1.         Nan Madol : centre cérémoniel de la Micronésie orientale (Micronésie (États fédérés de)) (C 1503)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2016

Critères  (i)(iii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2016-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

Mesures correctives identifiées

En cours de d'identification

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

En cours de d'identification

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1503/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2017-2017)
Montant total approuvé : 30 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1503/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé: 120 000 dollars EU pour la préparation d’un dossier de proposition d’inscription et d’un plan de gestion pour Nan Madol, financé par le Fonds-en-dépôt UNESCO/Japon. 26 232 dollars EU pour un soutien technique à Nan Madol, Micronésie (Liste en péril) du Fonds-en-dépôt UNESCO/Pays-Bas

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1503/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2018

Une mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS s’est rendue sur le bien du 15 au 25 janvier 2018.  Le 30 janvier 2018, l'État partie a soumis un rapport sur l'état de conservation, disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/1503/documents dans lequel il fait état de ce qui suit :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Les plans pour la désignation d'un gestionnaire du bien dédié méritent d’être salués ; ils devraient contribuer largement à l'élaboration d'une approche coordonnée pour la conservation et l'aménagement du bien.

Les progrès réalisés en matière de renforcement de la protection juridique et le fait qu'une loi révisée devrait être approuvée en 2018 sont notés.

La mission de suivi réactif sur le bien a été effectuée par une équipe interdisciplinaire composée d'un archéologue, d'un expert en pierre, d'un ingénieur en structure et d'un spécialiste de la gestion de projets, ainsi que d'un membre du personnel du Centre du patrimoine mondial.

Au moment de la rédaction du présent rapport, le rapport de la mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS n’était pas encore finalisé. Le rapport sera disponible sur le site http://whc.unesco.org/fr/list/1503/documents/ avant la 42e session du Comité du patrimoine mondial et ses résultats seront communiqués auparavant au Comité.

Les principaux objectifs de la mission étaient d'identifier les défis particuliers auxquels le bien se trouve confronté, comme la décomposition de la pierre, l'érosion hydrique, les problèmes d'ingénierie liés à l'échelle des piliers de basalte et des blocs de corail, et les dommages causés par la végétation et l'érosion par les vagues ; de discuter et de convenir avec l'État partie des principaux paramètres d'une stratégie globale de conservation/d’un plan directeur visant à relever ces défis, en définissant des projets à court, moyen et long terme ; d’établir une approche de gestion pour la mise en œuvre des projets et une stratégie pour attirer l'assistance internationale ; et de collaborer avec l'État partie à la rédaction d'un état de conservation souhaité pour le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril (DSOCR) sur la base de la stratégie de conservation/du plan directeur.

Décision adoptée: 42 COM 7A.3

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/18/42.COM/7A.Add2,
  2. Rappelant la Décision 41 COM 7A.56, adoptée à sa 41e session (Cracovie, 2017),
  3. Se félicite de l'engagement pris par l'État partie de désigner et de nommer un gestionnaire du bien ;
  4. Prend note des progrès en cours pour renforcer la protection juridique du bien et du fait qu'une loi révisée devrait être approuvée en 2018 ;
  5. Prend note également qu'une mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS a été effectuée sur le bien et demande à l'État partie de mettre en œuvre toutes les recommandations de la mission ;
  6. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2019, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 43e session en 2019 ;
  7. Décide de maintenir Nan Madol : centre cérémoniel de la Micronésie orientale (Micronésie (États fédérés de)) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 42 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC/18/42.COM/7A, WHC/18/42.COM/7A.Add et WHC/18/42.COM/7A.Add.2),
  2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :