1.         Art rupestre de la région de Hail en Arabie saoudite (Arabie saoudite) (C 1472)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2015

Critères  (i)(iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1472/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1472/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1472/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2019

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation le 17 décembre 2018. Une mise à jour, disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/1472/documents/, qui comprend diverses annexes, a été soumise le 19 février 2019 et rapporte les faits suivants :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Comité du patrimoine mondial a précédemment recommandé l’agrandissement de la zone tampon d’un élément du bien – djebel Umm Sinman. La décision la plus récente du Comité (41 COM 7B.85) demandait à l’État partie d’établir clairement si la formalisation de l’extension de la zone tampon de 1.0 à 1,5 km, comme originellement recommandé par le Comité, faisait l’objet d’empêchements. Dans son rapport, l’État partie réaffirme que la zone agrandie est déjà protégée par la topographie naturelle et que la coordination avec les municipalités et le suivi du site en garantira la protection. Toutefois, aucune information n’est transmise concernant tout empêchement quant à la formalisation d’une zone tampon agrandie. Il est recommandé que le Comité réitère sa demande à l’État partie de mettre en œuvre un agrandissement formel de la zone tampon de l’élément de djebel Umm Sinman afin d’empêcher tout impact visuel sur l’intégrité du bien.

L’État partie a pris en compte les trois problèmes notés dans la précédente décision du Comité :

L’objectif de la demande précédente du Comité était de constater la réussite de ces activités dans le cadre du plan de gestion du bien. Dans tous les cas, l’évaluation de ces activités est actuellement prématurée.

Décision adoptée: 43 COM 7B.53

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/19/43.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 41 COM 7B.85, adoptée à sa 41session (Cracovie, 2017),
  3. Réitère ses demandes à l’État partie de mettre en œuvre un agrandissement formel de la zone tampon de l’élément de djebel Umm Sinman de 1.0 à 1,5 km à l’ouest et au sud, et ce, afin d’empêcher tout impact visuel sur l’intégrité du bien ;
  4. Note avec préoccupation l’échec de certains travaux de masquage en raison de négligences et de dommages intentionnels ;
  5. Demande à l’État partie de fournir un rapport sur les projets prévus et en cours relatifs aux travaux de masquage, aux infrastructures et au suivi des visiteurs dans le cadre du plan de gestion du bien, y compris un calendrier de mise en œuvre ;
  6. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2020, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 45e session en 2021.