1.         Tipasa (Algérie) (C 193)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1982

Critères  (iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2002-2006

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/193/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1989-2001)
Montant total approuvé : 75 900 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/193/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 9 564 dollars EU du fonds en dépôt italien

Missions de suivi antérieures

2002 : missions d’experts et du Centre du patrimoine mondial ; mars 2006 : mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Dégradation naturelle provoquée par l'érosion littorale, les sels marins et la végétation recouvrant une partie des secteurs inscrits;

b) Détérioration des vestiges à cause du vandalisme, de vols et de la fréquentation incontrôlée qui provoque une accumulation de déchets ;

c) Urbanisation à la lisière du bien où, en l'absence de zone tampon définie, les constructions illégales provoquent des litiges d’ordre foncier ;

d) Manque de capacités pour la conservation du site, techniques de restauration inappropriées et mauvaises conditions de conservation des vestiges archéologiques ;

e) Projet de réaménagement portuaire.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/193/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

À sa 32e session (Québec, 2008), le Comité du patrimoine mondial a demandé à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2009, un rapport sur les progrès accomplis dans l’achèvement et la mise en œuvre du « Plan de protection et de mise en valeur » (PPMVSA), une carte indiquant clairement les limites de tous les éléments de ce bien en série et de sa zone tampon, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ; et (le plus tôt possible et avant de commencer les travaux) le projet détaillé de réaménagement du port faisant état de son impact sur le bien. Le rapport de l’État partie a été reçu le 30 janvier 2009.

a) PPMVSA

Le rapport fait remarquer que la première phase du Plan de Protection et de mise en valeur des sites archéologiques de Tipasa et de sa zone de protection (PPMVSA) : Méthodologie d’approche et contenu de l’étude, attendue en novembre 2008 a été retardée. L’État partie a soumis la première partie de la Phase I du PPMVSA fin janvier 2009. Ce rapport présente une série de documents qui délimitent la zone de protection et illustrent ses limites pour les cinq secteurs du bien. Cette analyse visuelle complète du périmètre du site est indéniablement un outil de planification extrêmement utile, mais il convient de noter que rien, dans ce travail, n’est explicitement lié à la délimitation du bien du patrimoine mondial ou de sa zone tampon.

Le rapport de l’État partie présente un calendrier révisé qui laisse supposer que le PPMVSA sera achevé d’ici la fin 2009. Mais le travail sur la première phase est en retard sur les dates d’achèvement fixées dans le calendrier soumis et l’on peut s’attendre à un retard au-delà de la fin 2009.

b) Zone tampon

L’État partie renvoie au rapport sur le PPMVSA ci-dessus, estimant qu’il contient les informations demandées concernant les limites du bien inscrit et de sa zone tampon. L’État partie a soumis au Centre du patrimoine mondial la carte demandée dans le cadre de l’Inventaire rétrospectif, ainsi qu’une proposition de zone tampon qui sera présentée au Comité du patrimoine mondial dans le document WHC-09/33.COM/8B, concernant des « modifications mineures des limites du bien ».

c) Proposition de réaménagement du port

En ce qui concerne la demande de soumettre de toute urgence tous les détails du projet de réaménagement du port en indiquant son impact sur le bien, le rapport de l’État partie signale que le projet est réalisé en étroite coordination par la Direction des travaux publics, la Wilaya de Tipasa et les divers services chargés du patrimoine culturel aux niveaux national et local. Le rapport contient un fichier PowerPoint avec présentation générale du projet et des simulations. Mais les diapositives ne sont pas accompagnées d’une description du projet, de plans détaillés ni d’une évaluation de son impact sur le bien.  

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7B.51

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 32 COM 7B.56, adoptée à sa 32e session (Québec, 2008),

3. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport sur les progrès accomplis en ce qui concerne l'achèvement et la mise en oeuvre du Plan de protection et de mise en valeur des sites archéologiques de Tipasa et de sa zone de protection ;

4. Réitère sa demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant de commencer les travaux, le projet détaillé et les plans des aménagements portuaires proposés, ainsi qu'une évaluation de son impact sur le bien ;

5. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport d'avancement sur la mise en oeuvre des recommandations ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

Décision adoptée: 33 COM 8B.41

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-09/33.COM/8B et WHC-09/33.COM/INF.8B1.Add,

2. Renvoie l'examen des zones tampons proposées pour Tipasa, Algérie, à l'État partie afin de lui permettre de :

a) réviser les délimitations de la zone tampon proposée afin d'inclure la zone du port ;

b) fournir des détails sur le statut de la zone tampon et le type de protection qu'elle offrira au bien inscrit ainsi qu'aux vestiges archéologiques associés à ceux du bien ;

c) déterminer si le Kbor er Roumia disposera de sa propre zone tampon.

Décision adoptée: 33 COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le Document WHC-09/33.COM/8D,

2. Rappelant les Décisions 30 COM 11A.2, 31 COM 11A.2 et 32 COM 8D, adoptées respectivement lors de ses 30e (Vilnius, 2006), 31e (Christchurch, 2007) et 32e (Québec, 2008) sessions;

3. Rappelle que, comme il a été décidé lors de sa 31e session (Christchurch, 2007) par la Décision 31 COM 11A.2, le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d'examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l'époque de l'inscription ne sont pas claires;

4. Félicite les Etats parties dans la région de l'Europe ainsi que l'Etat partie de l'Algérie pour l'excellent travail accompli dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial;

5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les Etats parties suivants dans les régions européenne et arabe en réponse à l'Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans l'annexe du Document WHC-09/33.COM/8D:

- Algérie: Tipasa ;

- Autriche: Ligne de chemin de fer de Semmering;

- Bélarus et Pologne: Forêt Belovezhskaya Pushcha/Białowieża;

- Bulgarie: Cavalier de Madara; Monastère de Rila;

- Croatie: Vieille ville de Dubrovnik; Ville historique de Trogir;

- République tchèque: Réserve du village historique d'Holašovice;

- France: Cathédrale de Chartres;

- Allemagne: Cathédrale Sainte-Marie et église Saint-Michel d'Hildesheim; Église de pèlerinage de Wies; Ville hanséatique de Lübeck;

- Grèce: Site archéologique de Delphes; Acropole d'Athènes; Météores; Sanctuaire d'Asclépios en Epidaure; Site archéologique d'Olympie; Monastères de Daphni, de Hosios Loukas et Nea Moni de Chios;

- Italie/Saint-Siège: Centre historique de Rome, les biens du Saint-Siège situés dans cette ville bénéficiant des droits d'extra-territorialité et Saint-Paul-hors-les-Murs;

- Italie: Castel del Monte; Palais royal du XVIIIe siècle de Caserte avec le parc, l'aqueduc de Vanvitelli et l'ensemble de San Leucio; Cathédrale, Torre Civica et Piazza Grande, Modena; Aire archéologique de Pompéi, Herculanum et Torre Annunziata; Parc national du Cilento et du Vallo de Diano, avec les sites archéologiques de Paestum et Velia et la Chartreuse de Padula;

- Montenegro: Parc national Durmitor;

- Turquie: Grande Mosquée et hôpital de Divriği; Hattousa: la capitale hittite; Nemrut Dağ; Xanthos-Letoon; Site archéologique de Troie;

6. Demande aux Etats parties européens et arabes n'ayant pas encore répondu aux questions soulevées en 2005, 2006, 2007 et 2008 dans le cadre de l'Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandées le plus rapidement possible et avant le 1er décembre 2009 au plus tard.