Tombes de Koguryo

This page is not fully available in English, it is available in French.

Le Royaume de Koguryo s’étendait sur la majeure partie de la Corée et le Nord-Est de la Chine, de 227 av-J.C. à 668 ap-J.C. Les plus importants vestiges de cette civilisation sont des forteresses, des ruines de palais et de temples bouddhistes et des stèles de tombes dont certaines sont ornées de splendides peintures murales qui représentent la vie luxueuse qui attend le défunt après sa mort. On suppose que les tombes ainsi ornées étaient destinées aux rois ainsi qu’aux membres de la famille royale et de la noblesse. Ces peintures offrent un témoignage unique de la vie de l’époque.

En 1998, le Corée du Nord a ratifié la Convention du Patrimoine Mondial et a sollicité en 2000 l’assistance du Centre du Patrimoine Mondial pour la rédaction du dossier de nomination du complexe des tombes de Koguryo, dans le cadre de la Stratégie Globale.

Trois missions dans le cadre de la Convention France - UNESCO ont eu lieu entre 1999 et 2001, et le dossier de nomination a été déposé en janvier 2002. Le bien a été inscrit en 2004, parallèlement au territoire du royaume Koguryo situé de l’autre côté de la  frontière, en Chine. Il est le premier bien inscrit pour la République Démocratique Populaire de Corée.