1.         Ville de Potosí (Bolivie (État plurinational de)) (C 420)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1987

Critères  (ii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2014-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

Adopté, voir page http://whc.unesco.org/fr/decisions/6969

Mesures correctives identifiées

Adopté, voir page http://whc.unesco.org/fr/decisions/6969

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Adopté, voir page http://whc.unesco.org/fr/decisions/6969

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/420/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1988-2015)
Montant total approuvé : 83 777 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/420/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé: 10 000 dollars EU pour une mission technique du Centre du patrimoine mondial/ICOMOS en 2005, financée par le Fonds-en-dépôt espagnol pour le patrimoine mondial

Missions de suivi antérieures

Mai 1995 et novembre 2009 : missions techniques Centre du patrimoine mondial ; novembre 2005 et février 2011 : missions techniques Centre du patrimoine mondial / ICOMOS ; décembre 2013 et janvier 2014 : missions de suivi réactif conjointes Centre du patrimoine mondial / ICOMOS ; mai 2017 : mission technique du Centre du patrimoine mondial / ICOMOS ; octobre 2017 et mai2018 : missions techniques facilitées par le Centre du patrimoine mondial

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/420/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2018

Le 15 février 2018, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation, qui est disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/420/documents/ et répond à la décision 41 COM 7A.23 et à l’ensemble actualisé de mesures correctives. Le rapport présente les informations suivantes :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le rapport de l’État partie, ainsi que les résultats des récentes missions techniques organisées dans le cadre de l’assistance internationale accordée au bien, témoigne de son engagement à mettre en œuvre les mesures correctives adoptées dans la décision 41 COM 7A.23. Il est recommandé au Comité d’encourager l’État partie à poursuivre son travail dans ce sens. À cet égard, l’idée de concevoir le PGPI autour des mesures correctives est une stratégie prometteuse. L’adoption des mesures correctives, du DSOCR et les conseils dispensés par les missions techniques ont permis de rationnaliser les efforts de l’État partie afin de les rendre plus durables et d’améliorer leur coordination.

Les résultats de la mission technique d’octobre 2017, ainsi que les engagements et la participation assurée de tous les acteurs impliqués aux différents niveaux de gouvernement, ont fourni les solides bases sur lesquelles le PGPI sera élaboré et finalisé. Les informations communiquées sur le PGPI attestent une méthodologie bien réfléchie qui prend en considération les besoins distincts des différentes composantes du bien et est en lien direct avec les objectifs définis dans le DSOCR. Des informations plus détaillées sur l’état d’avancement du PGPI ont été présentées à la mission technique de mai 2018 qui en a débattu, et il est recommandé au Comité de prier instamment l’État partie de soumettre le projet de PGPI, dès qu’il sera disponible, au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives.

Il est également recommandé au Comité de prendre note des progrès réalisés dans la délimitation des zones tampons du bien, et de rappeler l’urgence de finaliser et de soumettre la proposition de modification mineure des limites.

S'agissant de la mise en œuvre des autres mesures correctives, l’État partie devrait communiquer de plus amples informations sur son avancement, y compris les rapports, législations, politiques, etc. évoqués dans le rapport sur l’état de conservation, notamment en ce qui concerne le document sur la gestion intégrale du Cerro Rico de Potosí d’octobre 2017, afin de permettre une compréhension plus globale de la situation actuelle de la gestion et de la conservation du Cerro Rico et de la relocalisation des mineurs.

Décision adoptée: 42 COM 7A.8

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/18/42.COM/7A,
  2. Rappelant la décision 41 COM 7A.23, adoptée à sa 41e session (Cracovie, 2017),
  3. Prend acte avec satisfaction de l’engagement de l’État partie à mettre en œuvre les mesures correctives destinées à parvenir à l’État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril (DSOCR), et encourage l’État partie à poursuivre son travail de mise en œuvre efficace de ces mesures selon l’échéancier défini ;
  4. Prend note des progrès accomplis dans l’élaboration du Plan de gestion participatif et intégré (PGPI) pour le bien, soutenue par les deux récentes missions techniques, et prie instamment l’État partie de soumettre la version finale du projet de plan au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives, dés qu’elle sera disponible ;
  5. Prend également note des avancées réalisées dans l’élaboration d’une proposition de définition de la zone tampon du bien, et prie aussi instamment l’État partie de soumettre une proposition finale de modification mineure des limites, conformément au paragraphe 164 des Orientations;
  6. Demande à l’État partie de communiquer des informations exhaustives et précises sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’ensemble des mesures correctives et de compléter ces informations des rapports, législations, politiques etc. évoqués dans son rapport sur l’état de conservation de 2018, afin de permettre une compréhension plus globale de la situation actuelle, en particulier s’agissant de la gestion et de la conservation du Cerro Rico et de l’éventuelle relocalisation des mineurs à une altitude supérieure à 4 400 mètres,
  7. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2019, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 43e session en 2019 ;
  8. Décide de maintenir la Ville de Potosí (Bolivie (État plurinational de)) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 42 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC/18/42.COM/7A, WHC/18/42.COM/7A.Add et WHC/18/42.COM/7A.Add.2),
  2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :