1.         Abou Mena (Égypte) (C 90)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2001-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

A la suite de la mission de suivi réactif effectuée en novembre 2005, une série de mesures correctives a été identifiée et examinée avec l’État partie. Ces mesures permettraient d’atteindre les repères nécessaires pour le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, lesquels sont proposés dans le projet de décision ci-dessous.

Mesures correctives identifiées

Les mesures préconisées par la mission de suivi réactif de novembre 2005 sont proposées dans le projet de décision ci-dessous.

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Lors de sa 30e session (Vilnius, 2006), le Comité a pris note du calendrier proposé par l’État partie, à savoir trois ans. Néanmoins, en l’état actuel, ce calendrier ne semble pas réaliste et une année supplémentaire est recommandée dans le projet de décision.

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/90/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2001-2001)
Montant total approuvé : 7 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/90/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mission d’un expert en hydrologie en 2002 ; mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS en novembre 2005.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Élévation du niveau de la nappe phréatique ;

b) Impact sur les structures des vibrations et autres formes de dommages susceptibles de résulter de l’utilisation d’engins de terrassement lourds ;

c) Absence de plan de conservation définissant les objectifs à court, moyen et long termes et établissant des paramètres techniques (matériaux, techniques, etc.) ;

d) Nécessité d’un plan de gestion comprenant les travaux de recherche, la mise en valeur et la présentation, le rôle des partenaires concernés (par ex. la communauté de Mar Mena), la dotation en personnel, les aménagements pour les visiteurs, l’accès, etc.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/90/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

L’État partie a fourni un document intitulé « Rapport technique sur le site du monastère d’Abu Mena et les problèmes des eaux souterraines par le professeur Hassan Fahmy Iman (Consultant auprès du Conseil suprême des Antiquités) », qui a été reçu le 30 janvier 2007.

Il a été indiqué que le plan de conservation envisagé se concentrerait sur la protection des éléments archéologiques de surface et souterrains pendant la phase d’abaissement du niveau de la nappe phréatique, afin de contrôler la stabilité des éléments. Les technologies récentes seront utilisées pour évaluer l’efficacité structurale des matériaux de construction. Un système de documentation architecturale sera mis en place et il sera procédé à une étude des phénomènes de détérioration, à une étude géotechnique et à une analyse structurale.

Le rapport indique qu’une étude détaillée du sol et des relevés topographiques ont été effectués, comprenant notamment le contrôle des variations du niveau de la nappe phréatique, des tests sur le terrain et la production de cartes. Sur la base des données réunies, une proposition est formulée en vue d’abaisser le niveau de la nappe phréatique.

Un projet succinct de plan de restauration reprenant les recommandations de la mission d’experts de 2005 est également inclus.

En février 2007, en réponse à la demande formulée dans le cadre de l’exercice d’inventaire rétrospectif, l’Etat partie a fourni au Centre du patrimoine mondial une carte du bien qui indique clairement ses limites. La prochaine étape est l’adoption d’une zone tampon qui protégera le bien contre les pressions du développement, celle indiquée dans le rapport n’étant ni suffisamment claire ni confirmée officiellement.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7A.16

  Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7A,
  2. Rappelant la décision 30 COM 7A.19, adoptée lors de sa 30e session (Vilnius, 2006),
  3. Félicite l'État partie de ses efforts pour régler le problème de l'élévation du niveau de la nappe phréatique;
  4. Adopte les points suivants identifiés par la mission de suivi réactif de 2005, comme représentant l'état de conservation souhaité du bien:

a)structures consolidées ;

b) nappe phréatique abaissée et système de surveillance mis en place sur le site et dans les environs ;

c)plan de gestion mis en œuvre ;

5. Prie instamment l'État partie de mettre en œuvre d'ici 2010 les mesures correctives nécessaires, à savoir:

a)effectuer rapidement une étude de l'état des vestiges mis au jour et prendre des mesures urgentes de conservation afin de protéger les structures contre les vibrations et autres formes de dommages qui pourraient résulter de l'utilisation d'engins de terrassement lourds ;

b) abaisser le niveau de la nappe phréatique à l'aide de tranchées et canalisations de drainage, à l'intérieur et autour de la zone archéologique ;

c)mettre en place un système efficace de surveillance du niveau de la nappe phréatique sur le site archéologique et dans les zones environnantes ;

d)élaborer un plan de conservation définissant des objectifs à court, moyen et long termes et établissant des paramètres techniques (matériaux, techniques, etc.) ;

e)entamer des consultations avec les parties prenantes concernées dans le but de préparer un plan de gestion qui couvrira les travaux de recherche, la mise en valeur et l'interprétation, le rôle des parties concernées (par ex. la communauté de Mar Mena), la dotation en personnel, le mécénat, les aménagements pour les visiteurs, l'accès, etc.

6. Demande à l'État partie d'identifier autour de la zone principale du bien une zone tampon ainsi que des mesures de protection et de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2008, les informations et la carte correspondantes pour considération par le Comité du patrimoine mondial;

7. Demande également à l'État partie, en concertation avec le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS, d'établir un projet de déclaration de valeur universelle exceptionnelle mentionnant les conditions d'intégrité et d'authenticité, pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008;

8. Demande en outre à l'État partie de soumettre, avant le 1er février 2008, un rapport d'avancement détaillé sur la mise en œuvre des mesures ci-dessus, pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008;

9. Décide de maintenir Abu Mena (Égypte) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 31 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-07/31.COM/7A et WHC-07/31.COM/7A.Add, WHC-07/31.COM/7A.Add.2 et WHC-07/31.COM/7A.Add.3),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril: