Parc national de la Kéran et la réserve de faune Oti-Mandouri

Togo
Date de soumission : 08/01/2002
Critères: (vii)(x)
Catégorie : Naturel
Soumis par :
Direction de la Faune et de la Chasse (Min. Environnement et Ressources Forestières)
Coordonnées Keran: 9°15’-10°20‘ N / 0°25’-1° E Oti: 10°18’-10° N / 0°24’-0°30’ E
Ref.: 1617
Avertissement

Les Listes indicatives des États parties sont publiées par le Centre du patrimoine mondial sur son site Internet et/ou dans les documents de travail afin de garantir la transparence et un accès aux informations et de faciliter l'harmonisation des Listes indicatives au niveau régional et sur le plan thématique.

Le contenu de chaque Liste indicative relève de la responsabilité exclusive de l'État partie concerné. La publication des Listes indicatives ne saurait être interprétée comme exprimant une prise de position de la part du Comité du patrimoine mondial, du Centre du patrimoine mondial ou du Secrétariat de l'UNESCO concernant le statut juridique d'un pays, d'un territoire, d'une ville, d'une zone ou de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les États parties les ont soumis.

Description

Le Parc National de la Kéran et la Réserve de Faune forment un complexe de 310 640 ha et font partie du système de fonctionnement du complexe Parc W (Niger) et aires associées d’environ 5 000 000 ha. Lesdites entités sont des aires naturelles dans les limites desquelles s’effectuent la conservation de la diversité biologique. Ils offrent le splendide spectacle d’une parfaite symbiose entre une flore d’une rare beauté, une large gamme d’animaux terrestres, aquatiques et d’oiseaux, un relief reflétant des variations d’altitudes, et un réseau hydrographique bien fourni. Au plan géomorphologique, la zone est installée dans une pénéplaine disséquée par des roches précambriennes et des granites (Boateng,1970). Les monts Togo longent le sud-est de la Kéran comme pour marquer et renforcer le décor. Le réseau hydrographique est formé de deux fleuves : l’Oti, grossi des rivières Oualé qui prend sa source au Burkina Faso et Pendjari venu du Bénin, et le Koumongou. Ils créent de vastes étendues de bassin versant permettant la formation de plaines d’inondation, et irriguent la flore. Très variées, les formations végétales comprennent la savane arborée sillonnée de belles galeries forestières mélangées de végétations graminéennes denses d’Andropogon gayanus. Plus de 179 espèces floristiques sont recensées, parmi lesquelles dominent principalement : Diospyros mespiliformis , Anogeisus leiocarpus, Tamarindus indica. Cette diversité d’habitat abrite différentes catégories d’animaux: ·Les populations d’éléphants (Loxodonta africana), de buffles (Sincerus caffer), les hippopotames du fleuve Oti, les poissons, les hypotragues , bubales , guibs harnachés , les primates représentés par les cynocéphales, les cercopithèques , les suidés ( phacochères) et la gamme des rongeurs auxquels s’ajoutent les lions (Panthera leo) ·Les reptiles composées de python de sebae (Python sebae), de tortue (Tronyx sp), crocodiles du Nil (Crocodilus niloticus). ·Les oiseaux d’eau notamment les Jabiru du Sénégal, la cigogne noire, des grues couronnées passant par les ardeidae jusqu’aux limicoles ainsi que ceux des savanes soudaniennes afro-tropicales. On y rencontre également d'autres oiseaux tels que les marabouts.