1.         Centre historique de Vienne (Autriche) (C 1033)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2001

Critères  (ii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2017-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

Les contrôles de planification en cours : les développements adoptés et l’absence de règles de planification adéquates

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

En cours de rédaction 

Mesures correctives identifiées

En cours de d'identification

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

En cours de d'identification

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1033/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1033/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mars 2006 : mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS sur le site des Palais et jardins de Schönbrunn; Septembre 2012 : mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS sur le site des Palais et jardins de Schönbrunn, et du Centre historique de Vienne ; novembre 2015 : mission de suivi réactif de l'ICOMOS sur le bien Centre historique de Vienne

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1033/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2018

L’État partie a soumis le 1er février 2017 un rapport sur l’état de conservation qui est disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/1033/documents, et qui résume sa réponse à la décision 41 COM 7B.42.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Un dialogue suivi et constructif a été amorcé immédiatement après la décision du Comité en juillet 2017 et l’État partie ainsi que la ville de Vienne doivent être félicités pour leur implication dans cette démarche.

La démarche en trois étapes entreprise pour traiter le caractère inapproprié des règles d’urbanisme et des nouveaux aménagements est accueillie favorablement. Cette démarche doit mener à un ensemble de mesures correctives et à un DSOCR concertés qui pourront être adoptés par le Comité du patrimoine mondial.

Tout en notant l’absence de modification du statut ou de mise en œuvre des projets récemment considérés par le Comité, il serait approprié pour le Comité de réitérer sa préoccupation quant à l’approbation juridique du projet « Club de patinage de Vienne – Hôtel Intercontinental – Salle de concert de Vienne » dont le Comité a considéré qu’il affecterait durement la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien s’il était mis en œuvre dans sa forme actuelle. Il serait par conséquent approprié que le Comité demande que le conseil municipal de Vienne confirme son engagement pour refuser juridiquement tout aménagement de grande hauteur (y compris le projet du musée de Vienne et du bâtiment Winterthur) , dans le cas contraire, la démarche en cours serait court-circuitée, ce qui ne serait pas cohérent avec la demande du Comité visant à ce que l’État partie mette fin à toute approbation de projet de grande hauteur.

La VUE du bien est toujours en danger en raison de la présence de bâtiments conçus en toute légalité et des instruments de contrôle de la planification actuels ; en particulier le « Concept pour les bâtiments de grande hauteur » et le « Plan directeur pour le Glacis », et ce, en dépit de la résolution de mai 2017 qui vise à garantir l’absence de nouvelles constructions de grande hauteur et qui sera décrétée au sein du bien. Comme indiqué précédemment au Comité, cette résolution ne s’applique pas aux zones situées en dehors du 1er district municipal, et n’annule pas les emplacements de grande hauteur précédemment déterminés. Par conséquent, en l’absence de modification effective apportée aux instruments de contrôle de la planification, cette résolution pourrait à l’avenir être annulée par une autre résolution du conseil municipal de Vienne. Tous ces enjeux, ainsi que les projets en cours et le contexte urbain historique plus large, y compris les axes et les liens visuels, les vues rapprochées et éloignées, sont censés être traités par la démarche en trois étapes.

L’État partie et la ville de Vienne doivent être félicités pour la démarche mise en place afin de répondre à la décision du Comité et pour l’étude des toits anciens dans le centre historique de Vienne, qui contribuera à la conservation de cet attribut important du bien, comme souligné dans les rapports de mission de 2012 et 2015.

Décision adoptée: 42 COM 7A.5

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/18/42.COM/7A,
  2. Rappelant les décisions 40 COM 7B.49 et 41 COM 7B.42, adoptées à ses 40(Istanbul/UNESCO, 2016) et 41e (Cracovie, 2017) sessions respectivement,
  3. Rappelant également les préoccupations exprimées par la mission de 2012 au sujet du niveau critique de développement urbain atteint depuis l’inscription et ses impacts cumulatifs sur la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien, le besoin de nouveaux instruments pour orienter le développement vers un développement durable qui protège les attributs de la VUE, et les recommandations spécifiques de la mission de 2015 sur le bien ;
  4. Accueille favorablement la démarche mise en place par l’Éta t partie, la ville de Vienne, l’ICOMOS et le Centre du patrimoine mondial afin d’établir un échéancier clair pour répondre aux décisions du Comité ;
  5. Accueille également favorablement l’achèvement de l’étude des toits anciens dans le centre historique de Vienne par l’Office fédéral des monuments en collaboration avec la ville de Vienne, qui contribuera à la conservation de cet attribut important du bien, comme souligné dans les rapports de mission de 2012 et 2015 ;
  6. Note avec préoccupation que le projet « Hôtel Intercontinental – Club de patinage de Vienne – Salle de concert de Vienne » a été juridiquement approuvé en juin 2017 par le conseil municipal de Vienne, et que le début des travaux de construction prévu au printemps 2020 est conditionné au fait de savoir si les modifications apportées au projet en 2017 sont suffisantes pour conserver l’authenticité du bien, bien que le Comité ait indiqué que ce projet, dans sa forme actuelle, affecterait durement la VUE du bien ; et qu’une décision politique autorisant les projets du musée de Vienne et du bâtiment Winterthur est prévue au printemps 2018 ;
  7. Demande à l’État partie de mettre fin à l’approbation de tout projet de grande hauteur et à la mise en œuvre des projets déjà approuvés, en attendant l’adoption par le Comité de l’État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril (DSCOR) et des mesures correctives ;
  8. Note avec satisfaction la démarche en trois étapes proposée par l’État partie pour traiter les menaces importantes posées par les instruments de planification actuels et les nouveaux développements au sein du bien qui ont conduit à son inclusion à la Liste du patrimoine mondial en péril ; et demande également que l’État partie garantisse que l’un des aboutissements de cette démarche en trois étapes soit un DSOCR concerté et un ensemble de mesures correctives et calendrier associés pour leur mise en œuvre, répondant ainsi aux décisions 40 COM 7B.49 et 41 COM 7B.42, et aux recommandations des missions de 2012 et 2015, pour adoption par le Comité ;
  9. Demande en outre à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2019, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 43e session en 2019 ;
  10. Décide de maintenir le Centre historique de Vienne (Autriche) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 42 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC/18/42.COM/7A, WHC/18/42.COM/7A.Add et WHC/18/42.COM/7A.Add.2),
  2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :