1.         Centre historique de Vienne (Autriche) (C 1033)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2001

Critères  (ii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril   2017-présent

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1033/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1033/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mars 2006: mission conjointe Centre du patrimoine mondial / ICOMOS sur le site «Palais et jardins de Schönbrunn»

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Projets de construction de grande hauteur à Vienne-Centre

b) Projet de construction de grande hauteur dans la gare centrale de Vienne

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1033/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2011

Le 31 janvier 2011, suite à la Décision 34 COM 7B.76, l’Etat partie a soumis un rapport sur l’état de conservation du centre historique de Vienne ainsi que du palais et des jardins de Schönbrunn. Ce rapport comprend un nombre considérable d’ajouts illustrant l’étude d’impact visuel réalisée en 2010 pour les deux biens inscrits au patrimoine mondial, qui concernent l’impact potentiel des projets “Gare centrale de Vienne” et “Kometgründe » sur la valeur universelle exceptionnelle des biens.  

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives notent qu’il a été possible de réaliser de nouvelles vues en hiver, mais non les vues de nuit suggérées précédemment non plus que les angles de vue depuis le niveau supérieur. 

a) Projet Kometgründe-Meidling

Le rapport indique que si le projet d’immeuble de bureaux Kometgründe est mené à bien, sa hauteur sera limitée à 60 mètres conformément aux décisions adoptées le 20 octobre 2010 par le Conseil consultatif viennois de planification et d’urbanisme et aux recommandations du Comité du patrimoine mondial. 

b) Projets de construction de grande hauteur à Vienne-centre

Le projet Forum Schönbrunn dans la zone tampon du bien inscrit au patrimoine mondial “Palais et jardins de Schönbrunn”: l’Etat partie estime que ce projet s’intègre bien avec les édifices voisins de style Gründerzeit du point de vue de la hauteur et du gabarit, et que sa silhouette future ne devrait pas avoir d’incidence sur le bien du patrimoine mondial. Toutefois, d’après les informations produites par l’Etat partie, le projet semble contraster fortement avec son environnement, tant par son style que par ses dimensions. Selon le ministère fédéral de l’Education, des Arts et de la Culture, la zone tampon ne fait pas l’objet d’une protection juridique renforcée. Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives n’ont pas été informés de ce projet lors de la phase de planification

Etablissement d’enseignement professionnel horticole de Schönbrunn: L’Etat partie considère que la construction d’une nouvelle aile pour l’école-internat est compatible avec le statut de Patrimoine Mondial de Schönbrunn. Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives n’ont pas été informés de ce projet lors de la phase de planification.

Monte Laa: d’après le plan d’aménagement de 2010, ce projet comprend la construction de trois immeubles de grande hauteur de 65, 100 et 110 mètres. Etant donné que ces bâtiments seront situés à plus de six kilomètres au sud du centre de Vienne et que, par conséquent, ils ne seront pas visibles depuis le centre ville, l’Etat partie estime que ce projet n’interfère pas avec le statut de Patrimoine Mondial. Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives sont du même avis malgré l’impact considérable qu’aura le projet sur le la ligne d’horizon de Vienne en général.

Aménagement urbain le long du canal du Danube L’Etat partie fait actuellement ériger un immeuble Raiffeisen de 78 mètres de haut dans le voisinage immédiat de la zone tampon du “Centre historique de Vienne”, dans un quartier qui comprend déjà un très grand nombre de bâtiments élevés de hauteur comparable. La hauteur du bâtiment envisagé a été réduite davantage à l’initiative de la Ville de Vienne pour s’assurer de sa compatibilité avec le statut de patrimoine mondial.

Le projet Marillenalm situé à proximité des jardins de Schönbrunn ne sera pas réalisé.

c) Projet de constructions de grande hauteur de la gare centrale de Vienne

Le rapport de l’Etat partie contient des informations détaillées sur l’évolution du projet de la gare centrale de Vienne. Ce projet prévoit une nouvelle gare et un nouveau quartier urbain avec des bureaux, des logements et des équipements collectifs pour 30 000 personnes. Cet aménagement se fonde sur un schéma directeur adopté par le conseil municipal de Vienne en 2004. Il fait l’objet d’une réévaluation constante en fonction de l’évolution des conditions et des nouveaux plans. Tous les projets de nouveaux bâtiments de grande hauteur sont actuellement évalués au regard de leur impact sur le centre historique adjacent. Le projet d’aménagement est divisé en tranches qui progressent à des rythmes différents. Les tranches de construction de grande hauteur les plus proches du centre historique sont les suivantes :

Concernant l’aménagement prévu de la gare centrale, certains des changements proposés vont accroître la superficie globale de la zone aménagée et, dans certains cas, la hauteur. Au mois de décembre 2010, la municipalité de Vienne a décidé de modifier le schéma directeur de façon à agrandir la surface utile totale des immeubles de bureaux de quelque 6 000 mètres carrés, ce qui entraînera une élévation de la hauteur de ces immeubles.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Centre du patrimoine mondial note que le projet Marillenalm ne sera pas réalisé.

Concernant le projet de la gare centrale, le Centre du patrimoine et les Organisations consultatives considèrent qu’il est essentiel de s’assurer que des évaluations d’impact sont correctement réalisées pour les structures modifiées. Dans ce contexte, les évaluations d’impact visuel devront impérativement être conduites à hauteur des yeux dans les emplacements clés du bien tels que les fenêtres des musées du Belvédère inférieur et supérieur, ainsi que pour les vues lointaines. Des vues de nuit sont également nécessaires, comme il a été demandé précédemment. Dans tous les cas, les détails enregistrés pour les clichés doivent être reproductibles. Afin d’apporter l’assurance que tous les angles de vue appropriés ont été pris en compte, il faudra fournir une liste des endroits clés dans le périmètre du bien à partir desquels les prises de vues ont été considérées. Il convient notamment d’apporter l’assurance que les éléments suivants ne seront pas affectés : 

Perspectives depuis:

· Le palais du Belvédère inférieur et ses jardins;

· L’entrée Ouest du Palais du Belvédère supérieur depuis la Prinz-Eugen-Strasse;

· Les fenêtres de la Galerie autrichienne du musée du palais du Belvédère supérieur ;

Perspectives vers:

· Le sud au-delà du bassin ornemental.

Il convient de s’assurer que les deux hautes tours à l’entrée de la gare centrale (Südtirolerplatz et siège des OBB) ne seront pas visibles depuis le périmètre du palais du Belvédère et de ses jardins.

D’après les plans de construction reçus, le Forum Schönbrunn semble avoir un impact plus marqué sur le palais et les jardins que ce qui est décrit dans le rapport de l’Etat partie.  

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives sont de l’avis que les futures évaluations d’impact devraient être conduites conformément au Guide de l’ICOMOS pour les évaluations d’impact sur le patrimoine appliquées aux biens culturels du patrimoine mondial afin de s’assurer que l’impact sur la valeur universelle exceptionnelle est spécifiquement pris en compte. 

Décision adoptée: 35 COM 7B.84

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 33 COM 7B.89, 33 COM 7B.90 et 34 COM 7B.76, adoptées respectivement à ses 33e (Séville, 2009) et 34e (Brasilia, 2010) sessions,

3. Prend note des informations fournies par l'Etat partie en complément de l'étude d'impact visuel de 2010;

4. Note que le projet Kometgründe, s'il est mis en œuvre, sera réalisé conformément à la demande formulée par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session (Brasilia, 2010) et demande à l'Etat partie de le tenir informé de toute décision y afférant;

5. Demande également à l'Etat partie, compte tenu de la multiplicité des projets d'aménagement dans les biens, leurs zones tampon et au-delà, d'inviter une mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de suivi réactif à visiter les biens afin d'évaluer:

a) les modifications envisagées dans la conception de la gare centrale de Vienne,

b) l'impact potentiel sur les biens des nouveaux aménagements,

c) l'intégrité des vues depuis l'intérieur des principaux lieux concernés;

6. Demande en outre à l'Etat partie, conformément au paragraphe 172 des Orientations, d'informer le Centre du patrimoine mondial de tout nouveau projet majeur d'aménagement urbain ainsi que de toute modification des projets actuels susceptible d'avoir un impact préjudiciable sur la valeur universelle exceptionnelle des biens;

7. Prie instamment l'Etat partie de s'assurer que les futures évaluations d'impact tiendront compte de l'impact sur la valeur universelle exceptionnelle et se conformeront au Guide de l'ICOMOS pour les évaluations d'impact sur le patrimoine appliquées aux biens culturels du patrimoine mondial ;

8. Demande enfin à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2013, un rapport actualisé sur l'état de conservation des biens et la mise en œuvre des dispositions mentionnées ci-avant, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013.