1.         Monuments et sites historiques de Kaesong (République populaire démocratique de Corée) (C 1278rev)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2013

Critères  (ii)(iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1278/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2006-2009)
Montant total approuvé : 55 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1278/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Menaces identifiées lors de l'inscription en 2013:

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1278/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2015

Le 3 mars 2015, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation du bien, rapport disponible sur https://whc.unesco.org/fr/list/1278/, qui donne les informations suivantes sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations du Comité du patrimoine mondial (décision 37 COM 8B. 30) :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Il convient de noter les mesures prises par l’État partie pour répondre aux recommandations du Comité du patrimoine mondial. On retiendra, en particulier, l’atelier de formation sur la gestion du tourisme organisé avec l’appui du Bureau de l’UNESCO à Pékin, car cela a activement aidé les autorités dans l’élaboration du plan de gestion du tourisme, avec une vision, des stratégies et des objectifs clairement définis. 

La décision de créer un département chargé de la surveillance du bien et de renforcer la coopération entre les instances gouvernementales, les autorités nationales et provinciales, est un pas positif pour assurer la gestion des éléments du bien en série dans son ensemble.

Aucune information sur les directives en matière de protection et de gestion ne figure dans le rapport sur l’état de conservation du bien. Au vu du plan de gestion du tourisme et du plan d’interprétation qui sont quasiment achevés, ainsi que des progrès tangibles dans le système de suivi, il est recommandé que le Comité du patrimoine mondial demande à l’État partie de rendre compte des progrès réalisés d’ici 2017.

Décision adoptée: 39 COM 7B.62

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-15/39.COM/7B.Add,
  2. Rappelant la décision 37 COM 8B.30, adoptée à sa 37e session (Phnom Penh, 2013),
  3. Prend acte des mesures prises par l’État partie pour répondre aux recommandations, notamment la tenue d’un atelier de formation sur la gestion du tourisme en collaboration avec le Bureau de l’UNESCO à Pékin,
  4. Encourage l’État partie à entreprendre l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre du plan de gestion du tourisme et des plans d’interprétation, en étroite coopération avec le Bureau de l’UNESCO à Pékin, le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives,
  5. Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2016, un rapport actualisé, incluant un résumé analytique d’une page, sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 41e session en 2017.