1.         Bam et son paysage culturel (Iran (République islamique d')) (C 1208bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2004

Critères  (ii)(iii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2004-2013

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

Proposé dans le projet de décision.

Mesures correctives identifiées

Elles sont proposées dans le projet de décision et s’inspirent des Recommandations finales de l’Atelier ICHHTO-UNESCO-ICOMOS, organisé à Bam en 2004, présentant les mesures à prendre, à court et à long terme, pour traiter les besoins les plus urgents en matière de conservation.

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

L’État partie a estimé que le calendrier prévu exigerait trois années de plus, ce qui porterait l’échéance à 2010.

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1208/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2004-2004)
Montant total approuvé : 50 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1208/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 568 000 dollars EU (2004-2007) du Projet du fonds-en-dépôt japonais « Coopération technique d’urgence pour Bam après le séisme » ; 300 000 dollars EU (2005-2008) du Projet du fonds-en-dépôt italien de l’UNESCO « Réhabilitation du patrimoine culturel de Bam » ; 20 000 dollars EU (2004) du fonds-en-dépôt italien de la Banque mondiale pour le développement pour « l’Organisation d’un atelier international pour la conservation et la gestion du patrimoine culturel de Bam en avril 2004. »

Missions de suivi antérieures

L’UNESCO a entrepris de nombreuses missions depuis janvier 2004, dont la dernière en février 2007.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Absence de plan de gestion d’ensemble ;

b) Divergence entre les limites du bien inscrit en urgence et la valeur universelle exceptionnelle du bien ;

c) Pressions du développement liées au processus de reconstruction après la catastrophe.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1208/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

En vue d’un retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, les autorités de la République islamique d’Iran et le Bureau multipays de l’UNESCO à Téhéran redéfinissent les zones de protection et établissent les points de repère. De plus, les autorités ont fourni un rapport le 28 janvier 2007 sur les activités suivantes :

a) La version finale générale du plan de gestion devrait être terminée puis passée en revue et adoptée lors de la réunion finale des partenaires concernés prévue du 15 au 17 avril 2007. Elle devra ensuite être approuvée par le Conseil supérieur de l’Architecture et de l’Aménagement urbain, et prendre effet à la fin de 2007 ;

b) En janvier 2007, les autorités iraniennes ont proposé des modifications mineures de la zone centrale et des zones tampons initiales. La zone centrale sera légèrement agrandie du côté de la limite nord, près de Qaleh Dokhtar. Cette extension mineure protégera Qaleh Dokhtar contre des implantations non officielles. Du côté sud, la zone tampon initiale coïncidait avec la limite de la zone centrale ; elle sera donc agrandie pour entourer effectivement la zone centrale. Dans la partie occidentale, la zone tampon coupait à l’origine l’important secteur de Bagh Chemak (le Jardin de Chemak), partie intégrante du paysage culturel. La zone tampon révisée englobera l’ensemble de Bagh Chemak. Les modifications mineures des limites n’ont pas d’incidence sur la valeur universelle exceptionnelle du bien et seront discutées dans le document WHC-07/31.COM/8B ;

c) Les points de repère et les mesures correctives ont été proposés par les autorités iraniennes et les experts de l’UNESCO et sont présentés dans le projet de décision ci-dessous.

 

d) Les mesures correctives prises pour ce bien incluent un programme de conservation destiné à préserver l’Arg-e-Bam et son cadre en respectant l’authenticité et l’intégrité des constructions qui subsistent. Un progrès notable a déjà été réalisé avec la stabilisation de la partie inférieure de la citadelle et des mesures sont en cours de discussion pour résoudre les problèmes structurels de la partie supérieure. La phase d’urgence de la stabilisation et du renforcement de la Maison du Gouverneur va commencer dès que les experts iraniens auront défini un plan de travail détaillé. La stabilisation d’urgence de l’Arg-e-Bam devrait être terminée d’ici trois ans ; une quantité importante de débris a déjà été soigneusement retirée de l’Arg-e-Bam et de ses abords ;

L’État partie estime pouvoir mettre en œuvre d’ici 2010 les mesures correctives permettant le retrait de Bam et son paysage culturel de la Liste du patrimoine mondial en péril. Les Recommandations finales de l’Atelier ICHHTO-UNESCO-ICOMOS présentaient les actions à court et à long terme nécessaires pour répondre aux besoins d’urgence en matière de conservation.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7A.22

 

Le Comité du patrimoine mondial,

a)      Conservation de l'Arg-e-Bam et d'autres éléments patrimoniaux culturels à l'intérieur du bien du patrimoine mondial ;

b)      Achèvement des études scientifiques nécessaires permettant la reconnaissance, l'enregistrement et la protection juridique des biens d'importance historique, culturelle et naturelle dans la zone du paysage culturel, et marquage des limites de protection autour de chaque bien situé dans ladite zone ;

c)      Mise en œuvre du plan de gestion ;

d)      Compréhension et définition précises des limites extérieures des zones patrimoniales entourant le bien ;

e)      Sécurité appropriée des zones patrimoniales à l'intérieur du bien du patrimoine mondial, outre l'Arg-e Bam par un nombre plus important de gardes et de véhicules ;

a)      Stabilisation et protection de l'Arg-e-Bam et d'autres importants éléments patrimoniaux culturels à l'intérieur du bien du patrimoine mondial, par :

(i)      stabilisation des parties inférieures et supérieures de la citadelle,

(ii)      enlèvement et documentation des débris ;

b)      Achèvement des études scientifiques nécessaires permettant la reconnaissance, l'enregistrement et la protection juridique des biens d'importance historique, culturelle et naturelle dans la zone du paysage culturel, et marquage des limites de protection autour de chaque bien situé dans ladite zone ;

c)      Plan de gestion mis en œuvre par :

(i)      approbation lors de la réunion finale des partenaires concernés,

(ii)      adoption sur le plan juridique d'ici la fin de 2007 ;

d)      Définition précise des limites extérieures des zones patrimoniales entourant le bien par achèvement du relevé cartographique de l'archéologie et de la géomorphologie de Bam et son paysage culturel ;

e)      Sécurité appropriée des zones patrimoniales à l'intérieur du bien du patrimoine mondial, outre l'Arg-e Bam, par un plus grand nombre de gardes et de véhicules ;

Décision adoptée: 31 COM 8B.59

Le Comité du patrimoine mondial, 

 

 

 

1. Ayant examiné les documents WHC-07/31.COM/8B.Add et WHC-07/31.COM/INF.8B1.Add,

 

 

 

2. Approuve les délimitations révisées de la zone tampon et de la zone principale de Bam et son paysage culturel, République islamique d'Iran, soient approuvées.

Décision adoptée: 31 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-07/31.COM/7A et WHC-07/31.COM/7A.Add, WHC-07/31.COM/7A.Add.2 et WHC-07/31.COM/7A.Add.3),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril: