1.         Le Taj Mahal (Inde) (C 252)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1983

Critères  (i)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/252/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1986-1994)
Montant total approuvé : 35 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/252/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/252/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2010

Aucun rapport d'avancement n'a été remis par l'État partie, contrairement à ce qui a été demandé par le Comité du patrimoine mondial à sa 31e session (Christchurch, 2007).

En août 2009, le Centre du patrimoine mondial a reçu des informations écrites et des photographies sur la construction d'un nouveau pont sur la rivière Yamuna aux alentours du Taj Mahal, qui pourrait avoir des impacts graves sur les biens du patrimoine mondial du Taj mahal et du Fort d'Agra.

Conformément au paragraphe 172 des Orientations, le Centre du patrimoine mondial a demandé , en décembre 2009, à l'État partie de lui soumettre ses commentaires sur les informations reçues et, si le projet était confirmé, de soumettre à l'examen des Organisations consultatives des informations précises et détaillées sur le projet ainsi que toute évaluation d'impact environnemental qui aurait pu être faite. Aucune réponse n'a été donnée par l'État partie

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives regrettent l'absence de détails sur le projet de construction d'un pont à cordes près du Taj Mahal et estiment que toute information relative au projet, si toutefois, il est encore envisagé quel sera son impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, doit être remise de toute urgence au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives avant que tout engagement ne soit pris, et ce, conformément au paragraphe 172 des Orientations.

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives regrettent également qu'aucune information complémentaire n'ait été fournie par l'État partie sur les progrès accomplis dans la mise en place de plans de gestion intégrée du Taj Mahal, du Fort d'Agra et de Fatehpur Sikri. Aucune information n'a par ailleurs été donnée sur les limites des biens, suite à l'inventaire rétrospectif.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 34 COM 7B.68

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.80, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Regrette que l'Etat partie n'ait pas remis de rapport d'avancement sur la gestion et les limites, comme précédemment demandé par le Comité du patrimoine mondial ;

4. Encourage l'Etat partie à poursuivre les efforts déjà entrepris dans la mise en place d'un plan de gestion intégrée pour le Taj Mahal, le Fort d'Agra et pour Fatehpur Sikri, et pour la création d'un centre d'accueil des visiteurs et demande que les plans achevés lui soient remis pour examen par les Organisations consultatives ;

5. Réitère sa demande à l'Etat partie de remettre des informations au Centre du patrimoine mondial sur les limites et les différentes zones des trois biens du patrimoine mondial situés dans le district d'Agra, comme demandé en 2006 par le Centre du patrimoine mondial dans le cadre du projet d'inventaire rétrospectif ;

6. Demande également à l'Etat partie de remettre de toute urgence des informations détaillées, et toute éventuelle évaluation d'impact environnemental sur le projet de construction d'un nouveau pont sur la rivière Yamuna aux alentours du Taj Mahal, ainsi que sur tout projet d'aménagement, conformément au paragraphe 172 des Orientations et ce, avant que tout engagement ne soit pris ;

7. Demande en outre à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport d'avancement sur tous les points ci-dessus évoqués pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.