1.         Port, forteresses et ensemble monumental de Carthagène (Colombie) (C 285)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1984

Critères  (iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/285/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1988-1999)
Montant total approuvé : 108 800 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/285/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

2003: mission de l'ICOMOS; 2006 mission conjointe Centre du patrimoine mondial / ICOMOS.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Etat de délabrement de l'Eglise Santo Domingo;

b) Construction du TRANSCARIBE, nouveau système de transport public, et impact sur le mur;

c) Absence de système de gestion conservatoire réglementaire du bien;

d) Impact des travaux du port sur les fortifications de Carthagène.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/285/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Le 3 janvier 2008, l'Etat partie a fait parvenir au Centre du patrimoine mondial un rapport présentant les actions entreprises par le Gouvernement colombien suite aux conclusions et aux recommandations de la mission de 2006.

Selon ce rapport, la plupart de ces recommandations seront prises en compte dans le nouveau Plan spécial de protection (PEP) qui sera finalisé en septembre 2008. Une autre étude concernant l'état de conservation du centre historique a été menée (en partenariat avec la Banque interaméricaine de développement) et ses conclusions seront prises en compte par le PEP. Quelques Programmes de participation ont débuté et semblent se dérouler de manière satisfaisante mais aucun résultat précis n'a été fourni.

En ce qui concerne l'occupation des sols, des changements se sont produits dans les zones côtières autour de la ville afin de construire des complexes touristiques ou des résidences privées. Il est important de préciser dans quelle mesure cela peut affecter le centre historique.

Aucune information n'a été fournie sur la mise en œuvre des réglementations actuelles visant à protéger la zone. Il n'y a pas plus d'informations sur les recommandations de la mission que sur le calendrier de finalisation du PEP.

Le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS expriment leur préoccupation quant au peu de progrès accomplis dans la protection et la gestion du bien, et ce, en dépit de plusieurs missions communes Centre du patrimoine mondial/ICOMOS qui ont fait des recommandations détaillées. Cette préoccupation concerne en particulier l'absence de réponses précises aux recommandations de la mission de suivi réactif de 2006.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 32 COM 7B.120

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.112, adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Regrette vivement que la plupart des recommandations issues du rapport de la mission de suivi réactif de 2006 soient encore à l'état de projet et qu'aucune mesure n'ait été prise ;

4. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport actualisé sur l'état de conservation du bien et sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations de la mission de 2006, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session en 2010 ; ce rapport devra insister sur les points suivants :

a) Informations mises à jour sur les limites du bien du patrimoine mondial et de ses zones tampons et sur les réglementations afférentes ;

b) Procédures et responsabilités concernant la définition de règles de construction urbaine ;

c) Informations mises à jour sur les instruments de contrôle de l'occupation des sols, particulièrement dans le bien, et sur les politiques engagées afin de promouvoir la diversité des activités ;

d) Avancement de l'étude générale sur l'état de conservation des fortifications.