1.         Pergame et son paysage culturel à multiples strates (Turquie) (C 1457)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2014

Critères  (i)(ii)(iii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1457/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1457/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Menaces identifiées lors de l'inscription du bien:

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1457/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2016

Le 3 décembre 2015, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation du bien, disponible à https://whc.unesco.org/fr/list/1457/documents/ qui fournit des informations sur les avancées effectuées dans la mise en œuvre des recommandations adoptées suivantes lors de l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

L’engagement solide de l’État partie en faveur de la conservation et de la gestion du bien doit être noté, tout comme le fait que presque toutes les recommandations faites par le Comité au moment de l’inscription en 2014 ont été suivies d’effets.

Il convient de noter que l’État partie a effectué de réelles avancées s’agissant du plan de gestion, lequel en est actuellement à sa phase finale, en attente d’approbation par les autorités. La nécessité de poursuivre ces efforts doit être soulignée afin de prendre en compte l’intégralité des sujets de préoccupation, et particulièrement ceux qui sont liés à l’efficacité du système de gestion, à l’état de conservation, et à la gestion des visiteurs et la fréquentation du public. Le projet de plan de gestion a été reçu et il fera l’objet d’une revue technique de l’ICOMOS dont les conclusions seront remises au Centre du patrimoine mondial.

S’agissant du système de suivi du bien, on notera que l’État partie a indiqué l’organisation responsable de chaque indicateur de suivi. On notera également que le suivi sismique a aussi été confié à une organisation et que des recherches seront menées au cours du premier semestre 2016 avec l’Institut de recherches et observatoire Kandilli de l’université Bogazici pour suivre les effets des ondes sismiques sur les structures archéologiques et médiévales du site. La recherche de ressources financières est en cours pour acquérir les équipements de suivi. Ce développement vise à renforcer la connaissance et la compréhension du bien.

En raison de conditions météorologiques venteuses et d’une résistance de la population locale, la limitation de l’accès des véhicules à l’acropole est actuellement revue. Des recherches sont en cours pour trouver d’autres moyens de transport et pour déterminer si la limitation du nombre de véhicules est faisable à long terme.

Parmi les autres sujets en matière de conservation, il convient de noter le projet d’amélioration du Selinos, qui a été engagé pour empêcher les inondations du site. Une étude et une EIP seront entreprises conformément au Guide pour les évaluations d’impact sur le patrimoine appliquées aux biens du patrimoine mondial de l’ICOMOS, et seront ensuite soumises au Centre du patrimoine mondial et aux Organisations consultatives pour examen.

À la lumière des avancées effectuées par l’État partie, il est considéré que les principaux sujets de préoccupation du Comité du patrimoine mondial sont actuellement traités. Il est toutefois recommandé que le Comité encourage l’État partie à poursuivre la mise en œuvre de tous les plans et mesures utiles qui amélioreront l’efficacité de la protection et établiront des niveaux d’intervention appropriés pour chaque élément du bien, et ce, afin de prévenir toute menace sur sa VUE.

Décision adoptée: 40 COM 7B.59

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/16/40.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 38 COM 8B.38, adoptée à sa 38e session (Doha, 2014),
  3. Félicite l’État partie pour les actions qu’il a entreprises à la suite des recommandations du Comité du patrimoine mondial au moment de l’inscription afin de finaliser le plan de gestion pour le bien, d’améliorer le système de suivi en indiquant les organisations responsables du suivi de chaque indicateur, y compris le suivi sismique, et pour la mise en œuvre de nouvelles limitations de hauteur de construction afin de conserver l’intégrité visuelle du bien ;
  4. Demande à l’État partie de finaliser dès que possible l’étude sur la limitation du nombre de véhicules accédant à l’acropole et de la soumettre au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives ;
  5. Prend note du projet d’amélioration du Selinos et demande également à l’État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial l’étude et l’évaluation d’impact sur le patrimoine relatives à ce projet, avec une partie spécialement consacrée à l’impact dudit projet sur la valeur universelle exceptionnelle, pour examen par les Organisations consultatives ;
  6. Demande par ailleurs à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2017, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés.