1.         Brasilia (Brésil) (C 445)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1987

Critères  (i)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/445/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1997-2000)
Montant total approuvé : 42 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/445/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Novembre 2001 : mission UNESCO/ICOMOS de suivi réactif 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) pression urbaine susceptible d’affecter le plan d’urbanisme original (Plano Piloto) qui a garanti l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial ;

b) absence de schéma directeur.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/445/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

Le Centre du patrimoine mondial a reçu en juillet 2008 un rapport sur les problèmes de conservation rencontrés par le bien signalés par une ONG. L’évaluation des informations soumises a soulevé quelques inquiétudes quant aux actions susceptibles d’être mises en œuvre dans le cadre du Plano Director de Ordenamento Territorial (PDTO), examiné pour approbation par la Camara Legislativa do Distrito Federal de Brasil. L’ONG a considéré que ces actions pouvaient potentiellement avoir un impact visuel et affecter l’intégrité du bien. Elle a notamment évoqué la création de nouvelles zones urbaines sur le lac Paranoá, figurant sur le plan d’urbanisme original, l’agrandissement de Vila Planalto, l’absence de zones tampons aux réglementations spécifiques, les altérations des quartiers commerciaux et l’absence de schéma directeur. En septembre 2008, le Centre du patrimoine mondial a demandé à l’État partie de fournir des informations sur les points suivants. Par la suite, le Centre du patrimoine mondial a demandé à l’État partie de soumettre un rapport sur l’état de conservation reprenant ces mêmes points ; ce rapport a été reçu le 3 mars 2009.

 

a) Approbation possible par le Parlement brésilien du Plan pour la gestion territoriale du district fédéral et ses conséquences sur la zone protégée du bien et sa zone tampon

L’État partie indique que l’approbation devrait être donnée fin mars 2009 et qu’après sa prise d’effet, des mesures complémentaires pour le bien peuvent être adoptées. Un Plano de Preservacao do Plano Urbanastico de Brasilia, qui englobe le bien, est actuellement en préparation par le Secrétariat pour le développement urbain et l’environnement du district fédéral. Il s’agit du plan de gestion du bien dont la mise en œuvre est prévue pour juin 2009. Les documents techniques n’ont pas encore été soumis au Centre du patrimoine mondial.

 

b) État de préparation des réglementations pour la zone tampon entourant la zone protégée, comme demandé par la mission de 2001

Une étude de préparation a été réalisée par l’IPHAN (autorité nationale en charge du patrimoine culturel) et soumise pour consultation aux agences de développement environnemental et urbain pour le district fédéral. Une large consultation est requise pour répondre aux exigences de conservation du bien, en équilibre avec les réglementations écologiques et le développement économique et social du district fédéral. Tant que la zone tampon est formellement établie, le développement urbain et les réglementations en matière de construction au-delà de la zone protégée sont contrôlés d’un point de vue juridique et administratif par le gouvernement du district fédéral en consultation avec l’IPHAN afin d‘éviter les impacts visuels sur le bien.

 

c) Informations concernant les projets suivants : solutions de transport W3, Parque Ensenada, Concha Acustica (projet Orla)

L’État partie signale que des politiques économiques et sociales générales sont en train d’être adoptées pour la région métropolitaine afin de traiter l’ampleur des problèmes découlant d’une telle agglomération Un tram est proposé pour l’Avenue W3 afin de s’attaquer aux besoins en transport public. D’autres projets, tels que les projets Parque Ensenada et Orla, sont en train d’être planifiés et n’ont pas été soumis à examen ni approbation. Aucune information technique détaillée sur les projets n’a encore été reçue.

 

d) Interventions dans le Plano Piloto, en particulier dans les superquadras, quadras700 m nord et sud (installations et changement de destination de logements en autres activités), les plans urbains pour les environs du Lago Paranoa et ses zones publiques, ainsi que les plans pour Vila Planalto

Les réglementations concernant l’occupation des zones de commerce local dans les superquadras ont été revues en 2008 en consultation avec l’IPHAN pour réglementer les limites de l’occupation. L’État partie signale que l’urbanisation pour le Lago Paranoa ne sera probablement pas mise en œuvre étant donné le coût et l’attention se portera sur le projet Orla en vue d’une occupation ordonnée de la zone. Le quartier de Vila Planalto a été négligé et a subi des transformations majeures, dont la création de nouveaux restaurants et bars. Les autorités envisagent la possibilité d’en autoriser l’usage comme zone de loisirs et restauration, associée à des logements, tout en mettant en place des mesures pour limiter les constructions et les édifications irrégulières.

 

Le Centre du patrimoine mondial et les organisations consultatives considèrent que Brasilia, en tant que ville moderne, est constamment soumise à des exigences de développement et de région métropolitaine et doit répondre aux besoins des millions d’individus qui y habitent et en utilisent également les services. Des défis majeurs doivent être relevés et la gestion du changement nécessitera une profonde compréhension des valeurs et de l’importance du lieu qui a garanti son inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

 

Le Centre du patrimoine mondial a demandé en mars 2009 un complément d’informations afin de pouvoir évaluer de manière appropriée, avec les organisations consultatives, tous les impacts éventuels des plans envisagés sur le bien. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7B.133

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.108, adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Prend note San de la réponse apportée par l'État partie concernant les préoccupations actuelles et note les progrès accomplis dans l'élaboration du plan de gestion ;

4. Encourage l'État partie à finaliser la délimitation de la zone tampon et à en soumettre les nouvelles limites, accompagnées d'une cartographie appropriée et d'un cadre juridique, au Centre du patrimoine mondial, pour examen par le Comité du patrimoine mondial ;

5. Prend note des projets envisagés pour le bien et demande à l'État partie, conformément au paragraphe 172 des Orientations, de soumettre au Comité du patrimoine mondial la documentation technique pour le projet Orla, l'agrandissement de Vila Planalto, les solutions de transport W3 et les modifications apportées à l'utilisation des sols des superquadras pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives;

6. Demande également à l'État partie de fournir trois exemplaires imprimés et électroniques du plan de gestion, dès que possible, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives ;

7. Demande en outre à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien et sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations susmentionnées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session en 2010.