1.         Ensemble monumental de Hampi (Inde) (C 241bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1986

Critères  (i)(iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   1999-2006

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/241/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2001-2003)
Montant total approuvé : 92 370 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/241/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien: financement de missions d’experts dans le cadre de la Convention France-UNESCO (2003, 2005 et 2006) pour un montant de 14 000 euros. 

Missions de suivi antérieures

2000: mission de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS; 2001: mission d’expert d'évaluation technique; 2003 et 2004: missions consultatives du Centre du patrimoine mondial et d’experts; août 2005: mission consultative Centre du patrimoine mondial/ICOMOS; janvier 2007: mission Centre du patrimoine mondial/ICOMOS.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Conception et localisation d’infrastructures de transport près des monuments classés;

b) Manque de coordination et de ressources pour la gestion du site;

c) Absence de réglementation en matière de construction et d’occupation des sols;

d) Pressions dues au développement du tourisme;

e) Absence de réglementation limitant la circulation des véhicules lourds;

f) Pression due aux constructions illégales. 

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/241/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

L’État partie a soumis le 1er février 2008 au Centre du patrimoine mondial un rapport qui donne les informations suivantes:

a) Le plan de gestion intégré (PGI) n’a pas encore été approuvé;

b) Des progrès ont été faits en matière de personnel, mais il faut encore du personnel supplémentaire pour mettre en œuvre intégralement le PGI. Une demande a été adressée à l’autorité pertinente mais n’a pas encore été approuvée;

c) Un autre emplacement a été choisi pour un nouveau Centre d’interprétation à Kamalapuram et la procédure de sélection d’un architecte a été engagée. Il est proposé d’utiliser provisoirement le site existant comme parc de stationnement en attendant la réalisation d’une étude sur la question des transports;

d) Le Plan directeur élaboré par l’organisme de gestion du bien du patrimoine mondial de Hampi (HWHAMA) a été finalisé en novembre 2007 et envoyé en janvier 2008 au gouvernement de Karnataka pour adoption finale;

e) Un groupe de travail a été constitué par le HWHAMA pour surveiller les activités de construction non autorisées et illégales. La démolition partielle d’"établissements commerciaux illégaux à Hampi" a commencé et un plan de sécurité complet et détaillé a été finalisé;

f) Le gouvernement de Karnataka a préparé une réglementation interdisant la circulation des véhicules lourds de transport de marchandises et de voyageurs près de la zone du patrimoine mondial de Hampi, sur les routes reliant Hampi à Anegundi ; cette réglementation a été publiée en mars 2007. Elle n’a pas encore été soumise au Centre du patrimoine mondial;

g) Le service des travaux publics du gouvernement du Karnataka a reçu des instructions du HWHAMA pour réduire la largeur du pont, pour faire en sorte que les revêtements se fondent dans le paysage et pour installer des barrières de circulation;

h) L’élaboration d’une Déclaration d’importance à annexer au PGI est en cours. Une Déclaration de valeur universelle exceptionnelle sera élaborée en temps voulu;

i) Des informations ont été fournies sur les limites du bien et de ses zones tampons qui ne correspondent aux informations déjà détenues par le Centre du patrimoine mondial.

 

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives considèrent que les réponses actuelles aux questions de gestion à long terme soulevées à la 30e session du Comité du patrimoine mondial (Vilnius, 2006) n’abordent pas la totalité des problèmes, en particulier:

j) la modification de la conception architecturale et des dimensions du pont d’Anegundi et mise en place d’une réglementation de la circulation des véhicules lourds;

k) l’approbation et la mise en œuvre du PGl sur la base d’une Déclaration révisée de valeur universelle exceptionnelle;

l) la clarification des limites du bien et de ses zones tampons;

m) les ressources humaines et financières limitées pour mettre en œuvre le PGI.

 

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives estiment également important de faire en sorte que la mise en œuvre du PGI par le HWHAMA soit totalement intégrée dans le cadre de planification national et celui de l’État, en particulier pour le tourisme et l’aménagement urbain. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 32 COM 7B.70

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.81, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Note les efforts soutenus déployés par l'organisme de gestion du bien du patrimoine mondial (HWHAMA) pour améliorer la gestion du bien ;

4. Note avec inquiétude que les demandes du Comité du patrimoine mondial à sa 31e session (Christchurch, 2007) pour mettre en oeuvre les recommandations de la mission de janvier 2007, n'ont pas toutes été suivies d'effet ;

5. Prie instamment l'État partie de:

a) Modifier la conception architecturale et les dimensions du pont d'Anegundi et de mettre en place une réglementation de la circulation des véhicules lourds ;

b) Approuver et mettre en oeuvre le plan de gestion intégré (PGI) basé sur une déclaration révisée de valeur universelle exceptionnelle incluant les conditions d'intégrité et d'authenticité ;

c) Clarifier les limites du bien et de ses zones tampons ;

d) Fournir des ressources humaines et financières suffisantes pour permettre la mise en oeuvre du plan de gestion intégrée ;

6. Demande à l'État partie de soumettre le plus rapidement possible au Centre du patrimoine mondial le projet de pont modifié ; la nouvelle réglementation sur la circulation des véhicules lourds ; la version finale approuvée du PGI en trois exemplaires ; l'emplacement du centre d'interprétation ; les clarifications sur les limites et les zones tampons et le projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle incluant les conditions d'intégrité et d'authenticité, d'ici au 1er février 2009, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, et pour examen par le Comité à sa 33e session ;

7. Prie aussi instamment l'État partie de veiller à ce que la mise en oeuvre du PGI par le HWHAMA soit totalement intégrée dans le cadre de planification national et de l'État, en particulier pour le tourisme et l'aménagement urbain ;

8. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport d'avancement sur ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session en 2010.