1.         Coro et son port (Venezuela (République bolivarienne du)) (C 658)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1993

Critères  (iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2005-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

a) Signature présidentielle du PLINCODE (Plan Integral de Conservación y Desarrollo para Coro y La Vela) soumis aux autorités en août 2006 ;

b) Fonctionnement effectif de la structure de gestion et des modalités institutionnelles prévues par le PLINCODE, avec l'allocation de ressources suffisantes ;

c) Achèvement de l'ensemble des systèmes de drainage et réhabilitation des réseaux souterrains, des espaces publics, des trottoirs et des rues du secteur historique ;

d) Priorité donnée à la mise en œuvre d'un plan complet de conservation. 

Mesures correctives identifiées

a) Obtenir l'approbation officielle du PLINCODE à l'échelon présidentiel ;

b) Renforcer l'accord-cadre d'intervention d'urgence dans la zone de Coro et de La Vela que l’IPC a signé avec les maires des municipalités de Miranda et avec le gouvernement régional le 14 février 2006 ;

c) Créer un Conseil pour assister le Bureau technique (OTAE) dans la planification des investissements, la formulation et la révision des projets d'intervention sur les infrastructures, les bâtiments et les espaces publics du bien ;

d) Établir un plan complet de conservation et rendre son application prioritaire en complément du PLINCODE, en définissant un plan d'action précis avec des critères d'intervention et des mécanismes de suivi pour évaluer sa mise en œuvre effective et appropriée ;

e) Renforcer les capacités de conservation et de restauration en utilisant les moyens existants que constituent les ateliers avec les écoles de conservation de La Vela et de Coro ;

f) Susciter une prise de conscience de la population locale par des expositions et un engagement communautaire.

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

a) La Commission présidentielle a été créée en 2005 et l'accord-cadre avec le gouvernement local a été signé en février 2006.

b) Un plan de conservation a été élaboré en 2007 et des actions prioritaires sont actuellement mises en œuvre (2008). Puisque PLINCODE n’a pas officialement été signé, le cadre temporel définitif n’a pas encore été établi. Suite à la signature présidentielle pour garantir la ratification, les mécanismes correctifs nécessaires de PLINCODE pourront être pleinement implimentés. 

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/658/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/658/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 20 000 dollars EU (fonds-en-dépôt espagnol) pour la planification, la mise en œuvre et les publications ultérieures des ateliers participatifs et des réunions avec les artisans et la société civile de Coro et La Vela. 

Missions de suivi antérieures

2002, 2005 et 2008 : missions conjointes de suivi réactif Centre du patrimoine mondial / ICOMOS 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Grave détérioration des matériaux et des structures ;

b) Détérioration de la cohérence architecturale et urbanistique et de l'intégrité du bien ;

c) Absence de mécanismes adéquats de gestion, de planification et de conservation. 

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/658/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

L'État partie a soumis son rapport sur l'état de conservation du bien au Centre du patrimoine mondial le 23 avril 2008. En réponse à la demande adressée par le Comité du patrimoine mondial (décision 31 COM 7A.31), une mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ ICOMOS a été effectuée en mai 2008. Les objectifs de la mission étaient d'évaluer l'état de conservation du bien et de définir des mesures correctives et des repères en vue du retrait du site de la Liste du patrimoine mondial en péril. La mission a, en outre, évalué la mise en œuvre des recommandations formulées par les précédentes missions de suivi.

Le rapport de la mission salue les efforts de l'État partie pour améliorer l'état de conservation du bien du patrimoine mondial et répondre aux décisions du Comité du patrimoine mondial comme le confirment :

a) La mise en œuvre de la dotation de 32 millions de dollars EU pour exécuter les mesures d'urgence sur le site ;

b) L'avancement des mesures prévues par le PLINCODE (Plan Integral de Conservación y Desarrollo para Coro y La Vela);

c) Les interventions techniques effectuées par l'OTAE (Oficina de Atención a la Emergencia) pour traiter les problèmes les plus urgents, ainsi que les ressources affectées à la mise en œuvre de projets qui mettent fin aux principales causes d'altération ;

d) La mise en œuvre de mécanismes financiers pour le patrimoine bâti dans les biens publics et privés, et la consolidation des structures de 147 bâtiments dans les zones centrale et tampon du bien ;

e) La finalisation des interventions majeures sur 23 bâtiments et la réhabilitation de la cathédrale de Coro ;

f) L'achèvement du nouveau système de drainage intégré à Coro et sa réalisation à 85 % à La Vela. L'efficacité de ces projets ne pourra être évaluée définitivement qu'une fois que le système aura été testé en réponse aux conditions naturelles ;

g) Les progrès de la recherche appliquée à la concervation des constructions en terre traditionnelles affectées par les termites ;

h) L'utilisation de mortiers et de pigments traditionnels, conformément aux pratiques locales ;

 

Autres progrès constatés :

a) La préparation et la mise en œuvre d'un plan participatif conjointement avec la société civile et les artisans pour identifier les valeurs des zones centrale et tampon du bien, afin d'intégrer cette vision dans le PLINCODE ;

b) Une campagne de valorisation du rôle technique et social des artisans qui travaillent la terre sur le site, avec la publication des résultats intitulée « Casas de Barro, Historias de Vida » (Maisons de terre, histoires de vie), afin d'améliorer les connaissances et de sensibiliser la population aux avantages de l'architecture vernaculaire. L'activité a été financée par le fonds-en-dépôt espagnol ;

c) Les projets prioritaires ont été mis en œuvre en dépit des coûts sociaux, politiques et économiques de projets plus visibles ;

d) La restriction de la circulation automobile dans le quartier historique de Coro ;

e) Les programmes de formation ont été renforcés par l'Université nationale Francisco Miranda et l’Escuela Taller de l'Agence espagnole de coopération internationale -Agencia Española de Cooperación Internacional (AECI);

f) Une base de données SIG a été finalisée pour saisir les inventaires et les plans cadastraux.

 

En décembre 2007, l’Institut du patrimoine culturel (IPC) a organisé une réunion technique entre experts internationaux et représentants de l’ICOMOS de la région Amérique Latine et Caraïbes. Cette réunion a permis la mise en place d’un forum pour l’échange de points de vue sur l’implémentation de PLINCODE, l’identification de thèmes en commun à gérer régionalement et a généré des recommandations pour des actions futures concernant les efforts de conservation en Amérique Latine et dans les Caraïbes, en concordance avec les interventions en cours, commencées à Coro et La Vela.

 

La mission de 2008 a souligné le rôle important joué par l’Instituto del Patrimonio Cultural (IPC), qui exerce une fonction dynamique et essentielle en reliant les différents échelons gouvernementaux et en coordonnant les diverses actions sur le site, dans le cadre d'un accord avec les municipalités de Miranda et Colina, l'État de Falcon et Petróleos de Venezuela, S.A. (PDVSA).

Plusieurs repères de référence restent encore à atteindre. Le PLINCODE n'a pas été approuvé par le Président de la République vénézuélienne de manière à établir officiellement la structure de gestion qui remplacera ce qui existe aujourd'hui. L'État partie a prévu de créer une Fondation qui assurera la coordination technique de l'intervention en cours, la collecte de fonds durables pour mettre en œuvre le programme d'action envisagé au titre du PLINCODE et l'aide financière pour faire face aux besoins de conservation et de gestion à moyen et long terme.

Il convient de poursuivre le développement du PLINCODE en y intégrant des plans de conservation normalisés et prioritaires pour les programmes et les projets spécifiques dans lesquels seront définis clairement les critères d'intervention, les méthodes d'exécution et les mécanismes de suivi pour une mise en œuvre efficace et adéquate. À cet égard, l'élaboration de directives spécifiques pour la protection de la zone de Colina est une question à traiter de toute urgence. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 32 COM 7A.30

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7A.Add.2,

2. Rappelant la décision31 COM 7A.31, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Note avec satisfaction les efforts importants réalisés par l'État partie pour atténuer les facteurs d'altération sur le bien et pour les actions entreprises jusqu'à maintenant ;

4. Note également que l'État partie a commencé à organiser des ateliers participatifs pour mieux faire connaître les techniques traditionnelles de la terre, et accueille favorablement l'assistance des États parties du Pérou et de l'Espagne pour renforcer les capacités des artisans et professionnels qualifiés ;

5. Prie instamment l'État partie d'approuver officiellement le PLINCODE (Plan Integral de Conservación y Desarrollo para Coro y La Vela) à l'échelon présidentiel et d'achever entièrement le plan et sa mise en oeuvre, et reconnaît en outre qu'un engagement a été pris pour le signer avant la fin de juillet 2008 ;

6. Réitère sa demande à l'État partie d'élaborer, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, un projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle, incluant les conditions d'intégrité et d'authenticité, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

7. Approuve les recommandations formulées par la mission de suivi réactif de mai 2008 et encourage l'État partie à les mettre en oeuvre en suivant les mesures correctives prioritaires définies pour parvenir à l'Etat de conservation souhaité, ainsi que le calendrier établi en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril ;

8. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, un rapport sur les progrès réalisés sur ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

9. Décide de maintenir Coro et son port (République bolivarienne du Venezuela) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.