Conservation and Restoration of the Royal Plaza, the Bayon and Angkor Wat

A la suite des quatre missions d'études préliminaires que le gouvernement japonais a envoyées en réponse à la demande d'assistance adressée par le gouvernement cambodgien, l'Equipe gouvernementale du Japon pour la sauvegarde d'Angkor (JSA) a été formée en 1994, sous la direction du Professeur Takashi Nakagawa de l'Université de Waseda, Tokyo, en vue de la mise en oeuvre d'un projet dans le cadre du Fonds-en-dépôt UNESCO/Japon.

Durant la première phase de ce projet à long terme (1995-1999) mis en œuvre par JSA avec le soutien administratif du Centre japonais pour la coopération internationale (JICE), les activités ont été centrées sur le temple du Bayon et sur la Place royale.

Durant la seconde phase, qui a commencé en 1999 pour s'achever en 2005, l'équipe de JSA poursuivra ses activités à Prasat Suor Prat. Elle achèvera le plan directeur pour la préservation du Bayon et prendra en charge la restauration de la bibliothèque nord d'Angkor Vat.

Le Bayon
Le temple Bayon (fin du XIIe siècle), situé au centre de la dernière ville d'Angkor Thom, est l'un des monuments les plus importants du Parc Angkor tant au point de vue architectural qu'historique. Il est malheureusement dans un état critique. Le projet visait à restaurer la bibliothèque nord, en danger d'effondrement, et à élaborer un plan directeur pour la préservation de l'ensemble de ce site.

La restauration de la bibliothèque nord a été achevée au mois d'août. Le démantèlement des fondations, en 1996, a révélé que leur affaissement avait pour origine la nature des matériaux qui se sont décomposés au fil du temps. Pour renforcer le sol, l'équipe de JSA a tassé la couche de sable avec un outil traditionnel appelé "le pied d'éléphant " et a ajouté de la chaux éteinte pour densifier les matériaux existants. Les pierres d'origine ont été réutilisées telles quelles, et après recollage pour celles qui ont été brisées.

Les données collectées et le résultat des analyses scientifiques sur les causes de détérioration menées pendant le démantèlement et la reconstruction ont été rendus public et serviront de base au plan directeur.
La fin des travaux de restauration de la bibliothèque nord a été marquée par l'organisation, le 29 septembre 1999, d'une émouvante cérémonie placée sous le patronage royal de Sa Majesté la Reine Norodom Monineath.
Afin de développer les meilleures méthodes de préservation et de restauration, respectant au mieux les structures originelles des monuments, et d'élaborer le plan général devant servir de modèle pour la sauvegarde du Bayon dans les meilleures conditions, JSA organise, depuis 1996, un symposium annuel sur le temple du Bayon. Lors de ces réunions scientifiques, avec les autorités cambodgiennes et les experts internationaux, de nombreuses questions tant techniques qu'éthiques, liées à la sauvegarde du Bayon et des monuments d'Angkor sont approfondies. Les conclusions et recommandations adoptées lors des différents symposia ont une portée internationale.

Le cinquième symposium s'est tenu à Siem Reap les 11 et 12 décembre 2000.

Place royale (Prast Suor Prat " Tours des danseurs de corde " et sa terrasse)
De multiples recherches ont été effectuées avec comme objectif de restaurer ce site lors d'une seconde phase. Cette restauration, qui devrait completer les travaux entrepris par l'EFEO sur la Terrasse du roi lépreux et celle des éléphants, contribuera au renouveau de la Place royale, lieu dont la signification culturelle est importante dans l'histoire khmère.

Les détails architecturaux de chaque tour ont été étudiés. Une étude complète sur l'état de conservation des tours qui menacent de s'effondrer a été réalisée. Elle montre que les mouvements du sol causés par la fluctuation du niveau des eaux souterraines constituent l'une des raisons de l'inclinaison de la structure. Un projet de restauration est en cours de préparation.

Des recherches archéologiques ont été menées, au nord de Prasat Suor Prat, afin de mettre au jour les structures originelles et d'étudier les modifications successives apportées à la terrasse au cours de son histoire, ainsi qu'à d'autres structures.

Budget total : Phase I (1994-1999): 9,600,000 $EU
Phase II (1995-2005): 10,996,479 $EU
Agence hôte : APSARA

World Heritage Sites