Appui à l’identification, à la sauvegarde et la protection du patrimoine des Comores

This page is not fully available in English, it is available in French.

Les Comores possèdent un riche patrimoine matériel culturel et naturel ainsi qu’un riche patrimoine immatériel. Les Comores ont ratifié la Convention du patrimoine mondial en 2000 et identifié 4 biens qui sont inscrits sur leur Liste indicative. Aucun bien à ce jour n’a encore été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial, mais un travail est engagé sur les Sultanats Historiques des Comores.

Le Collectif du patrimoine des Comores (CPC) a été créé le 10 juin 2006 par un groupe de Comoriens de la diaspora et d’amis des Comores. Son siège social est à Paris.

Depuis 2012, dans le cadre de la Convention France-UNESCO grâce au soutien du ministère français de la Culture et du ministère français des Affaires étrangères, le Centre du patrimoine mondial apporte un appui au Collectif pour mener des actions de sensibilisation, valorisation et sauvegarde du patrimoine comorien.

Des missions d'assistance technique et de diagnostic ont été entreprises (2013) pour élaborer un plan de formation pour la sauvegarde du patrimoine monumental d’une part et faire un état des lieux et un diagnostic de l’état sanitaire du Palais de l’Ujumbé à Anjouan, dont le projet de restauration a été initié par le Collectif il y a plusieurs années. A la suite de cette première mission, en 2014, une mission technique Collectif pour le patrimoine des Comores et l’association nationale Chantiers Histoire & Architecture Médiévales (C.H.A.M.), spécifiquement centrée sur le Palais d’Ujumbé, a permis d’évaluer le travail de restauration du Palais, l’état sanitaire de l’ensemble des pièces de bois du Palais, et d’évaluer un protocole d’intervention pour la conservation/restauration de ces éléments.

En 2012 et 2014, un appui a été apporté au Collectif et à l'Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille (ENSAPL) pour réaliser des missions de terrain, réaliser un cahier consacré à la médina de Mutsamudu et, surtout, pour élaborer et publier un « Recueil de relevés du patrimoine architectural et urbain des Sultanats historiques des Comores ». Afin de mieux connaitre et sauvegarder le patrimoine architectural, urbain et paysager des Comores, un recueil de relevés a été élaboré. Ce repérage avait pour objectif de créer une base documentaire, afin de constituer un corpus de documents graphiques utiles à la connaissance et aux projets de sauvegarde, ainsi qu’à la mise en œuvre d’outils de planification et d’aménagement du territoire.

Ce travail de relevés devra être enrichi par une recherche complémentaire sur les sources et archives afin de préciser le contexte historique. A terme, ce travail de documentation pourra servir pour la préparation d’une proposition d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial et l’établissement d’outils de gestion du territoire et de développement urbain.

En 2014, le Collectif a apporté un appui technique à l’élaboration de la demande d’Assistance internationale sur le Fonds du patrimoine mondial.

Strategic objectives
  • Communities
  • Conservation