1.         Centre historique de Mexico et Xochimilco (Mexique) (C 412)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1987

Critères  (ii)(iii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/412/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1999-1999)
Montant total approuvé : 5 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/412/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Novembre 2002: mission de suivi réactif de l'ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Démolition de bâtiments historiques dans la zone protégée du Centre historique;

b) mise en œuvre urgente du plan de gestion de Xochimilco.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/412/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Le 25 février 2008, le Centre du patrimoine mondial a reçu un rapport établi par l'Etat partie à propos du bien de Xochimilco.

Système de gestion

L'Etat partie a signalé que l'"Accord sur la mise en œuvre du système de gestion du bien du patrimoine mondial" entre les délégations de Tláhuac, Milpa Alta et Xochimilco a été signé le 11 décembre 2007 afin de formaliser la mise en œuvre du plan de gestion. L'Institut national d'archéologie et d'histoire (INAH) a indiqué, dans un courrier envoyé en novembre 2007 au Centre du patrimoine mondial, qu'il aurait proposé que la Comisión Interdependencialsoit l'unité de gestion en charge de la mise en œuvre du plan de gestion. La Comisión a toujours affirmé son engagement afin de faciliter le travail et les modes opératoires, mais n'assume cependant actuellement pas la responsabilité d'être l'unité de gestion unique.

En ce qui concerne la collaboration accrue avec les instituts de recherche dans le cadre de la mise en œuvre d'études initiées par les universités mexicaines, deux activités ont été évoquées par l'Etat partie: (1) une étude pour la réhabilitation des chinampas (jardins flottants), menée en collaboration avec l'Université national du Mexique et (2) l'inscription des chinampas de Xochimilco, réalisée avec la Direction de l'inscription publique de l'INAH.

Démolition de bâtiments historiques dans la zone centrale

Suite aux informations reçues faisant état de la démolition de 14 bâtiments historiques dans la zone centrale du bien, le Centre du patrimoine mondial a exprimé son inquiétude face à cette situation sensible. En réponse, l'Etat partie a remis des informations complémentaires qui précisent que les démolitions faisaient partie du "Programme de réorganisation du commerce populaire" (commerce itinérant) lancé le 6 mars 2007 dans la zone A (zone centrale protégée). Le but de ce programme est d'attribuer aux marchands de rue de nouveaux emplacements dans le centre historique afin d'éviter une trop grande affluence dans espaces publics.

L'Etat partie a également expliqué que, dans le cadre de ce programme, le Gouvernement du district fédéral de Mexico a d'abord décidé l'expropriation en 2007 des habitants des 14 bâtiments historiques concernés. Suite à cette décision, les bâtiments ont été démolis. L'INAH n'a pas donné son accord à la démolition de cinq de ces bâtiments. Malgré ce refus, la démolition des cinq bâtiments et des neuf autres a été entreprise.

D’après l’INAH, d’autres démolitions ont été dénoncées. Des négociations sont actuellement en cours entre le Gouvernement municipal de Mexico et d’autres instituions. Cependant, il n’y a pas d’indication claire de comment elles seront menées.

Le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS se montrent préoccupés par les informations faisant état de la poursuite de la mise en œuvre de ce programme par le Gouvernement municipal de Mexico, ce qui mettrait gravement en péril l'intégrité du centre historique. Aucun lien n'a été démontré entre les différents niveaux de responsabilité gouvernementale et les décisions prises dans le but de gérer les conditions socio-économiques en accord avec la conservation des bâtiments historiques. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 32 COM 7B.124

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.128, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Prend note de l'intention de l'Etat partie de proposer que la Comisión Interdependencial soit l'institution responsable de la mise en oeuvre du plan de gestion de Xochimilco ;

4. Invite l'Etat partie à organiser, dès que possible, une réunion de coordination entre la Comisión Interdependencial et le bureau de l'UNESCO de Mexico afin de réfléchir à la faisabilité de la proposition visant à faire de cette commission l'unité de gestion du bien ;

5. Regrette vivement la démolition de bâtiments historiques dans la zone centrale protégée du Centre historique de Mexico ;

6. Prend note de la déclaration faite par l'Etat Partie concernant l'absence de risques de nouvelles démolitions ;

7. Demande à l'Etat partie, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS, de développer un projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle, incluant les conditions d'intégrité et d'authenticité, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

8. Exprime sa satisfaction pour l'invitation par l'Etat partie d'une mission conjointe du Centre du patrimoine mondial / ICOMOS de suivi réactif pour évaluer les impacts de ces actions sur la valeur universelle exceptionnelle et sur l'intégrité du bien et de travailler avec les différents niveaux d'autorités afin de clarifier les procédures administratives et techniques à mettre en place lors de futures interventions dans le Centre historique de Mexico ;

9. Demande également à l'Etat partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, un rapport actualisé sur l'état de conservation et sur les conclusions de la rencontre de coordination mentionnée ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009.

Décision adoptée: 32 COM 8B.1

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/8B,

2. Décide de ne pas approuver le changement de nom proposé pour le Centre historique de Mexico et Xochimilco tel qu’il a été proposé par les autorités mexicaines.