1.         Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine) (C 1433)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2012

Critères  (iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2012-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

Adopté, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/6244

Mesures correctives identifiées

Adoptées, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/6244

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Doit être soumis conformément à http://whc.unesco.org/fr/decisions/6244

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1433/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2014-2016)
Montant total approuvé : 30 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1433/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé : 723 000 dollars EU de l’Italie (Plan d’action d’urgence 1997-1998 ; Plan de conservation et de gestion 2006-2010) ; 205 000 dollars EU du Gouvernement de la Suède pour travaux de réhabilitation

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1433/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2018

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation en janvier 2018, disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/1433/documents, qui rend compte de l’avancée des mesures correctives pour atteindre l’État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril (DSOCR) et répond aux décisions du Comité comme suit :

L’État partie considère que les quatre mesures correctives préconisées ont été exécutées et que le DSCOR du bien est atteint, et demande le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Les travaux de conservation de l’église de la Nativité et du narthex répondent à des normes techniques de haut niveau, mais le détail des travaux réalisés sur les mosaïques, les enduits, les architraves et les colonnes en pierre, ainsi que les futurs travaux envisagés, devraient être soumis au Centre du patrimoine mondial.

Il reste nécessaire de produire un seul et même document synthétique qui résume l’analyse des recherches historiques et des preuves matérielles révélées durant les travaux de conservation, ainsi que les conclusions formulées en ce qui concerne les dates des composants de construction particuliers, les justifications des décisions prises et les travaux précis exécutés afin de minimiser les interventions sur le tissu historique, notamment le plus ancien. Compte tenu de l’importance de l’église au regard des premiers temps de l’histoire du christianisme, il est indispensable de bien comprendre en quoi son tissu est lié à cette histoire, mais surtout quelles sont les parties de l’édifice datant du VIe siècle et celles qui témoignent de modifications ultérieures.

Le PGC intégré qu’a soumis l’État partie a été examiné par l’ICOMOS et est considéré comme un plan bien organisé faisant preuve d’un engagement envers la conservation du bien. Toutefois, quelques révisions et ajouts sont nécessaires avant de pouvoir finaliser le PGC, y compris l’analyse de toutes les valeurs et attributs de la VUE, les projets envisagés et les dispositions relatives à la gestion des risques de catastrophes, particulièrement en cas d’incendie.

La revitalisation proposée de la rue de l’Etoile et ses embranchements est louable et il conviendrait de soumettre les informations de ce programme à l’examen des Organisations consultatives. Le report à une date ultérieure du creusement du tunnel sous la place de la Crèche et l’annulation du projet du Village de la place de la Crèche sont appréciables, étant donné leur impact potentiel sur la VUE du bien. En cas de mise à exécution du projet de tunnel sous la place de la Crèche, il serait indispensable d’apporter de plus amples justifications en matière de gestion du trafic et de mobilité urbaine, ainsi qu’une évaluation d’impact sur le patrimoine (EIP) indépendante, assortie de recherches archéologiques poussées.

Le DSOCR est quasiment réalisé puisque le toit de l’église de la Nativité a été conservé et que les mesures correctives sont presque entièrement appliquées. Toutefois, le PGC devrait être complètement finalisé avant de considérer le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 42 COM 7A.27

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/18/42.COM/7A.Add,
  2. Rappelant la décision 41 COM 7A.42, adoptée à sa 41e session (Cracovie, 2017),
  3. Félicite l’État partie pour la mise en œuvre des travaux de conservation de haut niveau qui ont été effectués à l’église de la Nativité ;
  4. Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial une description détaillée des travaux exécutés sur les mosaïques, les enduits, les architraves et les colonnes en pierre, ainsi que les futurs chantiers proposés, y compris ceux qui concernent un sous-plancher en mosaïque, des peintures et des sols en pierre, ainsi que les propositions de revitalisation de la rue de l’Etoile et ses embranchements ;
  5. Réitère également sa précédente demande à l’État partie de soumettre une synthèse et une analyse de toutes les preuves révélées lors des travaux de conservation afin de parvenir à mieux comprendre si l’usage de certains des matériaux remonte au VIesiècle après Jésus-Christ et, sinon, de préciser de quand date le tissu encore présent ;
  6. Note que le projet de ‘tunnel sous la place de la Crèche’ a été reporté, tandis que le ‘Village de la place de la Crèche’ a été annulé et au cas où le ‘tunnel sous la place de la Crèche’ était creusé, demande également à l’État partie de préparer une évaluation d’impact sur le patrimoine (EIP) indépendante et de la soumettre au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, conformément aux exigences du paragraphe 172 des Orientations, avant que tout engagement irréversible ne soit pris ;
  7. Félicite également l’État partie d’avoir soumis le projet de plan de gestion et de conservation (PGC) du bien en février 2018 et demande qu’il soit révisé conformément aux observations et aux conseils prodigués par l’ICOMOS, en veillant particulièrement à y inclure une analyse des valeurs du bien, les projets prévus et les dispositions prises en matière de gestion des risques de catastrophes, notamment en cas d’incendie ;
  8. Note également que, suite à la finalisation du PGC du bien, il serait pertinent de considérer le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril ;
  9. Demande en outre à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2019, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 43e session en 2019 ;
  10. Décide de maintenir Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 42 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC/18/42.COM/7A, WHC/18/42.COM/7A.Add et WHC/18/42.COM/7A.Add.2),
  2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :