1.         Anciens ksour de Ouadane, Chinguetti, Tichitt et Oualata (Mauritanie) (C 750)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1996

Critères  (iii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/750/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1995-2001)
Montant total approuvé : 119 632 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/750/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 44 166 dollars EU dans le cadre de la Convention France-UNESCO ; 40. 860 dollars EU pour la supervision du projet tripartite Banque mondiale-Gouvernement mauritanien-UNESCO (1 245 000 dollars EU).

Missions de suivi antérieures

Avril 2001 : mission du Centre du patrimoine mondial ; 2002-2004 : six missions du Centre du patrimoine mondial dans le cadre du projet de la Banque mondiale ; décembre 2006 : mission France-UNESCO et mission ICOMOS-Centre du patrimoine mondial. 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Transformations socio-économiques et changements climatiques ;

b) Abandon progressif des villes ;

c) Transformations de l'habitat qui portent atteinte à son authenticité ;

d) Pression du tourisme ;

e) Absence de compétence technique en matière de conservation ;

f) Absence d’un mécanisme de gestion (y compris sur le plan juridique) ;

g) Pénurie de ressources humaines et financières ;

h) Faible coordination institutionnelle.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/750/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

A sa 31e session (Christchurch, 2007), le Comité du patrimoine mondial a demandé notamment à l’Etat partie de mettre en place des mécanismes de gestion locaux avec les ressources humaines et financières adéquates. Il l’a encouragé à soumettre une Requête d’assistance internationale en vue du renforcement des capacités de gestion et de conservation.

Au moment de la rédaction du présent document, aucun rapport n’a été transmis par l’Etat partie et aucune information récente n’a été reçue par ailleurs.

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives restent préoccupés par l’absence de mesures légales et réglementaires pour le bien, de mise en œuvre effective d’activités de gestion, y compris l’adoption d’outils de planification et le renforcement des capacités en vue d’une conservation appropriée.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7B.59

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.64, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Regrette que l'Etat partie n'ait pas soumis de rapport sur l'état de conservation du bien et de mise en oeuvre de ses recommandations ;

4. Prie instamment l'Etat partie de mettre en oeuvre ses précédentes recommandations ;

5. Demande à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2010, un rapport sur l'état de conservation du bien et la mise en oeuvre de sa décision 31 COM 7B.64, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session en 2010.