1.         Littoral du Dorset et de l'est du Devon (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord) (N 1029)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2001

Critères  (viii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1029/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1029/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1029/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

En réponse à la demande du Centre du patrimoine mondial, l’État partie, par lettre du 7 février 2007, a fourni des informations sur l’accident survenu dans la Manche du porte-conteneurs MSC Napoli (enregistré à Londres). Le navire a commencé à avoir des problèmes le 18 janvier 2007. Il a été décidé de l’échouer en baie de Lyme, dans le périmètre du bien du patrimoine mondial, le 20 janvier 2007, pour réduire autant que possible les dégâts du navire et limiter de nouveaux dommages à l’environnement.

Le rapport analyse l’impact de l’accident. Parmi les principaux impacts signalés : fuite d’environ 200 tonnes de fuel lourd (faible partie mais cependant significative des 3 500 tonnes embarquées), perte de 103 conteneurs par dessus bord, dont 50 ont échoué sur la plage jusqu’à la fin février, fuites provenant de conteneurs intacts et endommagés, et récupération sauvage des conteneurs échoués. On a également signalé des impacts locaux sur l’environnement, notamment sur l’accès à la mer et sur la réputation touristique, ainsi que des frais et du temps de réaction du côté des autorités nationales et locales. Le rapport conclut que les dispositions prises pour réagir devant la catastrophe ont bien fonctionné et peuvent être considérées comme exemplaires. Les impacts les plus importants ont été limités autant que possible grâce à une intervention rapide et à de bonnes conditions météorologiques. Il reste néanmoins des choses à apprendre en matière de sécurité ; peut-être faudrait-il trouver des solutions autres que l’échouage si un tel accident se reproduisait, et améliorer la réaction de la direction du bien du patrimoine mondial et des autorités. L’État partie fait remarquer qu’il convient de reconnaître les aspects internationaux de ce cas et que cela peut constituer un message pour sensibiliser les États parties en matière de normes de navigation, dispositions d’intervention réactive et plus généralement de déchets marins, en particulier pour les biens marins et côtiers du patrimoine mondial.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7B.33

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Regrette que l'accident du Napoli dans la Manche ait pu avoir un impact sur le bien du patrimoine mondial du Littoral du Dorset et de l'est du Devon;

3. Constate avec satisfaction la réaction rapide des autorités britanniques et les rapports détaillés et la communication d'informations au Centre du patrimoine mondial;

4. Demande à l'État partie de tenir le Centre du patrimoine mondial informé de tout autre impact potentiel sur le bien, et de l'expérience acquise dans la mise en œuvre du plan de planification préventivedes risques;

5. Demande également à l'État partie d'envisager de demander le classement de l'endroit comme zone à éviter(ATBA); cette mesure de précaution étant associée au statut de zone maritime particulièrement sensible (PSSA) selon l'Organisation maritime internationale (OMI).