Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Administration
Assistance internationale
Budget
Communauté
Communication
Conservation
Convention du patrimoine mondial
Credibilité de la Liste du ...
Inscriptions sur la Liste du ...
Liste du patrimoine mondial en péril
Listes indicatives
Mécanisme de suivi renforcé
Méthodes et outils de travail
Orientations
Partenariats
Rapport périodique
Rapports
Renforcement des capacités
Valeur universelle exceptionnelle








73 Décisions
0 Résolutions
Année (début) : 1985close
Année (fin) : 1985close
Par année
Palais royaux d'Abomey 323 Bénin C(iii)(iv) Le Comité a souligné l'importance d'une restauration attentive afin de préserver l'authenticité de ce bien.
Sanctuaire du Bon Jésus à Congonhas 334 Brésil C(i)(iv) Le Comité a souhaité que l'intégrité de ce site soit préservée,   notamment   grâce à la protection de son environnement dans une large zone et il a pris note avec satisfaction d'une déclaration du Maire de Congonhas qui a assuré que les autorités concernées assureraient la préservation de cet environnement avec une stricte vigilance.
Parc national d'Iguaçu 355 Brésil Le Comité a pris note de ce que le Bureau avait recommandé l'inscription de ce bien et suggéré qu'il soit considéré comme partie d'un bien transfrontalier unique avec le Parc national d'Iguazu en Argentine, inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial en 1984. Le Secrétariat a informé le Comité de ce que les autorités brésiliennes avaient demandé au Comité de différer l'examen de cette proposition d'inscription. Le délégué du Brésil a expliqué que ses autorités souhaitaient étudier les questions soulevées dans le Rapport du Bureau. Il a ensuite ...
Jerash 324 Jordanie Le Comité a décidé de différer l'inscription de ce bien dans l'attente de renseignements sur les délimitations exactes du site proposé, d'un plan de gestion et d'assurances sur la politique de restauration qui devrait être compatible' avec les normes universellement acceptées. Le Comité a souhaité qu'une mission de l'ICOMOS puisse visiter Jerash pour discuter de ces questions avec les autorités jordaniennes et qu'une proposition d'inscription, dûment complétée, soit soumise à la prochaine session du ...
Château de Kerak 325JordanieTout en reconnaissant la grande importance de ce site, le Comité a consideré qu'il existait des examples plus représentatifs des châteaux des croisés. Il a, en outre, demandé que l'ICOMOS mène une étude comparative sur ce type de biens.
Parc national de l'Ile de Coco 329 Costa Rica Le Comité a reconnu l'intérêt de ce bien pour sa flore et son importance dans le contexte costa-ricain mais a estimé qu'il ne répondait pas aux critères établis par le Comité du Patrimoine mondial pour l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial.
Abbaye Saint-Nicolas-de-Tolentin de Brou 346 France Tout en reconnaissant la grande importance de ce site, le Comité a estimé qu'il existait des exemples plus représentatifs de l'architecture gothique tardive.
Tabaqat Fahl (Pella) 328 Jordanie  Tout en reconnaissant la grande importance de ce site, le Comité a considéré qu'il existait pour les différentes catégories de biens auxquels se rattache Pella (vestiges néolithiques, villes gréco-romaines, monuments d'époque omeyade et mamelouke) des exemples plus représentatifs.
Le représentant de la Jamahiriya arabe libyenne a informé le Comité du retrait de la proposition d'inscription du site archéologique de la ville de Ptolémaïs sur la Liste du patrimoine mondial.  
30. Compte tenu notamment des importants dommages causés par la tornade de 198é et de l'urgence des travaux nécessaires pour la préservation de ce site, le Comité a décidé d'inscrire les Palais royaux d'Abomey (Bénin) sur la Liste du Patrimoine mondial en péril.
31. Le Secrétaire a présenté le document SC-85/CONF.008/5 contenant les états des contributions obligatoires et volontaires au Fonds du patrimoine mondial. En ce qui concerne les contributions obligatoires, il a indiqué qu'un bon nombre d'États parties avaient répondu favorablement à l'appel qui leur avait été fait de payer leurs arriérés avant l'Assemblée générale des États parties tenue le 4 novembre 1985, pendant la 23ème Conférence générale de l'Unesco. En ce qui concerne les contributions volontaires, il a cité le rapport du Comité à la Conférence générale de l'Unesco (23 C/86) ...
38. Le Comité a remercié l'UICN de lui avoir présenté ces rapports détaillés et de l'avoir périodiquement informé de l'état de conservation des biens naturels. Il a aussi accueilli avec satisfaction la proposition faite par l'ICOMOS de lui présenter des rapports analogues, dans la mesure de ses moyens, dans le proche avenir. 39. Enfin, le Comité s'est félicité du document SC-85/CONF.008/INF.2 faisant état des mesures prises par la Yougoslavie pour mettre en œuvre la Convention concernant la protection du patrimoine mondial et a encouragé les autres États parties à établir des rapports ...
Parc national du Djoudj (Sénégal): à court terme, la situation de ce parc, qui est menacé par un grand projet hydro-agricole, a été améliorée par la construction d'un canal temporaire. Les solutions à long terme ont été étudiées par l'UICN, l'Unesco, et les autorités sénégalaises et mauritaniennes lors d'une réunion de travail spéciale qui s'est tenue au Sénégal en juillet 1985. Parmi les principales conclusions de cette réunion, il a été décidé de faire de la zone, connue sous le nom de Diawling, contiguë au Djoudj en Mauritanie, un parc national, et de proposer ultérieurement ...
Zone de conservation de Ngorongoro (Tanzanie): les autorités tanzaniennes ont chargé une commission d'enquête d'étudier la gestion de ce bien, mais les conclusions n'en ont pas encore été communiquées. Toutefois, avec l'appui financier de la NORAD (Norvège), une importante réunion technique s'est tenue en décembre 1985 afin d'étudier ce qu'il fallait faire pour améliorer la gestion de ce bien. L'UICN a estimé que c'était là une évolution positive et indiqué que Ngorongoro pourrait peut-être être retiré de la Liste du patrimoine mondial en péril avant ...
Parc national de la Garamba (Zaïre): le représentant du Zaïre, président délégué général de l'Institut zaïrois pour la conservation de la nature (IZCN), a présenté au Comité un rapport à jour sur l'état d'avancement du travail effectué par l'IZCN et le consortium formé par l'Unesco-Patrimoine mondial, l'UICN/WWF et la société zoologique de Francfort. L'objectif principal de ce projet est de protéger dans le parc la population de la sous-espèce menacée du rhinocéros blanc du nord. Le projet progresse de façon satisfaisante et le matériel fourni avec l'aide du Fonds du ...
Parc national de Tai (Côte d'Ivoire): l'UICN a indiqué que la situation ne s'était pas améliorée depuis ses rapports de 1982 et 1984. Le Secrétariat a écrit aux autorités ivoiriennes pour leur faire part de la possibilité que ce parc fasse l'objet d'une proposition d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril, mais n'a pas encore reçu de réponse. Le Comité a prié le Secrétariat de poursuivre ses contacts avec les autorités ivoiriennes et de tenir le Bureau informé de l'évolution de la situation.
top