Le fleuve Niger, les îles et la vallée

Date of Submission: 26/05/2006
Criteria: (vii)(ix)
Category: Mixed
Submitted by:
Ministère de la Culture, des Arts et de la Communication, Ministère de l'Hydraulique, de l'Environne
State, Province or Region:

Région : Tillabery, Niamey et Dosso

Département : Tillabery, Niamey, Téra, Kollo, Say, Boboye, et Gaya
Coordinates: Kandaji: N14 36,66 E1 01.59 Koutougou: N14 55 .53 E0 50.20
Ref.: 5053
Export
Word File
Disclaimer

The Secretariat of the United Nations Educational Scientific and Cultural Organization (UNESCO) and the World Heritage Centre do not represent or endorse the accuracy or reliability of any advice, opinion, statement or other information or documentation provided by the States Parties to the World Heritage Convention to the Secretariat of UNESCO or to the World Heritage Centre.

The publication of any such advice, opinion, statement or other information documentation on the World Heritage Centre’s website and/or on working documents also does not imply the expression of any opinion whatsoever on the part of the Secretariat of UNESCO or of the World Heritage Centre concerning the legal status of any country, territory, city or area or of its boundaries.

Property names are listed in the language in which they have been submitted by the State Party

Description

Située dans l'extrême ouest du pays et arrosée par le Fleuve Niger, la région de Tillabéry couvre une superficie de 91 199 km2.

Elle est limitée au nord par le Mali, à l'ouest et au sud-ouest par le Burkina Faso, au sud par le Bénin, au sud-est par la région de Dosso et au nord-est par celle de Tahoua.

La partie Nigérienne, représente 21 % de l'ensemble du Bassin versant. Cette partie Nigérienne du fleuve qui est située dans le Moyen Niger s'étale de Tombouctou ( Mali ) à Malanville ( Bénin ). Une portion du Niger inférieur (Gaya à la frontière avec le Nigéria ) intéresse également le Niger.

Ainsi, le bassin géographique est composé de vastes zones désertiques, de plaines d'inondations et de zones marécageuses caractérisés par la présence de grandes vallées qui s'assèchent progressivement.

Le fleuve Niger et ses affluents (Gorouol, Sirba, Goroubi, Tapoa, Mékrou) renferme un nombre considérable d'espèces (mammifères: crocodiles, hippopotames, lamantins, antilopes et carnivores). Le bassin du fleuve Niger dispose également d'un important potentiel faunique.

La population du  fleuve Niger est estimée à 2 700 000 habitants. Elle  est constituée d'un brassage de population : Zarma, Wogo, Haoussa, Peulh, Touareg et  pour une bonne partie,  Songhaï et Djerma, essentiellement cultivateurs, pêcheurs et piroguiers qui vivent le long du fleuve. Cette population cosmopolite pratique également l'agriculture et l'élevage.

La navigation fluviale constitue une activité importante, tant pour le transport des marchandises que pour le transport  des personnes. Toutefois, celle-ci  est conditionnée par la topographie et la profondeur de l'eau du fleuve. Elle n'est pas possible tout le long du fleuve et on ne peut pas naviguer toute l'année.

De Tillabery à Koutougou on retrouve un ensemble de chefs d'œuvres de génie créateur humain constitué des 14 îles. L'histoire du peuplement et les manifestions socioculturelles dérivent du brassage des différents peuples  qui vivent dans la région. Les traces du peuplement couvrent la période préhistorique et certains sites historiques remontent aux 1ers siècles de l'ère chrétienne. L'architecture traditionnelle y est exceptionnelle notamment celles des habitations peintes et décorées par les femmes.

La butte de Yassan surplombant le Fleuve Niger est un lieu de  regroupement des hippopotames. Ce site naturel particulier comporte en plus des éléments de gravures rupestres sur dalles. A Kourki, on trouve des gravures rupestres avec des représentations humaines et animales.

La région de Tillabery est la zone de contacts entre deux grandes cultures anciennes dont la particularité est d'un côté, les fines perles en terre cuite de Yatakala (IVème siècle après J-C)  et de l'autre côté, la statuaire funéraire en terre cuite et en pierre des sites de Bura et de Lourgou (IIème siècle après J-C).

Statements of authenticity and/or integrity

Le fleuve Niger constitue tout au long de son parcours un cadre exceptionnel avec un paysage diversifié et un patrimoine culturel riche et varié. Il dispose également d'un potentiel en ressources naturelles, culturelles et archéologiques pouvant contribuer substantiellement au développement du pays.

Sur le plan culturel, les îles du Fleuve Niger constituent un paysage mixte  en regard de son environnement fluvial qui joue depuis des temps immémoriaux un rôle attractif, pour les nombreuses populations qui s'y sont succédées.

La spécificité des ces îles est également marquée par cet habitat peint et décoré par les femmes. Cette pratique est maintenue par son embellissement pendant la préparation d'évènements culturels et religieux. Ce qui confirme son caractère unique. Néanmoins, certaines de ces îles risques d'être noyées par l'éventuelle réalisation d'un barrage.

Aussi, malgré des phénomènes naturels non prévisibles comme la sécheresse, le fleuve Niger  garde des limites qui lui permettent encore de procurer un habitat viable aux animaux  et plantes qu'il abrite et aux nombreuses populations qui utilisent ses ressources. Toutefois, de nombreuses menaces (les changements climatiques et les activités humaines) subsistent et menacent son intégrité. Il est urgent de préserver ce site mixte exceptionnel.

Comparison with other similar properties

Nous pouvons comparer ce site mixte du Fleuve Niger à celui du Nil.