Soutien à la formation internationale en France à la gestion des sites du patrimoine mondial. Appui au Pôle international francophone (PIF)

This page is not fully available in English, it is available in French.

La gestion d’un site patrimonial dépasse aujourd’hui largement le cadre de la conservation. Elle concerne aussi bien la protection du site, sa valorisation, tous les dispositifs d’accueil des visiteurs et de gestion des flux, que son implication et participation au développement d’un territoire, le respect de l’environnement, son insertion dans le développement économique local, etc. La fonction de responsable ou gestionnaire de site s’est développée depuis plusieurs années pour les biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial ; on la trouve également en France par exemple dans les sites labellisés « Grands Sites de France ». Toutefois on constate dans le monde que la formation et le renforcement des compétences restent trop faibles par rapport aux besoins pour assurer la bonne conservation et valorisation du patrimoine quel qu’il soit.

La Convention France-UNESCO accompagne depuis 2007 les initiatives de formation et renforcement des compétences en matière de gestion du patrimoine.

Le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO a encouragé la France à organiser des formations à la gestion des sites patrimoniaux à l’attention des francophones, pour améliorer la formation de ces professionnels, voire susciter le développement de cette fonction et la protection de sites peu ou pas protégés. C’est ainsi que l’Institut Universitaire Professionnalisé Denis Diderot (Université de Bourgogne, France), l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM) du Campus de Cluny et le site archéologique de Bibracte (France) avec l’appui du ministère français de la Culture, ont décidé de mettre en place, en étroite collaboration avec le Centre du patrimoine mondial, un cycle de formation internationale à destination de professionnels francophones du patrimoine. La direction du patrimoine (qui s’intitulait à l’époque la Direction de l’architecture et du patrimoine) du ministère français de la Culture, et la Convention France-UNESCO, plusieurs sites du patrimoine mondial, de même que le Réseau des Grands Sites de France (RGSF), et le site archéologique de Bibracte ont contribué à la préparation et à la tenue de la première édition de la formation en 2007 au Campus de Cluny de l’École nationales supérieure des Arts et Métiers. Elle a rassemblé vingt-sept participants provenant de douze pays, professionnels en activité pour la plupart, de haut niveau, sélectionnés parmi plus d’une soixantaine de candidatures.

La deuxième édition de cette formation a eu lieu du 22 au 28 mars 2009. Par la suite, de nouveaux partenaires ont décidé de participer et de soutenir le projet de formation : la Commission Nationale française pour l’UNESCO, le Réseau des Grands sites de France, ICOMOS France, le ministère français de l’Ecologie et le ministère français des Affaires Etrangères et la troisième édition fut placée sous la responsabilité du Réseau des Grands Sites de France et a eu lieu en 2011. Afin de coordonner et assurer des formations, le Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux (PIF) a été créé en 2010 sous l’égide du RGSF et a conçu, organisé et mis en œuvre avec ces partenaires une série de formations en 2009, 2011, 2013 et 2015, mais également des ateliers thématiques.

La Convention France-UNESCO, grâce à l’appui financier du ministère français de la Culture et du ministère français des Affaires Etrangères, a apporté un soutien à l’organisation des formations, en cofinançant la prise en charge des frais de plusieurs participants et en permettant l’organisation de séances de conclusion au Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les formations intensives organisées tous les deux ans proposent dans un premier temps le partage d’expériences, des travaux en groupe et des conférences d’experts ainsi que des visites de terrain puis quelques jours d’immersion à la carte dans un site spécifique choisi en fonction des besoins et du profil de chaque stagiaire. Une séance de conclusion collective réunissant les participants et les partenaires du PIF permet de faire le point et de tirer les enseignements de la formation.

Le PIF/RGSF a également créé et mis en ligne, avec l’appui de la Convention France-UNESCO, une plateforme d’échange sur internet constituant un outil de communication entre gestionnaires ayant participé aux formations et avec un réseau de professionnels du patrimoine. Le développement, l'actualisation et la gestion de la plateforme d’échanges et de formation sont destinés à prolonger les actions de formation menées dans le cadre du Pôle, et en constituent le complément. Elle doit permettre aux gestionnaires de sites ayant participé à des formations, de disposer en continu d'un centre de ressources documentaires francophones tenu à jour, de la mise à disposition d'un espace membre, d’exemples de bonnes pratiques, et d'un outil de type « questions-réponses » ,permettant l'échange direct d'expériences entre gestionnaires. Cette plateforme très dynamique a rencontré un vif succès depuis sa création auprès des participants à la formation et est devenue un réseau international.

Strategic objectives
  • Communities
  • Conservation
  • Communication
Assistances
  • Training