.

    11. L’Assemblée générale a ensuite pris note des comptes du Fonds du patrimoine mondial pour l’exercice financier s’achevant le 31 décembre 1978, ainsi que de l’état intérimaire des comptes pour l’exercice biennal 1979-1980 arrêté au 31 juillet 1980, étant entendu que les amendements susmentionnés y seraient apportés. L’Assemblée a également pris connaissance des informations fournies par le représentant du Bureau du Contrôleur financier relatives aux contributions reçues depuis le 31 juillet 1980.

    12. Le Sous-Directeur général adjoint pour la culture et la communication a attiré l’attention des participants sur le budget pour la période septembre 1980 – décembre 1981, qui avait été adopté par le Comité du patrimoine mondial à sa dernière session compte tenu des fonds disponibles ; ce budget s’élevait à 1 423 000 dollars. Sur cette somme, 170 000 dollars avaient été réservés pour des projets d’assistance préparatoire, 445 000 dollars pour la coopération technique, 335 000 dollars pour la formation et 220 000 dollars pour l’assistance d’urgence.]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6593 wh-info@unesco.org Tue, 07 Oct 1980 00:00:00 EST
    3 GA 13 Détermination du montant de la contribution au Fonds du patrimoine mondial prévue à l'article 16 de la Convention 13. Sur proposition du Président, l’Assemblée générale a décidé à l’unanimité de maintenir pour l’exercice 1981-1983 le montant des contributions devant être versées au Fonds du patrimoine mondial, qui conformément à l’article 16, paragraphe 1 de la Convention, s’élève à 1 % de la contribution des États parties au budget ordinaire de l’UNESCO.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6594 wh-info@unesco.org Tue, 07 Oct 1980 00:00:00 EST
    3 GA 14-17 Elections au Comité du patrimoine mondial 14. L’Assemblée générale a été appelée à élire les sept membres du Comité du patrimoine mondial afin de remplacer les sept membres suivants, dont le mandat expirait à la fin de la 21e session de la Conférence générale : Algérie, Équateur, Ghana, Iran, Nigéria, Soudan et Yougoslavie.

    15. La liste des États parties qui avaient présenté leur candidature a été lue à haute voix à l’Assemblée. Outre l’Équateur, qui avait auparavant déclaré qu’il n’était plus candidat à l’élection du Comité, les États suivants ont retiré leur candidature : Algérie, Costa Rica, Ghana, Maroc, Nigéria, Norvège, Pologne et République arabe syrienne. Dix États maintenaient leur candidature, à savoir : Afghanistan, Brésil, Canada, Chypre, République fédérale d’Allemagne, Guinée, Guyane, Jordanie, Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste et Zaïre.


    16. Sur décision du Président, l’élection a eu lieu au scrutin secret. Les délégués de l’Algérie et de la Norvège ont été désignés scrutateurs et le Vice-Président monégasque a supervisé le dépouillement des bulletins de votes.


    17. Les résultats du vote qui ont été annoncés par le Président étaient les suivants :

    Nombre d’États parties ayant le droit de vote

    53

    Nombre d’États parties présents et votants

    47

    Nombre de bulletins nuls

    3

    Nombre de suffrages exprimés

    44

    Nombre de suffrages constituant une majorité

    23

    Votes obtenus par les États candidats :

    Brésil

    40

    Jordanie

    36

    Zaïre

    33

    Guinée

    32

    Chypre

    30

    Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste

    29

    République fédérale d’Allemagne

    27

    Canada

    25

    Afghanistan

    17

    Guyane

    9

    Le Président a déclaré élus au Comité du patrimoine mondial : Brésil, Chypre, République fédérale d’Allemagne, Jordanie, Guinée, Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste et Zaïre.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6595 wh-info@unesco.org Tue, 07 Oct 1980 00:00:00 EST
    3 GA 18 Questions diverses 18. Le Sous-Directeur général pour la culture et la communication a félicité les États élus au Comité du patrimoine mondial. Il a ensuite fait référence au rôle essentiel joué par la Convention et le Comité pour sensibiliser le public à l’importance de préserver les monuments et sites culturels et naturels possédant une valeur pour l’humanité tout entière. Un autre résultat important des travaux menés au titre de la Convention était la mise en place d’une collaboration fructueuse entre spécialistes de la conservation de la nature et de la préservation du patrimoine culturel, à la fois au niveau national et au sein du Secrétariat en lui-même. M. Makagiansar a rendu hommage à plusieurs participants à la réunion qui avait activement contribué à la réussite des activités menées par le Comité depuis que la Convention était entrée dans sa phase opérationnelle.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6596 wh-info@unesco.org Tue, 07 Oct 1980 00:00:00 EST
    3 GA 19 Clôture de la session 19. Avant de prononcer la clôture de la réunion, le Président a déclaré que la mise en œuvre de la Convention constituait un exemple des activités auxquelles tous les pays avaient une contribution à apporter. Chacun d’entre eux possédait son propre patrimoine, et le patrimoine de toutes les nations réunies formait le patrimoine de l’humanité. La Convention incarnait les idéaux sur lesquels avait été fondé l’Acte constitutif de l’UNESCO. Le Président a ensuite levé la séance.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6597 wh-info@unesco.org Tue, 07 Oct 1980 00:00:00 EST
    4 BUR III.B.10 [Uniquement en anglais] Requests for technical co-operation - Technical co-operation projects deferred 10.  Bureau authorised the Secretariat to pursue, in co-operation with the Ethiopian authorities, the preparation of a project for a photogrammetric survey of the monuments of Lalibela and to submit a revised technical co-operation request to the Committee. The delegate from the United States of America abstained from this recommendation.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/2775 wh-info@unesco.org Mon, 19 May 1980 00:00:00 EST
    4 BUR III.B.9 Demandes d'assistance internationale 9. The Bureau deferred the following requests either because the properties to which they related were not included or recommended for the World Heritage List or further clarifications were required:

    Algeria:

    • Dey's Palace
    • Qal'ah of Beni Hammad
    • Citadel Quarter of Setif

    Ethiopia:

    • Bale Mountain National Park
    • Abijatta Shalla Lakes National Park

    Further elements of the technical co-opertaion requests for these sites have to be established first by a preparatory assistance mission which has been granted for Simien National Park and will be now extended to the other two sites.

    Syrian Arab Republic:

    • Ancient City of Damascus
    • Ancient City of Aleppo
    • Ancient Town of Bosra
    • Site of Palmyra

    The Bureau was of the opinion that equipement that could be obtained locally, such as lorries etc, should not be provided under the Fund.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/2774 wh-info@unesco.org Mon, 19 May 1980 00:00:00 EST
    4 BUR IV..11.a [Uniquement en anglais] Preparatory Assistance - Guatemala 11. The Bureau granted preparatory assistance to

    (a) Guatemala: services of 2 consultants (at an estimated cost of $22,000) (ecologist and specialist in stone, stucco and wood conservation) to prepare a technical co-operation request for Tikal National Park. The request for a jeep included in the preparatory assistance requested could be considered together with the technical co-operation request.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/2764 wh-info@unesco.org Mon, 19 May 1980 00:00:00 EST
    4 BUR IV..11.b [Uniquement en anglais] Preparatory Assistance - Senegal 11. The Bureau granted preparatory assistance to:

    (b) Senegal: consultant services for 4m/m (at an estimated cost of $20,000) to plan technical measures for adequate protection of the site including regulation of the water level. The equipment requested requires some clarification and could be considered by the Committee at a later date.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/2765 wh-info@unesco.org Mon, 19 May 1980 00:00:00 EST
    4 COM [Uniquement en anglais] Annex II : Agenda
  • Opening of the session.
  • Adoption of the agenda.
  • Election of the Chairman, Vice-Chairmen and Rapporteur.
  • Nominations to the World Heritage List.
  • Technical co-operation requests.
  • Protection of the World Heritage Emblem and of the name of the World Heritage Fund.
  • Revised text of the "Operational Guidelines for the implementation of the World Heritage Convention".
  • Measures to be taken to improve the balance between the cultural and the natural heritage in the implementation of the Convention.
  • Public information activities.
  • Consideration of Statement of accounts of the World Heritage Fund and adoption of a budget for 1981.
  • Consideration of the Report of the Rapporteur on the fourth session of the Bureau.
  • Other business.
  • Closure of the session.
  • ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/5221 wh-info@unesco.org Mon, 01 Sep 1980 00:00:00 EST