1.         Petra (Jordanie) (C 326)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1985

Critères  (i)(iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/326/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1987-1995)
Montant total approuvé : 79 500 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/326/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/326/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1996

Le Centre a été informé de l'existence de différents projets de construction ou d'élargissement de route conduisant au site, de construction ou de surélévation anarchique de maisons à proximité du site et notamment à Um-Sayhun, dans le but d'y accueillir des touristes, et de l'utilisation de ciment dans l'aménagement des circuits touristiques à l'intérieur du site et en particulier pour l'escalier conduisant au Djebel al-Khubta.

Enfin, de nombreux genévriers ont été brûlés, ce qui a été préjudiciable à l'environnement naturel du site. Une mission sur place, prévue au mois de mars, n'a pu avoir lieu en raison du changement de gouvernement en Jordanie. L'UNESCO a fait part de son inquiétude aux autorités nationales par l'intermédiaire de son Bureau à Amman, et a saisi la Délégation permanente du problème des dégradations causées par les touristes, par lettre du 19 mars.

Action requise

Après avoir pris connaissance du rapport du Secrétariat sur plusieurs problèmes menaçant la bonne conservation du site de Pétra, le Bureau recommande aux autorités du Royaume hachémite de Jordanie de prendre les mesures nécessaires pour assurer la conservation à long terme du site du patrimoine mondial de Pétra, et notamment :

-         suspendre tout projet de construction de nouvelles routes touristiques et évaluer soigneusement les impacts de l'élargissement projeté de la route de Wadi Musa à Taybeh ;

-         évaluer soigneusement l'emplacement de la station d'épuration des eaux ;

-         maintenir le gel des autorisations de construction d'hôtels jusqu'à l'adoption d'un plan d'occupation des sols tel celui proposé par les experts de l'UNESCO ;

-         stopper les constructions de nouvelles maisons comme à Um- Sayhun ou les surélévations de maisons existantes pour des fins touristiques, et faire appliquer une réglementation de la construction ;

-         proscrire l'emploi du béton dans l'aménagement ou les réparations du site, comme pour l'escalier conduisant au Djebel al-Khubta ;

-         protéger les genévriers et la végétation de l'environnement naturel du site.

Le Bureau encourage les autorités nationales à poursuivre la mise en application d'une préservation à long terme efficace du site, et des mesures préconisées par le projet de "Plan de gestion de Pétra" des experts de l'UNESCO.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

Néant

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 20 BUR IV.7

Après avoir pris connaissance du rapport du Secrétariat sur plusieurs problèmes menaçant la bonne conservation du site de Pétra, le Bureau a recommandé aux autorités du Royaume hachémite de Jordanie de prendre les mesures nécessaires pour assurer la conservation à long terme du site du patrimoine mondial de Pétra, et notamment :

- suspendre tout projet de construction de nouvelles routes touristiques et évaluer soigneusement les impacts de l'élargissement projeté de la route de Wadi Musa à Taybeh ;

- évaluer soigneusement l'emplacement de la station d'épuration des eaux ;

- maintenir le gel des autorisations de construction d'hôtels jusqu'à l'adoption d'un plan d'occupation des sols tel celui proposé par les experts de l'UNESCO ;

- arrêter les constructions de nouvelles maisons comme à Um­Sayhun ou les surélévations de maisons existantes à des fins touristiques, et faire appliquer une réglementation de la construction ;

- proscrire l'emploi du béton dans l'aménagement ou les réparations du site, comme pour l'escalier conduisant au Djebel al-Khubta ;

- protéger les genévriers et la végétation de l'environnement naturel du site.

Le Bureau a encouragé les autorités nationales à poursuivre la mise en application d'une préservation à long terme efficace du site, et des mesures préconisées par le projet de "Plan de gestion de Pétra" des experts de l'UNESCO.