Réalisation d’un documentaire sur l’architecture en terre

This page is not fully available in English, it is available in French.

La Convention France-UNESCO a apporté un appui à la réalisation d’un documentaire sur l’architecture en terre. François Le Bayon a réalisé en 2004 le documentaire intitulé « Les révolutions de la terre », produit par R.F.O, Lieurac Productions et Nanook Productions ; avec la participation de l’UNESCO dans le cadre de la CFU, de Planète, de Radio Televisao Portuguesa et du Centre National de la Cinématographie, et avec l’appui du Ministère des Affaires Etrangères français.

Le documentaire s’intéresse à l’usage de la terre crue comme matériau de construction, et ce depuis des millénaires. Il a été tourné en Egypte, en Syrie, au Pérou, en Birmanie, au Mali (à Djenné, ville Patrimoine Mondial de l'UNESCO) et sur l'île de Mayotte (Océan Indien). Il cherche à montrer comment, en ce début de XXIe siècle, la terre crue devient le matériau d'avenir de la construction pour les pays pauvres comme pour les pays riches. En effet, près de 2 milliards de personnes vivent dans un habitat en terre crue. Elle a servi à construire les premières villes connues, et permet toutes les formes architecturales désirées. Elle est séchée uniquement par le soleil, après quoi elle devient aussi dure que du béton. Quasiment gratuite, elle est puisée sur le lieu même de la construction, et ne nécessite ni cuisson ni transport. Totalement naturelle, elle est parfaitement respectueuse de l'environnement. Elle retient parfaitement la fraîcheur en été et la chaleur en hiver. Elle reste "le" matériau le plus disponible, le plus accessible et le plus économique. La disponibilité de ce matériau de construction, la simplicité de son emploi, correspondent parfaitement aux nécessités des pays les plus démunis (on estime à 1,1 milliard le nombre de mal logés dans le monde).

States parties (2)
Strategic objectives
  • Communication