1.         Centre historique de Lima (Pérou) (C 500bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1988

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/500/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1989-2002)
Montant total approuvé : 94 500 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/500/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

1994 : rapport de suivi systématique PNUD/UNESCO ; 31 mars-7 avril 2003 : mission de suivi réactif ICOMOS.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/500/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

Le Comité du patrimoine mondial a déjà eu l’opportunité d’examiner l’état de conservation de Lima à deux reprises, notant l’absence d’une unité de coordination de la gestion à même de coordonner toutes les mesures mises en œuvre sur place par les agences et les différentes autorités gouvernementales. L’absence d’informations sur la mise en œuvre du schéma directeur a également été soulignée. Un rapport sur les problèmes de conservation du bien soulevés par des ONG a été reçu par le Centre du patrimoine mondial en 2008. L’évaluation effectuée sur la base des informations fournies a soulevé quelques inquiétudes à propos de plusieurs interventions réalisées ou envisagées susceptibles d’avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle, l’authenticité et l’intégrité du bien. Des informations ont été demandées à l’État partie sur ces projets en 2008, en vertu du paragraphe 172 des Orientations.

Le 11 janvier 2009, l’État partie a soumis des informations sur les projets concernant le théâtre municipal, le Corredor segregado pour la métropole de Lima, le téléphérique, le musée métropolitain et les Casa de las Trece Puertas et Casa del Rastro. En raison de l’impact que ces interventions peuvent avoir sur le bien, le Comité du patrimoine mondial a décidé d’examiner l’état de conservation du centre historique de Lima.

 

a) Théâtre municipal

En août 1998, le théâtre municipal, un des édifices les plus emblématiques, a gravement été touché par un incendie. Selon une évaluation de l’époque les dommages les plus conséquents ne concernaient que les décorations, aucun dégât structurel majeur n’ayant été mis en évidence. En 2001, un plan global d’interventions sur le théâtre et ses environs a été présenté par un consortium privé, se composant notamment d’architectes et d’ingénieurs en bâtiment. Dans le cadre de ce projet, une nouvelle évaluation a été réalisée et des dommages structurels ont été identifiés, écartant apparemment la restauration de certains éléments et justifiant la reconstruction. En 2003, l’Institut national de la Culture (INC) a approuvé par résolution directoriale le projet, notamment l’intervention pour la façade. Rien ne dit si le projet a été mis en œuvre ou finalisé.

b) Projet “Corredor segregado de alta capacidad”

Le projet concerne la création d’un axe de circulation urbain de grande capacité. Il a initialement été présenté en 2005. En octobre 2008, une résolution directoriale définitive l’a rejeté. L’Institut métropolitain Protransport a soumis un nouveau projet en novembre 2008, faisant état de révisions apportées en vertu des observations des organes techniques tout au long du processus. En décembre 2008, la Commission technique nationale pour l’architecture et l’urbanisme, dépendant de l’INC, a fait une série de remarques techniques au projet présenté. Aucune autre information n’a été communiquée sur l’état actuel du projet ni sur le respect ou non de la résolution d’octobre 2008 qui n’autorise pas le projet.

c) Projet téléphérique

En 2006, la municipalité de Lima a demandé l’approbation pour la construction d’un téléphérique pour relier deux parcs (La Muralla et Malecon del rio) au Cerro de San Cristobal afin de créer une attraction touristique et de faciliter les transports pour la population locale dans ce secteur. Le téléphérique s’étendra sur 1,43 km et ira apparemment dans certaines parties du centre historique et de la zone actuellement inscrite sur la Liste du patrimoine mondial. Toutefois, les cartes ne sont pas très claires et la zone réelle ne peut pas être identifiée. De même, bien que des images aient été incluses pour évaluer l’impact potentiel du téléphérique sur l’intégrité visuelle du lieu, leur piètre qualité empêche de le vérifier. Étant donné la présence d’importants vestiges archéologiques dans le parc de La Muralla, aucun ouvrage d’infrastructure n’y est prévu, ce type d’ouvrages étant réservé pour les secteurs où des infrastructures modernes sont déjà en place. En janvier 2008, à la lumière de l’évaluation technique de la Commission technique nationale pour l’architecture et l’urbanisme, l’INC a approuvé le projet par résolution directoriale. Aucune autre indication n’a été fournie sur l’état actuel. De même, il n’a été envoyé aucune évaluation d’impact.

d) Musée métropolitain

Les informations soumises ne contiennent qu’une brève feuille de projet. L’objectif est de remodeler 11 300 m2 de l’édifice où se trouve actuellement le ministère des Transports et des Communications. Le musée comptera six espaces d’exposition, centré sur le patrimoine de Lima, et abritera également la bibliothèque municipale ainsi que les archives historiques et cinématographiques de la ville. Aucun cahier des charges pour les interventions ni aucune vue architecturale projetée n’ont été fournis et aucune indication n’a été donnée pour savoir si le projet a été autorisé, ce qui rend difficile l’évaluation de son impact sur l’édifice historique.

e) “Casa de las Trece Puertas et Casa del Rastro”

Le rapport décrit deux projets qui doivent être entrepris dans le pâté de maisons 05076 situé à côté du parc La Muralla, au sein du centre historique. Le pâté de maisons 05076 inclut cinq maisons, dont la Casa de las Siete Puertas et la Casa del Rastro dont les projets d’intervention ont été exposés. Les interventions concernant la Casa de las Trece Puertas ont été approuvées en novembre 2004 et devaient transformer l’édifice en espace culturel au premier étage et en bureaux au second. Aucune information détaillée sur le projet ni sur son statut n’a été communiquée.

La Casa del Rastro fait partie du programme municipal pour la rénovation urbaine intégrale de Lima, financé par le fonds municipal pour la rénovation urbaine. Ce programme est élaboré dans le cadre d’un processus participatif incluant les habitants du lieu. Le programme est axé sur l’amélioration de la qualité de vie des actuels habitants du centre historique, avec rénovation d’habitations en état de quasi-abandon. La première phase du projet porte sur le pâté de maison 05076 et plus particulièrement sur la Casa del Rastro, une surface de 2 500 m2 environ, où 71 espaces d’habitation ont été développés, très près de la zone centrale des monuments. Avant la construction, des fouilles archéologiques ont été effectuées. Les projections architecturales figurant dans le rapport montrent un édifice très moderne.

Le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS restent préoccupés par l’impact que les projets mentionnés peuvent avoir sur le centre historique. Le Centre du patrimoine mondial a demandé en février 2009 un complément d’information sur l’état de conservation du bien afin que le Centre du patrimoine mondial et les organisations consultatives puissent évaluer en détail tous les impacts éventuels des projets. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7B.145

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.120, adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Demande à l'État partie de soumettre des informations techniques plus détaillées en ce qui concerne les projets d'intervention actuels ;

4. Prie l'État partie de reconsidérer la construction d'un téléphérique, en envisageant les impacts potentiels sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, et de mettre en oeuvre la résolution directoriale afin que le Corredor Segregado ne soit pas construit au vu des conséquences qu'il aurait sur le centre historique ;

5. Regrette qu'aucune information spécifique concernant la décision 28 COM 15B.120 n'ait été envoyée et réitère sa demande d'obtenir des informations actualisées sur l'état du système de gestion, incluant la mise en oeuvre du schéma directeur et le fonctionnement de l'unité de gestion ;

6. Demande en outre à l'État partie, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, d'élaborer un projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session en 2010 ;

7. Prend note des projets présentés par l'État partie et demande également à l'État partie, conformément au paragraphe 172 des Orientations, de soumettre un complément d'information sur le statut actuel, ainsi qu'un cahier des charges, des interventions sur le théâtre municipal, sur le musée métropolitain et sur le programme municipal pour la rénovation urbaine intégrale de Lima, incluant une évaluation de l'impact potentiel de ces programmes sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS ;

8. Demande également à l'État partie d'inviter une mission conjointe Centre du patrimoine mondial / ICOMOS de suivi réactif sur le territoire du bien afin d'évaluer l'état actuel de conservation et l'impact potentiel des projets soumis et approuvés sur la valeur universelle exceptionnelle du bien;

9. Demande enfin à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien et sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations susmentionnées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session en 2010.