1.         Paysage culturel historique de la région viticole de Tokaj (Hongrie) (C 1063)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2002

Critères  (iii)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1063/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1063/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

2001 : Atelier international sur les paysages viticoles 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1063/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Le Centre du patrimoine mondial a été informé par des particuliers et des ONG de différents projets de développement au sein et dans les environs du bien, notamment un projet de centrale électrique dans la zone tampon, de centrale thermique au bois (palettes) ainsi qu'un projet sur le territoire de l'État partie slovaque d'une centrale thermique au charbon.

En réponse à la lettre du Centre du patrimoine mondial du 23 octobre 2007, l'État partie a informé le Centre du patrimoine mondial que la Commission hongroise du patrimoine mondial suivait étroitement le problème en consultation avec les parties prenantes et espérait pouvoir transmettre un compte rendu au 1er février 2008.

Dans une lettre du 16 janvier 2008, le Centre du patrimoine mondial a également reçu une proposition du président du conseil départemental du Borsod-Abauj-Zemplen concernant le projet et a également été informé que des mesures législatives spécifiques allaient être mises en place par ce conseil départemental afin de garantir la protection du bien. Dans un courrier du 1er février 2008, l'État partie a fourni un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien préparé après la session spéciale de la Commission hongroise du patrimoine mondial dirigée par son Président, le ministre de l'Éducation et de la Culture. L'État partie a fait part au Centre du patrimoine mondial de son total engagement envers la protection du site et l'a informé que des négociations entre toutes les parties étaient en cours pour trouver des solutions mutuellement acceptables. L'État partie a indiqué qu'une étude d'impact générale était en cours afin d'éviter tout dommage potentiel au bien et que des discussions étaient menées pour parvenir à un accord entre toutes les parties concernées. L'État partie a confirmé que des actes juridiques allaient être rédigés dans le but de consolider davantage l'environnement légal se rapportant au bien. L'État partie a également confirmé que le Comité du patrimoine mondial serait tenu informé de tout progrès accompli en la matière.

Le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS prient instamment l'État partie de soumettre dès que possible une description complète du projet de centrale conformément au paragraphe 172 des Orientations, ainsi que de l'évaluation d'impact envisagée pour démontrer l'impact potentiel de la centrale sur la valeur universelle exceptionnelle du paysage culturel.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 32 COM 7B.95

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 26 COM 23.28 et 26 COM 23.14, adoptées à sa 26e session (Budapest, 2002),

3. Encourage l'État partie, ainsi que les autorités slovaques, à collaborer en vue d'une extension transfrontalière du bien comme recommandé lors de sa 26e session (Budapest, 2002) ;

4. Prend note du rapport détaillé remis par l'État partie sur les propositions de développement incluant une analyse de la situation et des actions envisagées ;

5. Prie instamment l'État partie de faire parvenir le plus rapidement possible une description complète du projet de centrale conformément au paragraphe 172 des Orientations ainsi que de l'étude d'impact envisagée sur le patrimoine ;

6. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, un rapport actualisé sur l'état de conservation du bien, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009.