1.         Meidan Emam, Ispahan (Iran (République islamique d')) (C 115)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (i)(v)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/115/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/115/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 5 710 euros (Convention France – UNESCO)

Missions de suivi antérieures

1998 : mission du Centre du patrimoine mondial ; 2001 : mission de la Convention France-UNESCO ; 2002 : mission du Centre du patrimoine mondial ; juin 2004 et mai 2005 : missions de l’UNESCO ; mai 2006 : mission du Centre du patrimoine mondial ; juin, décembre 2006 et avril 2007 : missions de l’UNESCO 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Aménagement urbain non coordonné - construction d’un grand complexe commercial ;

b) Trajet du métro traversant l’axe historique d’Ispahan.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/115/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Le rapport de l’État partie soumis le 30 janvier 2008 donne des informations détaillées sur les points suivants :

a) Les autorités de la province et de la ville se sont mises d’accord sur la modification du bâtiment conformément aux recommandations du Comité du patrimoine mondial. La réduction de la hauteur de la tour par la démolition de deux étages a débuté en octobre 2005 et se poursuit ;

b) Un plan de gestion pour l’axe culturel et historique d’Ispahan a été élaboré et sert de base pour la préparation d’une éventuelle extension de Meidan Emam en tant qu’axe historique d’Ispahan. Il aborde des aspects comme le développement durable, la mise en valeur des éléments architecturaux, archéologiques et naturels, ainsi que leur environnement urbain et paysager ;

c) Le trajet du métro, dont la construction avait été reportée en 2007, a été dévié et des efforts sont actuellement en cours pour trouver des solutions pour les stations de métro situées à proximité du centre historique d’Ispahan, afin de mieux prendre en compte les spécificités culturelles de la ville.

Mais, contrairement à ce qu’avait demandé le Comité du patrimoine mondial à sa 31e session (Christchurch, 2007), le rapport de l’État partie ne donne pas d’informations sur l’élaboration de mécanismes d’évaluation préalable systématique des impacts culturels, sociaux et environnementaux de tout projet d’aménagement de grande envergure pouvant avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 32 COM 7B.72

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.71, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Note les efforts déployés par l'État partie pour assurer la préservation et la conservation générales du bien et, en particulier, la réussite du projet de déviation du métro ;

4. Note également les progrès accomplis dans la préparation du dossier de proposition d'inscription de l'extension du bien afin d'inclure l'axe culturel et historique d'Ispahan ;

5. Prie instamment l'État partie d'achever les travaux pour réduire la hauteur du complexe commercial Jahan Nama afin de limiter le plus possible les impacts négatifs sur l'intégrité visuelle du bien ;

6. Demande à l'État partie de mettre en place des mécanismes d'évaluation systématique d'impact culturel, social et environnemental avant tout projet d'aménagement de grande envergure risquant de nuire à la valeur universelle exceptionnelle du bien ;

7. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, un rapport détaillé sur l'avancement des travaux entrepris pour réduire la hauteur de la tour du complexe commercial Jahan Nama et sur la mise en place de mécanismes d'évaluation des projets de grande envergure, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009.