1.         Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura (Chili) (C 1178ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2005

Critères  (ii)(iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2005-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

Adopté, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/5014

Mesures correctives identifiées

Adopté, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/5014

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Adopté, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/5014

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1178/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2007-2012)
Montant total approuvé : 60 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1178/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Octobre 2004 : mission d'évaluation de l’ICOMOS ; mai 2007 : visite du bien par le Centre du patrimoine mondial ; avril 2010 : mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1178/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2014

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation du bien le 3 février 2014 et note des progrès dans les domaines suivants :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

L’État partie a déployé ces dernières années des efforts remarquables et soutenus afin de traiter les facteurs qui menacent la valeur universelle exceptionnelle du bien. L’adoption de l’état de conservation souhaité et des mesures correctives représente une feuille de route claire en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Des progrès considérables ont été faits dans la définition d’une stratégie de conservation du bien, qui présente des problèmes de conservation uniques en raison de la nature de sa structure et de son emplacement. Il sera particulièrement intéressant de voir la définition de la politique générale en matière d’intervention et l’équilibre entre les besoins de la conservation, les conditions d’authenticité et d’intégrité du bien. Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives restent prêts à continuer d’aider l’État partie dans l’application de ces mesures à travers l’apport d’un supplément d’expertise pour les discussions techniques. Enfin, il faudrait mentionner les efforts consentis pour assurer la pérennité des modalités de gestion telles que l’adoption officielle de la zone tampon avec  de fortes mesures de régulation et de protection et la création de la Commission du patrimoine mondial, une démarche jugée tout à fait propice au renforcement de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial au Chili.

Décision adoptée: 38 COM 7A.21

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-14/38.COM/7A,
  2. Rappelant la décision 37 COM 7A.37 adoptée à sa 37e session (Phnom Penh, 2013),
  3. Félicite l’État partie pour les efforts déployés dans la mise en œuvre des mesures correctives sur le site et l’encourage à soutenir ces efforts afin de parvenir à l’état de conservation souhaité pour le bien selon le calendrier établi ;
  4. Prie instamment l’État partie de conclure le processus de planification pour la formulation du plan de gestion et le plan de conservation général et lui demande de fournir une version électronique et trois exemplaires imprimés du projet de plan de gestion finalisé pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives ;
  5. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2015, un rapport actualisé, incluant un résumé exécutif d’une page, sur l’état de conservation du bien et la mise en œuvre des points mentionnés ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 39e session en 2015 ;
  6. Décide de maintenir les Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura (Chili) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 38 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-14/38.COM/7A et WHC-14/38.COM/7A.Add),
  2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :