1.         Auschwitz Birkenau
Camp allemand nazi de concentration et d'extermination (1940-1945) (Pologne) (C 31)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/31/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1998-2000)
Montant total approuvé : 30 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/31/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien: 10.000 dollars EU d'Israël 

Missions de suivi antérieures

Juillet 2001: Mission de suivi réactif Président du Comité du patrimoine mondial / Centre du patrimoine mondial / ICOMOS ; Décembre 2006: Centre du patrimoine mondial / ICOMOS, visite du bien pendant le séminaire de gestion

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Absence de plan de gestion

b) Consultation avec les communautés locales

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/31/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Comme demandé par le Comité du patrimoine mondial (31 COM 7B.101), l'Etat partie a remis le 1er février 2008 un rapport sur l'état de conservation du bien, y compris un rapport sur les progrès accomplis depuis le dernier rapport d'avril 2007.

L'Etat partie fait remarquer que le travail sur le plan de gestion est en cours depuis que le projet de plan de gestion a été remis au Centre du patrimoine mondial en avril 2007 et que le projet est l'objet de discussions et de développement approfondis, en particulier avec des efforts visant à créer une relation de confiance avec les communautés locales. L'Etat partie a organisé un atelier d'experts, du 10 au 13 mai 2008, afin de passer en revue l'état d'avancement du plan de gestion et de discuter d’une stratégie pour le bien du patrimoine mondial.

La réunion de consultation internationale sur « Auschwitz Birkenau - Camp allemand nazi de concentration et d'extermination (1940-1945), site du patrimoine mondial » qui s’est tenue à Cracovie et Oświęcim, du 10 au 13 mai 2008, était essentielle pour poursuivre le processus de consultation lié à la préparation du plan de gestion avec les parties prenantes afin d’en assurer la mise en œuvre. La nomination du Conseil national du patrimoine comme point focal pour les questions de patrimoine mondial en Pologne représente un développement positif tout comme le travail mené à bien pour dresser l’inventaire et recenser les structures relatives à l’Holocauste mais situées à l’extérieur des deux camps.

Toutefois, le plan de gestion, bien qu’adopté formellement par le Ministère de la Culture en mai 2007, n’a pas obtenu le soutien absolu de toutes les parties prenantes. C’est pourquoi la réunion de consultation a également organisé une réunion publique avec les parties prenantes concernées le 12 mai 2008 afin de débattre de ces questions. La réunion de consultation a examiné la mise en œuvre des recommandations de 2006 et a soumis une série de suggestions et de recommandations concernant entre autres la gestion du tourisme, le développement des infrastructures telles que les routes, et l’inventaire de bâtiments supplémentaires. Le rapport complet est disponible en ligne à http://whc.unesco.org/archive/2008/, et a été transmis aux autorités polonaises pour considération.

Le Ministre de la culture et du patrimoine national a décidé que le Conseil national du patrimoine de Pologne serait en charge de la supervision des travaux du plan de gestion. Un comité directeur a déjà été mis en place en 2006, il a tenu sa dernière réunion en octobre 2007. Lors de cette réunion, les représentants de la ville d'Oswiecim ont exprimé leur réprobation vis-à-vis de tous les travaux menés en dehors de la zone protégée. Une stratégie de conservation, basée sur le projet de plan de gestion, est désormais en cours d'élaboration pour en spécifier les principes et les orientations. La version finale de ce cadre stratégique était prête et a été soumise à la consultation nationale en mars 2008 ; cependant, le besoin d’une étroite coopération avec des experts internationaux a été souligné. Le rapport détaille d'autres problèmes dont, entre autres, la fréquentation du bien avec un nombre accru de visiteurs (une moyenne de 3.300 visiteurs par jour, 1.200.000 visiteurs en 2007), la construction d'un parking avec accès au site de Birkenau et la réorganisation des vitrines du musée.

En ce qui concerne la protection du site et de ses alentours, le rapport fait état de la protection juridique stricte exercée au moyen d'un certain nombre de dispositions juridiques. Il détaille le fait que de nouveaux documents sont à l'étude et que des travaux de recherche sont en cours. De grands travaux sont menés dans les alentours du bien pour inscrire les bâtiments et les sites sélectionnés sur le registre des monuments, tel que proposé par l'atelier de 2006. En outre, le Directeur du musée d'Auschwitz a remis une copie du rapport de 2007 qui détaille un grand nombre d'actions éducatives et de sensibilisation.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 32 COM 7B.102

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 30 COM 7B.88 et 31 COM 7B.101 adoptées respectivement à ses 30e (Vilnius, 2006) et 31e sessions (Christchurch, 2007),

3. Note les progrès accomplis après la soumission du projet de plan de gestion du bien en avril 2007, la préparation d'une stratégie et les consultations entamées avec des experts internationaux en mai 2008, ainsi que le travail d'inscription des bâtiments concernés aux alentours du bien sur le registre des monuments ;

4. Note également la lenteur des progrès, ce qui est compréhensible, dans les consultations des différents acteurs, ce qui retarde la finalisation du plan de gestion et la stratégie associée, et engage l'État partie à intensifier ses efforts pour assurer la participation des communautés locales ;

5. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, un rapport détaillé sur l'état d'avancement du plan de gestion, sur les cadres de stratégie et de mise en oeuvre, pour examen par le Comité du patrimoine mondial, à sa 33e session en 2009.