Parc national de Zakouma

Tchad
Date de soumission : 21/07/2005
Catégorie : Naturel
Soumis par :
Ministère de la Culture de la Jeunesse et des Sports Ndjaména Tchad
Coordonnées N 10°34' - 11°03' E 19°21' - 20°00' Région : Salamat Département : Barh Azoum
Ref.: 2056
Avertissement

Les Listes indicatives des États parties sont publiées par le Centre du patrimoine mondial sur son site Internet et/ou dans les documents de travail afin de garantir la transparence et un accès aux informations et de faciliter l'harmonisation des Listes indicatives au niveau régional et sur le plan thématique.

Le contenu de chaque Liste indicative relève de la responsabilité exclusive de l'État partie concerné. La publication des Listes indicatives ne saurait être interprétée comme exprimant une prise de position de la part du Comité du patrimoine mondial, du Centre du patrimoine mondial ou du Secrétariat de l'UNESCO concernant le statut juridique d'un pays, d'un territoire, d'une ville, d'une zone ou de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les États parties les ont soumis.

Description

Le parc national de Zakouma est situé au Sud Est du Tchad. Il s'étend sur une superficie de près de trois cent cinq mille (305 000) hectares. L'agglomération la plus proche, Am-Timarn, chef lieu de la Région de Salamat est à 45 km de son entrée principale. Crée en 1963, le Parc national de Zakouma est aujourd'hui l'un des derniers sanctuaires de faune de l'Afrique sahélienne, qui abrite encore des effectifs décents de gros mammifères. Il se trouve à près de 800 km de N'Djaména par la route la plus directe qui passe par Massaguet, Ngoura, Moyto, Bokoro, Mongo et Abdoueïa. Son entrée principale (Goz Djerat) est à 45 km de Am-Timam, chef lieu de la préfecture de Barh Azoum. Il couvre une superficie de trois cent cinq mille (305 000) hectares. Il remporte une très bonne végétation, un important réseau hydrographique, une faune dense et diversifiée dont quarante quatre (44) espèces de grands mammifères et deux cent cinquante (250) espèces d'oiseaux et de quatre vingt quatre (84) essences ligneuses. Deux grandes unités géologiques ont été distinguées par les spécialistes et qui sont : - les appointements rocheux du socle, les cuirasses et les sédimentaires anciens, etc. - les formations sédimentaires quaternaires.