Sud-Ouest Malgache, Pays Mahafaly

Date of Submission: 14/11/1997
Category: Mixed
Submitted by:
Centre d'Art e d'Archeologie de l' Université d' Antananarivo & Min. Culture et Communication
Coordinates: Le Pays Mahafaly est situé dans la région sud-ouest de Madagascar sur le plateau calcaire compris entre les fleuves Menarandra et Oni-lahy, à 150 km à l'est et au sud-est de Tuléar avec comme chefs-lieux Ampanihy, Ejeda et Betioky.
Ref.: 949
Export
Word File Word File
Disclaimer

The Tentative Lists of States Parties are published by the World Heritage Centre at its website and/or in working documents in order to ensure transparency, access to information and to facilitate harmonization of Tentative Lists at regional and thematic levels.

The sole responsibility for the content of each Tentative List lies with the State Party concerned. The publication of the Tentative Lists does not imply the expression of any opinion whatsoever of the World Heritage Committee or of the World Heritage Centre or of the Secretariat of UNESCO concerning the legal status of any country, territory, city or area or of its boundaries.

Property names are listed in the language in which they have been submitted by the State Party

Description

La zone proposée est un bien mixte à la fois naturel (I) et culturel (II). (I) Le Pays Mahafaly, comme l'ensemble de toute la partie sud de Mada-gascar est une rude région sub-désertique avec un paysage végétal étrange adapté à la sécheresse et à la chaleur et qui semble appar tenir à un autre monde : arbres sans feuilles, forets sans ombre, des épines partout, plantes grasses de toutes sortes, arbres-pi-euyres ou arbres-cierges avec des candélabres épineux et décharnés euphorbes arborescentes au latex caustique, baobabs bouffis en forme de bouteilles, pachypodium boursoufflés, plantes dont la plupart ne se rencontrent nulle part ailleurs dans le monde... (II) De tous temps les habitants du sud de Madagascar et particulière-ment les Mahafaly surent mettre à profit cette nature hostile et épineuse de la vegétation pour la defense de leurs villages qui sont alors batis au milieu d'une ceinture infranchissable d'arbre" épineux. C'est aussi dans ce cadre que l'on trouve une forme d'art traditionnel particulièrement caractéristique de Madagascar et qui s'inscrit en même temps au coeur d'un faisceau de pratiques rituelles : l'art funéraire mahafaly. Cet art funéraire est compo-sé de tombeaux (de grands edifices carrés de 10 à 15 m de coté, de 1 m à 1,50 m de hauteur, constitués de pierres grossièrement tail-lëes sur les parties externes et de pierres brutes entassées dans la partie interne recouvrant le compartiment funéraire); de pierre leyées dressoes au milieu de la façade principale et à chaque angle de l'edifice; d'arbres-pieuvres qui sont plantés contre l'edifice, de part et d'autre dé la façade principale; des aloalo qui sont des poteaux de bois sculpté de 1,50 m à 1,80 m de hauteur plantés sur le dessus vers l'est et enfin, des crânes des zébus sacrifiés lors de funérailles qui peuvent durer dés sémainés et de quelques ustensiles familiers du défunt. Les aloalo comportent des sculptures géométriques a jours sur leur fut et dés figurines sculptées à leur sommet evoquant la personnalité du defunt, des biens qui lui étaient chers, des scènes de la vie quotidienne ou des zebus ou des oiseaux...