1.         Vallée de l’Elbe à Dresde (Allemagne) (C 1156)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2004

Critères  (ii)(iii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2006-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

Projet de construction d’un pont à quatre voies dans le bien

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

Arrêt du projet de pont

Mesures correctives identifiées

a) Discussion avec toutes les parties prenantes pour trouver d’autres solutions afin d’assurer la sauvegarde de la valeur universelle exceptionnelle de ce bien.

b) Revoir sans délai les projets pour le bien en tenant compte des résultats de l’étude d’impact visuel.

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

a) Discussion avec les parties prenantes de juillet 2006 à février 2008. 

b) Revue des projets dans le bien : en cours jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée.

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1156/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1156/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Septembre 2006 : mission du Centre du patrimoine mondial auprès du Comité culturel du Parlement allemand ; novembre 2006 : mission du Centre du patrimoine mondial auprès du tribunal de Bautzen ; février 2008 : mission de suivi renforcée Centre du patrimoine mondial/ICOMOS.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Projet de construction d’un pont à quatre voies dans le bien

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1156/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

À sa 30e session (Vilnius, 2006), le Comité du patrimoine mondial avait exprimé une vive inquiétude à propos d’un projet de construction d’un pont approuvé par le Conseil municipal, estimant que sa construction « porterait irrémédiablement atteinte aux valeurs et à l’intégrité du bien », en se fondant sur une étude d’impact visuel indépendante menée par l’Université de technologie d’Aix-la-Chapelle(2006). Le Comité du patrimoine mondial a décidé d’appliquer le mécanisme de suivi renforcé à sa 31e session (Christchurch, 2007) (Décision 31 COM 7A.27) et a décidé à sa 32e session (Décision 32 COM 7A.26) de retirer le bien de la Liste du patrimoine mondial, s’il s’avérait que la construction du pont a un impact irréversible sur la valeur universelle exceptionnelle du bien.

La mission de suivi réactif effectuée en février 2008 a examiné l’impact négatif potentiel du projet de pont sur la valeur universelle exceptionnelle du bien. La mission a conclu que la traversée de l’Elbe par le pont de Waldschlösschen aurait, en cet endroit, un impact négatif considérable et irréversible sur la valeur universelle exceptionnelle du bien du patrimoine mondial et sur l’intégrité du paysage culturel.

À sa 32e session, le Comité du patrimoine mondial a regretté qu’en autorisant le démarrage des travaux de construction, les autorités aient sérieusement mis en péril la valeur universelle exceptionnelle du bien ; il s’est dit vivement préoccupé par le fait que les travaux prévus porteront irrémédiablement atteinte à la valeur universelle exceptionnelle et à l’intégrité du bien. Le Comité du patrimoine mondial a demandé à l’État partie d’interrompre immédiatement les travaux de construction en cours et de rétablir le bien dans son état de conservation antérieur ; il a en outre prié instamment l’État partie de reconsidérer l’alternative qui consisterait à construire un tunnel.

La 32e session du Comité du patrimoine mondial (32 COM 7A.26) adécidé de continuer à appliquer au bien le mécanisme de suivi renforcé ; elle a également demandé à l’État partie de fournir tous les rapports d’avancement voulus et de soumettre un rapport pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009.

Aucun rapport d’avancement n’a été soumis en 2008. Un rapport faisant le point sur la situation a été soumis le 28 janvier 2009 par la Délégation permanente de l’Allemagne. Il donne des informations sur la création et les activités d’un « Centre du patrimoine mondial de la Vallée de l’Elbe à Dresde » et contient un rapport sur la gestion du site du patrimoine mondial de février 2006 à janvier 2009. Ce rapport couvre l’état de conservation de certains monuments et les mesures prises dans la zone du bien, notamment en matière de conservation de l’architecture, d’aménagement urbain, de transports, de construction de routes et autres aspects relatifs aux infrastructures, la nature et les considérations environnementales, les relations publiques et le tourisme, la collaboration à des comités et associations.

 

Il aborde également la principale question et confirme que les travaux de construction du pont de Waldschlösschen ont commencé en août 2007, conformément à la décision du Conseil régional de Dresde du 8 juin 2008. À la mi-novembre 2008, les fondations du pont étaient achevées. La construction de la structure en acier qui doit soutenir le pont avait commencé en usine. Le rapport précise que les infrastructures ont été achevées en janvier 2009 et que les superstructures, commencées en novembre 2008, étaient en cours de construction et devraient être achevées en juin 2011. La construction des routes d’accès au pont démarrera en mars 2009 à Kaethe Kollwitz Ufer, pour s’achever en juin 2011. Sur l’autre rive, les travaux de réalisation d’un tunnel de jonction, de rampes d’accès et d’une route ont démarré en janvier 2009, l’achèvement étant prévu en septembre 2010.

 

Le rapport indique également que toutes les procédures judiciaires engagées auprès des tribunaux pour arrêter ou modifier l’actuel projet de pont sont arrivées à leur terme, avec pour résultat que le pont est en cours de construction comme prévu.

 

À la suite des décisions du Comité du patrimoine mondial et devant l’état d’avancement du pont, une réunion entre l’État partie, le maire, les autorités municipales, l’ICOMOS et le Centre du patrimoine mondial a eu lieu le 14 octobre 2008 à la demande du maire de Dresde, afin d’engager le dialogue sur les solutions possibles. Cette réunion n’a aboutit à aucun résultat concret.

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives en concluent que les demandes du Comité du patrimoine mondial à ses 30e, 31e et 32e sessions que soient arrêtés le projet et la construction du pont n’ont pas été prises en compte. Les autorités ont lancé les travaux de construction avant la 32e session au cours de laquelle le Comité du patrimoine mondial a décidé de maintenir la Vallée de l’Elbe à Dresde (Allemagne) sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité a également décidé de supprimer le bien de la Liste du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009, si les travaux du pont continuaient et s’il n’était pas remédié aux dommages déjà occasionnés.

L’examen de tous les documents pertinents mène à la conclusion que les travaux de construction du pont se poursuivent, que le projet n’a pas été arrêté et qu’il n’a pas été remédié aux dommages occasionnés au bien du patrimoine mondial. Les importants travaux d’infrastructure exécutés jusqu’ici ont d’ores et déjà eu des effets irréversibles sur l’intégrité et la valeur universelle exceptionnelle du bien.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7A.26

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7A,

2. Rappelant les décisions 30 COM 7B.77, 31 COM 7A.27 et 32 COM 7A.26, adoptées à ses 30e (Vilnius, 2006), 31e (Christchurch, 2007) et 32e (Québec, 2008) sessions respectivement, et en particulier ses craintes que le projet de construction du pont de Waldschlösschen ne porte irrémédiablement atteinte à la valeur universelle exceptionnelle et à l'intégrité du bien aux termes du paragraphe 179 (b) des Orientations,

3. Rappelant également le rapport fourni par la mission de suivi renforcé de février 2008 confirmant que l'actuel projet de pont porterait atteinte de façon irréversible à la valeur universelle exceptionnelle et à l'intégrité du bien,

4. Rappelant en outre que, selon l'article 6.1 de la Convention, les biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial constituent le patrimoine mondial dont la protection est le devoir de la communauté internationale tout entière et rappelant aussi qu'il est également du devoir de la communauté internationale d'aider et de coopérer avec les États parties dans leurs efforts pour conserver ce patrimoine ;

5. Rappelant par ailleurs que les États parties ont l'obligation, selon la Convention, de protéger et de conserver le patrimoine mondial, culturel et naturel, situé sur leur territoire, notamment de veiller à ce que des mesures efficaces et concrètes soient prises pour la protection et la conservation de ce patrimoine ;

6. Note avec un vif regret que l'État partie a manqué à ses obligations définies par la Convention, en particulier à l'obligation de protéger et de conserver la valeur universelle exceptionnelle, telle qu'inscrite, du bien du patrimoine mondial de la Vallée de l'Elbe à Dresde ;

7. Regrette que les demandes insistantes du Comité du patrimoine mondial à ses 30e, 31eet 32e sessions n'ont/aient pas réussi à protéger le bien;

8. Regrette également que les autorités n'aient pas interrompu ce projet préjudiciable à la valeur universelle exceptionnelle du bien et qu'il n'ait pas été remédié aux dommages déjà occasionnés ;

9. Décide de retirer la Vallée de l'Elbe à Dresde (Allemagne) de la Liste du patrimoine mondial ;

10. Note néanmoins l'engagement de l'Etat partie visant à explorer toutes les options visant à préserver la valeur universelle exceptionnelle inhérente aux éléments de la Vallée de l'Elbe à Dresde ;

11. Considère qu'une nouvelle proposition d'inscription liée au patrimoine de Dresde, qui justifie d'une valeur universelle exceptionnelle, pourrait être envisagée et serait mue par les dispositions de la Section III des Orientations.

Décision adoptée: 33 COM 8C.3

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-09/33.COM/7A and WHC-09/33.COM/7A.Add, WHC-09/33.COM/7A.Add.2, WHC-09/33.COM/7A.Corr),

2. Décide de retirer les biens suivants de la Liste du patrimoine mondial en péril :