Fleuve et patrimoine : Projet Niger-Loire, gouvernance et culture. Valorisation du patrimoine et appui à la gestion du territoire et des ressources en eau, Mali

Duration: 2004 - 2011
Categories: Cultural landscapes Partnerships
© Lâm Duc Hiên / Lâm Duc Hiên
This page is not fully available in English, it is available in French.

Le projet « Niger-Loire : gouvernance et culture », coordonné par le Centre du patrimoine mondial dans le cadre de la Convention France-UNESCO, financé par la Commission européenne, a été lancé au Mali en novembre 2007, dans le prolongement des réflexions engagées en 2004 sur la valorisation du delta intérieur du fleuve Niger et son inscription comme paysage culturel.

La Convention France-UNESCO a été à l’origine du projet et en a assurer l’ingénierie, ainsi qu’un co-financement pendant toute la durée du projet. La Convention France-UNESCO a permis également de développer des partenariats et faciliter la mise à disposition de nombreux experts. Le projet Niger-Loire est un des projets phare de l’initiative Fleuve et Patrimoine et s’inscrit également dans la continuité de la réflexion menée sur le rôle de la culture comme moteur du développement local en Afrique (Sommets Africités). Il a été mis en œuvre par le Centre du patrimoine mondial et le bureau de l’UNESCO à Bamako.

Le projet, d’une durée de trois ans, s’appuyait sur une coopération entre le Niger (Mali) et la Loire (France), mobilisant les collectivités territoriales engagées dans la coopération décentralisée, les universités et les établissements techniques, la Mission Val de Loire, animatrice du bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial : il constituait en ce sens l’expérience la plus aboutie à ce jour de « coopération de fleuve à fleuve ».

Ce projet soumis par l’UNESCO dans le cadre de la Convention France-UNESCO a été une des actions retenues dans le programme de l’Union Européenne « Facilité ACP-UE pour l’Eau, lancé en 2004 dans le cadre du 9ème Fonds Européen de Développement. Cette Facilité, ciblait les pays en voie de développement dans la zone Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP). Il était une réponse aux besoins de catalyser des ressources additionnelles et de travailler directement avec les pays les plus affectés par le manque d’accès à l’eau et l’absence d’hygiène basique pour la population. 

Le projet « Niger-Loire : Gouvernance et Culture » a été initié en 2007 au Mali. Dans un contexte international où de nombreuses inquiétudes pèsent sur l’état des ressources hydrologiques et environnementales du fleuve Niger, le projet se proposait de cibler plus spécifiquement les collectivités et communautés locales riveraines du fleuve au Mali, pour les aider à mieux prendre en charge les compétences qui leur sont dévolues dans le cadre de la décentralisation (accès à l’eau, assainissement, aménagement des zones riveraines…), à mieux appréhender les grands enjeux de gouvernance du fleuve, mais aussi à mieux connaître les richesses culturelles et naturelles du fleuve et à en faire un levier du développement local. Cette approche locale – accompagnement de la décentralisation, soutien aux initiatives locales et sensibilisation des populations – est résolument complémentaire des initiatives de sauvegarde du fleuve engagées à l’échelle du bassin et a suscité l’engagement de l’Autorité du Bassin du Niger en tant que partenaire.

La démarche du projet consistait à associer des actions de recherche appliquées (destinées à améliorer la connaissance générale du fleuve dans des champs scientifiques variés), des opérations concrètes d’aménagement dans des sites riverains (destinées à répondre à des problématiques concrètes de développement des communautés riveraines telles que l’assainissement, l’accès à l’eau, la lutte contre la pollution des milieux aquatiques, aménagement des berges) et des activités de formation (qui s’appuyaient sur les contenus des travaux de recherche et des activités opérationnelles). Créer un pont entre le monde de la recherche et celui des collectivités locales, associer la formation et l’action sur le terrain, faire cohabiter et coopérer des disciplines et des univers professionnels différents (hydrologie, archéologie, gestion du patrimoine culturel etc.) constituait l’ambition et l’originalité méthodologique du projet. Cette approche s’inscrit en cohérence avec le mandat et l’expertise de l’UNESCO dans le domaine de la Culture, des Sciences et de l’Éducation.

Parmi les nombreuses activités mises en œuvre on peut évoquer les activités d’enquêtes et d’inventaire du patrimoine culturel, ou bien la construction à Bamako d’un centre de teinturerie artisanale ou l’élaboration de « causeries du fleuve » (« Bada Baro » en Bambara) organisées à Bamako et dans chacune des villes pilotes du projet qui ont été des tribunes publiques pour les populations riveraines. On peut citer également les actions de formations ainsi que l’exposition de restitution intitulée « Niger, un fleuve et des hommes » a été montée au musée national de Bamako. Elle a circulé au Mali et en France et a été également présenté au siège de l’UNESCO. Un article sur le projet a été publié dans le rapport annuel de l’UNESCO, ainsi que dans le numéro 59 de la Revue du Patrimoine Mondial (avril 2011), consacrée au thème de l’eau.

Le projet « Niger-Loire : Gouvernance et Culture » a contribué à faire émerger la thématique du fleuve comme porteuse de connaissance du territoire et de solutions de développement au Mali. Il a soutenu, suscité ou fait converger de nombreuses initiatives éducatives, culturelles ou environnementales portées par des institutions ou par la société civile, qui démontrent que la situation du fleuve Niger est une préoccupation générale des populations et un support privilégié de dialogue entre les générations.

See Also (1)
States parties (1)
Strategic objectives
  • Credibility
  • Communities
  • Conservation
  • Capacity Building
  • Communication