1.         Le centre historique de Bruges (Belgique) (C 996)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2000

Critères  (ii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/996/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/996/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/996/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

En février 2008, des informations portées à la connaissance du Centre du patrimoine mondial par une fondation ont suscité de vives préoccupations quant à des interventions et à de nouvelles constructions sur le territoire du bien du patrimoine mondial qui pourraient avoir un impact sur son authenticité et sur son intégrité. L'état de conservation de certains bâtiments historiques est également source de préoccupations. En conséquence, le 17 juillet 2008, le Centre du patrimoine mondial a demandé des informations complémentaires à l'État partie à propos de la construction de nouveaux bâtiments dans le centre historique. Le 26 novembre 2008, un dossier d'informations a été remis par la Municipalité de Bruges, par l'intermédiaire de la Délégation permanente de la Belgique auprès de l'UNESCO. Ce dossier précise la politique de protection des bâtiments historiques et de rénovation urbaine qualitative du bien, y compris les principes actuellement en vigueur visant à intégrer la conservation et la restauration dans le cadre de la vie d'une ville contemporaine en évolution avec une architecture nouvelle venant illustrer cette notion d'évolution.

Le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS demeurent préoccupés par les impacts potentiels des nouvelles constructions, en particulier le Musée d'histoire, et des interventions au Casselberg, aux Sept Tours et au Bouclier Français sur l'authenticité et l'intégrité du bien ainsi que par les défis à relever afin d'intégrer l'architecture contemporaine à un ensemble historique. Il s'agit là d'un problème qui nécessite une analyse systématique et globale afin d'établir un équilibre entre les besoins exigés par la conservation pour maintenir la valeur universelle exceptionnelle du bien et les demandes d'une ville en évolution.

 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7B.94

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B.Add,

2. Prend note des informations remises par l'État partie en réponse aux préoccupations suscitées par l'état de conservation du bien et par les projets de nouvelles constructions dans le centre historique;

3. Demande à l'État partie de remettre, conformément au Paragraphe 172 des Orientations, au Centre du patrimoine mondial les données détaillées et spécifiques du projet de Musée d'histoire et des interventions au Casselberg, aux Sept Tours et au Bouclier français ainsi que les résultats des études et consultations menées, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS avant d'accorder toute autorisation;

4. Demande également à l'État partie d'inviter une mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS à évaluer l'impact potentiel de ces projets et de tout autre projet sur la valeur universelle exceptionnelle ;

5. Demande en outre à l'État partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2011, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien et sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.