jump to the content

Le Programme sur le patrimoine mondial et le tourisme durable

La Convention du patrimoine mondial de l'UNESCO conserve, protège et présente la valeur universelle exceptionnelle de notre patrimoine commun depuis plus de 40 ans. Ces merveilles naturelles et culturelles uniques représentent notre passé et le présent et appartiennent à tous. Les biens du patrimoine mondial sont d‘ importantes destinations de voyage et, bien gérés ont un énorme potentiel et peuvent avoir un impact sur le développement économique local et une viabilité à long terme. 

Le Programme sur le patrimoine mondial et le tourisme durable représente une nouvelle approche fondée sur le dialogue et la coopération entre parties prenantes où la planification du tourisme et la gestion du patrimoine sont intégrés au niveau de la destination, les éléments naturels et culturels sont valorisés et protégés, et le tourisme approprié développé.

Vision

Les parties prenantes du patrimoine et du tourisme partagent la responsabilité d'assurer la conservation de notre patrimoine culturel et naturel présentant une valeur universelle exceptionnelle et un développement durable fondé sur une gestion adéquate du tourisme.

Mission

Faciliter la gestion et le développement d'un tourisme durable sur les sites des biens du patrimoine mondial en sensibilisant davantage toutes les parties prenantes, en renforçant leurs capacités et en favorisant leur participation, de façon à protéger ces biens et leur valeur universelle exceptionnelle tout en faisant en sorte que le tourisme contribue à leur conservation et au développement durable des communautés locales, et apporte aux visiteurs une expérience de qualité.

Conditions essentielles à la réalisation de cette vision et de cette mission

  • Une interprétation et une application de la Convention du patrimoine mondial qui prennent en compte le tourisme durable ;
  • Des autorités nationales, régionales et locales dotées de politiques et de cadres reconnaissant dans le tourisme durable un important moyen de gérer le patrimoine culturel et naturel dont elles ont la charge ;
  • Des parties prenantes qui soient toutes attentives et attachées au développement durable, et capables de gérer le tourisme dans une optique soucieuse de durabilité ;
  • Des collectivités locales qui soient fières de leurs sites et responsabilisées, et qui aient les capacités d’agir pour la conservation des biens et la gestion durable du tourisme sur les destinations du patrimoine mondial ;
  • Un secteur du tourisme qui attache de la valeur au patrimoine mondial et s'emploie à le préserver tout en veillant à ce que ses activités sur les sites du patrimoine mondial soient responsables, et favorisent le développement économique et social ;
  • Des visiteurs conscients de la valeur universelle exceptionnelle du patrimoine mondial et de ce qu'elle signifie et qui adoptent des comportements responsables.

Les 5 objectifs du Programme

  • Intégrer des principes du tourisme durable dans les mécanismes de la Convention du patrimoine mondial ;
  • Renforcer l'environnement porteur en plaidant pour des politiques, stratégies, cadres et outils qui soutiennent le tourisme durable en tant que vecteur important de la protection et de la gestion du patrimoine culturel et naturel présentant une valeur universelle exceptionnelle.
  • Promouvoir une large participation des parties prenantes à la planification, à l'élaboration et à la gestion d'un tourisme durable axé sur les pôles touristiques en faveur de la conservation du patrimoine et visant à autonomiser les communautés locales ;
  • Donner aux parties prenantes du patrimoine mondial les capacités et les outils nécessaires pour gérer le tourisme de manière efficiente, responsable et durable compte tenu de la situation et des besoins locaux ;
  • Promouvoir des produits et services touristiques de qualité propres à encourager un comportement responsable de toutes les parties prenantes et à faire mieux comprendre et apprécier le concept de valeur universelle exceptionnelle et de protection du patrimoine mondial.

Contexte du programme

Les biens du patrimoine mondial sont les trésors uniques de l'humanité. Ces merveilles naturelles et culturelles ont une valeur universelle exceptionnelle, elles représentent notre passé et notre présent, et appartiennent à tous. Ces biens portent témoignage d’un développement environnemental et historique, et construisent les bases d'une identité sociale contemporaine. Les biens du patrimoine mondial figurent parmi les attractions touristiques les plus populaires and fortement mis en valeur dans beaucoup de pays.

La croissance, actuelle et projetée, spectaculaire des voyages intérieurs et internationaux représente certes des défis mais également des opportunités pour les sites du patrimoine mondial et les populations environnantes. Mal géré, le tourisme sur le bien peut constituer des menaces considérables pour le patrimoine sous toutes ses formes et dégrader la qualité de l'expérience du visiteur.

Organisé de manière responsable, le tourisme peut être un élément moteur de la préservation et de la conservation du patrimoine culturel et naturel et un vecteur du développement durable. Non planifié ou mal géré, il peut toutefois perturber la vie sociale, culturelle et économique et avoir des effets dévastateurs sur les environnements fragiles et les communautés locales. L'objectif fondamental de la Convention du patrimoine mondial est la protection des biens culturels et naturels présentant une valeur universelle exceptionnelle. Ce patrimoine culturel et naturel représente lui-même une ressource pour des activités économiques telles que le tourisme, dont peuvent bénéficier les communautés locales vivant à proximité de sites du patrimoine mondial ou associées à ces sites. Pour assurer durablement leur prospérité économique, environnementale et sociale, les États parties doivent donc traiter les valeurs et les richesses, tangibles et intangibles, qui sont liées au patrimoine comme un précieux capital culturel qu'il convient de préserver et de protéger en responsabilisant le tourisme, afin de s'acquitter de l'obligation fondamentale que leur impose la Convention du patrimoine mondial.

Le tourisme durable se base sur l'élaboration et la prestation des expériences de qualité pour les visiteurs qui ne dégradent et n'endommagent pas les valeurs naturelles ou culturelles des biens et des attractions touristiques. UNESCO estime que le développement du tourisme devrait permettre aux visiteurs à mieux comprendre et apprécier les valeurs patrimoniales par le biais de l’interprétation, la présentation et les services aux visiteurs. En conséquence, le développement du tourisme durable et responsable et la gestion des visiteurs exigent un engagement efficace, une coopération et une coordination entre la gestion du site, tous les organismes publics compétents et des entreprises privées.

Construction d'un nouveau paradigme

En 2011, l'UNESCO s'est engagé dans un processus d'élaboration d'un nouveau programme sur le patrimoine mondial et le tourisme durable. Le but était de créer un cadre institutionnel pour la réalisation coopérative et coordonnée des objectifs communs et durables liés au tourisme sur les biens du patrimoine mondial.

Les travaux préparatoires entrepris en vue d’élaboration du Programme ont donnés suite à la décision 34 COM 5F.2 adoptée par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session à Brasilia en 2010, dans laquelle celui-ci « demande au Centre du patrimoine mondial d’organiser un nouveau programme d’ensemble sur le patrimoine mondial et le tourisme durable, avec un comité directeur comprenant les États parties intéressés et autres acteurs concernés, et (...) de faire ressortir les objectifs et l’approche qui s’appliquent à la mise en oeuvre de ce programme ».

Le Comité directeur comprenait des États parties représentant les six groupes électoraux de l'UNESCO (Allemagne (I), Slovénie (II), Argentine (III), Chine (IV), Tanzanie (Va) et Liban (Vb)), le Directeur du Centre du patrimoine mondial, les Organisations consultatives (UICN, ICOMOS et ICCROM), l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) et le Gouvernement suisse, en qualité de donateur.

Le Gouvernement suisse a offert une aide destinée à financer des actions spécifiques du Comité directeur. Afin de coordonner et d'accompagner le processus, le Centre du patrimoine mondial a constitué un Groupe de travail restreint, avec l'appui de la Fondation nordique du patrimoine mondial et du Gouvernement suisse, qui a fait appel aux services consultatifs externes du cabinet Martin Jenkins.

Le Comité du patrimoine mondial a souhaité que le Programme prenne en compte :

  1. les recommandations de l’évaluation du programme sur le tourisme arrivé à son terme (WHC-10/34.COM/INF.5F.3) ;
  2. les grandes orientations concernant les relations entre le patrimoine mondial et le tourisme durable définies lors de l'atelier sur le thème Promouvoir le tourisme durable sur les sites du patrimoine naturel et culturel (Mogao, Chine, septembre 2009) (WHC-10/34.COM/INF.5F.1).

Parmi les grands axes stratégiques sur lesquels s’aligne le nouveau Programme sur le patrimoine mondial et le tourisme durable figurent les Objectifs stratégiques de la Convention du patrimoine mondial (Déclaration de Budapest, 2002), les Réflexions sur l'avenir de la Convention du patrimoine mondial (WHC-11/35.COM/12A) et le Plan d'action stratégique pour la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial 2012-2022 (WHC-11/18.GA/11), le document sur les Relations entre la Convention du patrimoine mondial et le développement durable (WHC-10/34.COM/5D), la Stratégie de renforcement des capacités concernant le patrimoine mondial (WHC-10/34.COM/5D), la Stratégie globale pour une Liste du patrimoine mondial représentative, équilibrée et crédible (1994), et l'Évaluation de la stratégie mondiale et de l'initiative PACT (WHC-11/18.GA/8 – 2011).

Des contacts ont été pris avec des représentants des principaux groupes de parties prenantes, dont le secteur du tourisme, des autorités nationales et locales, des gestionnaires de site et des communautés locales afin qu'ils apportent leur contribution à l'élaboration du Programme. Celui-ci a été affiné plus avant lors d'une réunion d'experts tenue à Sils/Engadine (Suisse) en octobre 2011, au cours de laquelle plus de 40 experts de 23 pays, représentant les groupes d'acteurs concernés, ont réfléchi ensemble en vue de définir une stratégie globale et un ensemble d'objectifs et d'activités clés classés par ordre de priorité.

Le projet de Programme a été adopté par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 36e session (Saint-Pétersbourg, 2012).

 


Instruments internationaux relatifs au développent durable et le tourisme

Résolutions adoptées par l’ONU, chartes adoptées par l’ICOMOS, décisions adoptées par le Comité du patrimoine mondial, instruments juridiques relatifs à la préservation du patrimoine adoptés par l’UNESCO, par ordre chronologique.


People Protecting Places

People Protecting Places est la plateforme publique d'échanges du programme sur le patrimoine mondial et le tourisme durable, qui fournit des informations et des conseils, qui encourage le soutien, engage le dialogue social et communautaire et bien plus encore. Jetez-y un œil !
Documents
Décisions
  • Decision 36COM 5E Show
  • Decision 34COM 5F.2 Show
  • Decision 33COM 5A Show
  • Decision 25COM XVII10 Show