1.         Coro et son port (Venezuela (République bolivarienne du)) (C 658)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1993

Critères  (iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2005-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

Présenté dans le projet de décision

Mesures correctives identifiées

Présentées dans le projet de décision

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

a) La Commission présidentielle a été créée en 2005 et l'accord cadre avec les autorités locales a été signé en février 2006. Il devrait être opérationnel en 2008.

b) Elaboration d'un plan de conservation en 2007, mise en œuvre des actions prioritaires en 2008.

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/658/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/658/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien: 2000 euros au titre de la mission technique dans le cadre de la convention France-UNESCO. La présence d'un expert français de l'inspection générale de l'architecture et du patrimoine, Ministère de la culture, a complété le travail de la mission.

Missions de suivi antérieures

Mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de suivi réactif en 2002 et 2005; Mission d'expertise en septembre 2006.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Détérioration importante des matériaux et des structures;

b) Détérioration de la cohérence architecturale et urbanistique ainsi que de l'intégrité du bien;

c) Manque de structures de direction, de gestion et de conservation appropriées.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/658/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

Les précédentes missions de suivi réactif ont recommandé l'inscription du bien de Coro et son port sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Les quatre analyses sectorielles, intitulées "PLINCODE" (Plan intégral pour la conservation et le développement de Coro, La Vela et de ses zones d’influence) ont été remises par l'Etat partie au Centre du patrimoine mondial en février 2006. Le plan a identifié huit menaces principales pesant sur le bien et ses environs et a présenté les grandes lignes d'un plan d'action.

Une mission d'assistance technique menée en septembre 2006 a noté que le PLINCODE a été soumis pour approbation aux autorités en août 2006, mais que lorsque la mission s'est déroulée, aucune approbation officielle n'avait encore été accordée. La mission a aussi noté avec satisfaction la présence et le contrôle accrus de l'IPC (l’Institut du patrimoine culturel) sur le terrain, les progrès réalisés dans le renforcement des instituts municipaux du patrimoine ainsi que la création d'un conseil technique regroupant plusieurs structures, et ce, afin de rassembler les différentes équipes professionnelles au sein du bureau technique du projet d'urgence. En ce qui concerne la mise en œuvre d'actions, il est à noter que la réhabilitation de certains immeubles et que la réparation du système d'égouts ont été partiellement entreprises, alors que l'adaptation des espaces publics restait encore à faire. Le PLINCODE a été minutieusement analysé et la mission a conclu qu'il subsistait des lacunes dans les critères techniques d'intervention et qu'un plan complet de conservation faisait défaut. En outre, aucun plan d'action prioritaire n'a été établi.

Il a été aussi noté que la population n'a pas une conscience suffisante des valeurs et de l'importance du bien du Patrimoine mondial et que les institutions locales ne se reconnaissent pas dans le plan d'action et ne prennent pas part à sa mise en œuvre.

La mission a par ailleurs découvert que des interventions sur différents sites utilisaient des matériaux qui n'étaient pas compatibles avec ceux utilisés à l'origine, ne tenant aucun compte des usages prédéfinis, risquant ainsi de compromettre non seulement l'authenticité du bien mais aussi son intégrité structurelle. La mission a cependant noté que des capacités locales, capables de mettre en oeuvre ces projets, existent, telles que la Escuela de Barro à La Vela et la Escuela Taller à Coro.

Le 2 janvier 2007, le directeur général de l'IPC à remis au Centre du patrimoine mondial deux documents sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du PLINCODE, et ce, en lieu et place d'un rapport de conservation du bien. Ces documents relatent principalement la mise en œuvre du système d'égouts et la réhabilitation des bâtiments de Coro et de La Vela. Il annonce aussi la création d'un bureau technique (OTAE) ayant pour tâche de planifier les investissements, de formuler et de redéfinir les projets d'intervention sur les infrastructures, les bâtiments et les espaces publics du bien.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7A.31

  Le Comité du patrimoine mondial,
  1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM.7A,
  2. Rappelant les décisions 29 COM 7B.92 et 30 COM 7A.33 adoptées respectivement à ses 29e (Durban, 2005) et 30e (Vilnius, 2006) sessions,
  3. Demande à l'Etat partie de vérifier si le matériel utilisé dans les travaux de restauration est compatible avec les techniques d'intervention reconnues;
  4. Demande à l'État partie d'inviter une mission commune de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS pour évaluer l'avancement réalisé dans l'amélioration de l'état de conservation du bien, et, à cette fin, de définir les mesures correctives et l'état de conservation désiré, qui permettront au Comité d'établir un calendrier de retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, incluant éventuellement les éléments suivants:

a) Signature présidentielle du PLINCODE (Plan intégral pour la conservation et le développement de Coro, La Vela et de ses zones d'influence), soumis à approbation par les autorités en, août 2006;

 b) Fonctionnement effectif de la structure de gestion et des modalités institutionnelles prévues par le PLINCODE, avec l'allocation de ressources financières suffisantes;

c)      Achèvement du travail sur le système complet d'égouts, sur les réseaux sous terrains, sur les espaces publics, et de la réhabilitation des trottoirs et  des rues dans le secteur historique ;

d)     Priorité donnée à la mise en œuvre d'un plan complet de conservation.

5. Encourage l'Etat partie à continuer à mettre en œuvre les mesures correctives suivantes:

a) Obtenir l'approbation officielle du PLINCODE;

b) Renforcer l'accord cadre d'intervention d'urgence dans la zone de Coro et de La Vela que l'IPC a signé avec les maires des municipalités de Miranda et avec le gouvernement régional le 14 février 2006 ;

c) Créer un Conseil ayant pour but d'assister le bureau technique (OTAE) dans la planification des investissements, la formulation et la révision des projets d'intervention sur les infrastructures, les bâtiments et les espaces publics du bien;

d) Etablir un plan complet de conservation et rendre son application prioritaire, en complément du PLINCODE, en définissant un plan d'actions avec des critères d'intervention et des mécanismes de suivi visant à évaluer sa mise en œuvre effective et appropriée;

e) Renforcer les capacités de conservation et de restauration en utilisant les ressources disponibles, telles que des ateliers communs avec les écoles de conservation de La Vela et de Coro;

f) Créer une prise de conscience de la population par des expositions et un engagement de chacun.

6. Demande à l'État partie, en concertation avec le Centre du patrimoine mondial et l'Organisation consultative compétente, d'élaborer un projet de déclaration de valeur universelle exceptionnelle comportant des indicateurs d'intégrité et d'authenticité pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 32e session en 2008;

7. Demande également à l'État partie de remettre un rapport sur les progrès réalisés, avant le 1er février 2008, pour examen par le Comité lors de sa 32e session en 2008, qui devrait inclure un calendrier de la mise en œuvre des recommandations des missions de 2002, 2005, et 2006 et des progrès réalisés dans cette mise en œuvre.

8. Décide de maintenir Coro et son port (Venezuela) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 31 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-07/31.COM/7A et WHC-07/31.COM/7A.Add, WHC-07/31.COM/7A.Add.2 et WHC-07/31.COM/7A.Add.3),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril: