1.         Bam et son paysage culturel (Iran (République islamique d')) (C 1208bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2004

Critères  (ii)(iii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2004-2013

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

a) Conservation de l’Arg-e-Bam et autres éléments du patrimoine culturel situés à l’intérieur du bien du patrimoine mondial;

b) Achèvement des études scientifiques nécessaires pour la reconnaissance, l’enregistrement et la protection légale des biens ayant une valeur historique, culturelle et naturelle dans la zone du paysage culturel, ainsi que la définition des limites de protection autour de chacun des biens situés dans la zone ;

c) Mise en œuvre du plan de gestion ;

d) Compréhension et définition précises des limites extérieures des zones de patrimoine entourant le bien ;

e) Sécurisation appropriée des zones de patrimoine situées à l’intérieur du bien du patrimoine mondial en plus de l’Arg-e-Bam.

Mesures correctives identifiées

a) Stabilisation et protection de l’Arg-e-Bam et d’autres éléments significatifs du patrimoine culturel à l’intérieur du bien du patrimoine mondial, par :

(i) la stabilisation des parties inférieures et supérieures de la citadelle,

(ii) l'enlèvement et la documentation des débris ,

b) Réalisation des études scientifiques nécessaires pour la reconnaissance, l’enregistrement et la protection légale des biens ayant une valeur historique, culturelle et naturelle dans la zone du paysage culturel, ainsi que la définition des limites de protection autour de chacun des biens situés dans la zone ;

c) Mise en œuvre du plan de gestion par :

(i) l'approbation à la réunion finale des parties prenantes,

(ii) l'adoption légale à la fin de 2007 ;

d) Définition précise des limites extérieures des zones de patrimoine entourant le bien par achèvement de la cartographie archéologique et géomorphologique de Bam et de son paysage culturel ;

e) Sécurisation appropriée des zones de patrimoine situées à l’intérieur du bien du patrimoine mondial en plus de l’Arg-e-Bam par un nombre accru de gardes et de véhicules

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

2010

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1208/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2004-2004)
Montant total approuvé : 50 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1208/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 568 000 dollars EU (2004-2007) provenant du Fonds en dépôt UNESCO-Japon ; 300 000 dollars EU (2005-2008) provenant du Fonds en dépôt UNESCO-Italie ; 20 000 dollars EU (2004) provenant du Fonds en dépôt italien de la Banque mondiale.

Missions de suivi antérieures

Depuis janvier 2004 : plusieurs missions UNESCO

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Absence d’un plan de gestion complet ;

b) Les limites du bien inscrit dans des conditions d’urgence ne correspondaient pas au texte écrit du dossier original de proposition d’inscription ;

c) Pressions du développement liées au processus de reconstruction à la suite du désastre.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1208/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Le Centre du patrimoine mondial a reçu de l’État partie le 25 janvier 2008 un rapport complet sur l’état de conservation. Le rapport décrit les progrès accomplis dans la mise en œuvre des mesures correctives, comme suit :

a) La conservation d’urgence effectuée courant 2007 s’est focalisée surtout sur l’enlèvement des débris, la consolidation et la documentation de l’Arg-e-Bam. Des techniques efficaces pour la conservation de l’architecture en terre ont été mises au point et divers projets pilotes ont été entrepris pour la stabilisation des parties inférieures et supérieures de la citadelle ;

b) Un centre a été établi pour la documentation des débris. À l’heure actuelle, 70% des débris à l’intérieur de l’Arg-e-Bam ont été enlevés et documentés ;

c) Les limites de protection autour de l’Arg-e-Bam ont été marquées par l’ICHHTO (organisation iranienne du patrimoine culturel, de l’artisanat et du tourisme) Toutes les constructions entourant l’Arg-e-Bam sont sous contrôle effectif et les jardins sont en cours de préservation. La cartographie archéologique et géomorphologique de Bam et de son paysage culturel se poursuit ;

d) Le processus de révision pour l’adoption légale du plan de gestion complet est en cours. Un « Office pour le paysage culturel de Bam » a été établi en étroite coordination avec le gouverneur local en étroite coopération avec l’ICHHTO pour assurer une mise en œuvre effective du plan de gestion au niveau local ;

e) Des études sont en cours pour la compréhension et la définition précises des limites extérieures des zones de patrimoine entourant le bien pour la future zone de paysage étendu. Ces études devraient être achevées en 2010, sous réserve que le budget nécessaire soit assuré ;

f) La protection appropriée des zones de patrimoine est assurée par une base de sécurité créée en 2007, qui comprend 12 gardes et l’assistance de la police si nécessaire.

Une redéfinition de la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle a été soumise par l’État partie et sera présentée au Comité du patrimoine mondial pour examen dans le document WHC‑08/32.COM/8B.

Toutefois, lors de sa 29e session (Durban, 2005), le Comité du patrimoine mondial a demandé à l’État partie de préparer une version mise à jour du dossier de proposition d’inscription qui corresponde au périmètre du bien et à sa valeur universelle exceptionnelle. La documentation pertinente n’a pas encore été fournie. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 32 COM 7A.22

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7A,

2. Rappelant les décisions 31 COM 7A.22 et 31 COM 8B.59, adoptées à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Note l'engagement de l'État partie et de la communauté internationale pour la sauvegarde de ce bien et les progrès accomplis pour atteindre l'Etat de conservation souhaité et prie instamment l'État partie de poursuivre son travail sur les mesures correctives adoptées à sa 31e session (Christchurch, 2007);

 

4. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial d'ici le 1er février 2009, un dossier de proposition d'inscription mis à jour correspondant au périmètre du bien approuvé par la décision 31 COM 8B.59 et à la valeur universelle exceptionnelle du bien ;

5. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial d'ici le 1er février 2009 un rapport sur le progrès accompli dans la mise en oeuvre de mesures correctives pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

6. Décide de maintenir Bam et son paysage culturel (République islamique d'Iran) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.