1.         Ensemble du monastère de Ferapontov (Fédération de Russie) (C 982)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2000

Critères  (i)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/982/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/982/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/982/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2010

Ces dernières années, le Centre du patrimoine mondial a été informé de différents problèmes concernant les modifications du système de gestion et l’utilisation des biens inscrits du patrimoine mondial de la Fédération de Russie, et a reçu des avis selon lesquels les autorités russes transféreraient certains de ces biens à la communauté religieuse.  

Le 18 janvier 2010, le Centre du patrimoine mondial a informé l’État partie que l’état de conservation de l’Ensemble du monastère de Ferapontov sera examiné par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session et lui a demandé de soumettre un rapport détaillé sur l’état de conservation du bien, y compris des informations sur tout projet de développement et intentions de modifier le système de gestion ou l’utilisation de ce bien du patrimoine mondial.

Le 23 avril, le Centre du patrimoine mondial, dans sa lettre de rappel à l’État partie concernant le rapport sur l’état de conservation de ce bien, soulignait que des mesures juridiques appropriées, les règles spécifiques de conservation, de restauration et d’utilisation ainsi qu’un système conjoint de gestion pour les biens du patrimoine mondial religieux devraient être établis et mis en œuvre par les autorités russes, en étroite collaboration avec les parties prenantes, y compris les autorités religieuses, afin de prévenir tout impact négatif de ces transferts sur l’authenticité et l’intégrité des biens.

Le 1er juin 2010, l’Etat partie a informé le Centre du patrimoine mondial qu’un projet de loi fédérale concernant le transfert aux organisations religieuses des biens fédéraux ou municipaux d’origine religieuse est actuellement en cours d’élaboration dans la Fédération de Russie, en étroite coordination avec toutes les autorités concernées, y compris l’Eglise orthodoxe russe. L’Etat partie indique que les dispositions de la Convention du patrimoine mondial seront prises en compte et confirme son intérêt à participer à une Conférence internationale, qui aura lieu en Ukraine, concernant le rôle des communautés religieuses dans la gestion des biens du patrimoine mondial. 

 

Le 1er juin 2010, l’Etat partie a également soumis un rapport sur l’état de conservation de l’ensemble du monastère de Ferapontov, en résumant les actions mises en œuvre par le Musée-Réserve Kirillo-Belozerskii, du Département du patrimoine culturel et des arts du Ministère de la Culture de la Fédération de Russie, notamment :

 

a) Gestion et protection

Le rapport de l’Etat partie mentionne très brièvement que le bien, lequel fait partie du Musée – Réserve Kirillo-Belozerskii, est géré par le Département du patrimoine culturel et des arts du Ministère de la Culture de la Fédération de Russie et par l’Agence fédérale Rosohrankultura. L’Etat partie indique également que la responsabilité de gestion de l’Eglise de l’Epiphanie a été transférée à la paroisse orthodoxe de l’Epiphanie.

b) Etat de conservation

L’ensemble du monastère de Ferapontov inclut six éléments majeurs : la cathédrale de la Nativité de la Vierge (1490), l’église de l’Annonciation (1530-31) et le réfectoire, la salle du trésor (années 1530), l’église de St Martinien (1641), les églises de l’Epiphanie et St Ferrapont (1650) et le clocher (années 1680). Le rapport de l’Etat partie se concentre sur la cathédrale.

 

La cathédrale de la Nativitité de la Vierge (1490)

La cathédrale constitue le centre du monastère. L’ensemble des surfaces intérieures est couvert par les peintures murales de Dionysius, 16ème siècle. Il y a également des peintures sur certaines parties de l’extérieur.

 

L’Etat partie indique que des travaux extensifs ont été exécutés sur les matériaux du bâtiment depuis son inscription en 2000. L’Etat partie note que les travaux avaient pour objectif d’augmenter les visites touristiques.

Les travaux comprenaient des interventions majeures, telles que :